Modifié

Des scènes de désolation au Pakistan alors que l'eau commence à se retirer

Au Pakistan 6,4 millions de personnes ont un besoin urgent d'aide humanitaire s'alarme l'OMS [RTS]
Au Pakistan 6,4 millions de personnes ont un besoin urgent d'aide humanitaire s'alarme l'OMS / 19h30 / 2 min. / le 2 septembre 2022
Au Pakistan, l'eau commence à se retirer après les inondations meurtrières provoquées par la mousson. Alors que les rescapés retrouvent leurs maisons détruites par les flots, l'aide humanitaire peine toujours à être acheminée.

Les pluies et les inondations qui frappent le pays ont déjà fait plus de 1000 morts et 15'000 blessés, selon les derniers chiffres fournis par les autorités. Et quelque 6,4 millions de personnes ont un besoin urgent d'aide humanitaire, selon l’OMS.

Plus de 33 millions de personnes, soit un Pakistanais sur sept, ont été affectées par ce que le Premier ministre pakistanais, Shehbaz Sharif, a qualifié de "pires inondations de l'histoire du Pakistan".

Et le bilan ne cesse de s'alourdir à mesure que les secouristes ont accès aux zones jusqu’alors inaccessibles en raison des milliers de kilomètres de route détruites par les torrents d’eau de pluie et les crues de rivières.

>> Lire également: Le Pakistan lance un appel à l'aide après les inondations dévastatrices

Distribution d'aide chaotique

A Hassanabad, dans le nord-ouest du Pakistan, certains habitants ont pu retrouver leurs maisons. Mais les dégâts sont considérables. "L'eau a presque atteint le plafond et la boue s'est infiltrée partout. Tous mes meubles sont détruits. Le toit est fissuré et les murs ont été endommagés", raconte un rescapé vendredi dans le reportage du 19h30.

L'école de ce village a été transformée en campement d'urgence. Les distributions de vivres par des bénévoles tournent presque toujours à l'émeute et ceux-ci sont pris pour cibles.

"Les gens ont attaqué la camionnette. J'ai dû quitter le véhicule pour sauver ma vie. Nous voulions distribuer cette aide avec dignité. Nous avons demandé aux policiers de nous aider, mais ils nous ont abandonnés à l’entrée", explique l'un d'eux.

Face à cette situation, les victimes des flots sont démunies. "Tous nos biens ont été détruits. Nous n'avons reçu aucune aide. Chaque fois que des aides arrivent, les hommes prennent tout. Ils pillent les camionnettes. Je n’ai que des filles. Mes enfants pleurent, nous avons faim", raconte une habitante.

Les pays voisins touchés

De son côté, l'ONU redoute que les effets des inondations au Pakistan touchent également largement les pays voisins. Les centaines de ponts et les milliers de kilomètres coupés empêcheront largement la distribution de nourriture, notamment en Afghanistan.

La situation "aura un impact sur la région", a affirmé vendredi à la presse à Genève le directeur du Programme alimentaire mondial (PAM) au Pakistan. L'année dernière, l'agence onusienne a acheminé plus de 300'000 tonnes de nourriture en Afghanistan, dont un large volume arrive depuis son voisin pakistanais.

"Les défis et les problèmes" seront "importants", ajoute le responsable de l'agence onusienne. Au total, plus de 150 ponts ont été coupés. Environ 3500 kilomètres de routes ne peuvent être utilisés. Les collaborateurs de l'ONU n'ont pu encore accéder à certaines régions pour évaluer la situation ou distribuer une assistance aux habitants.

Reportage TV: Sonia Ghezali

Adaptation web: gma avec les agences

Publié Modifié

Aide américaine

Les Etats-Unis vont aider, avec leur armée, le Pakistan ravagé par des inondations historiques, a annoncé le commandement américain pour le Moyen-Orient, Centcom.

Le commandement "envoie une mission d'évaluation à Islamabad pour déterminer quel soutien le ministère américain de la Défense peut apporter à (l'agence américaine d'aide internationale) USAID dans le cadre de l'assistance des Etats-Unis au Pakistan", a indiqué le porte-parole de Centcom.

Cette décision a été prise à la suite d'un entretien téléphonique jeudi du commandant de Centcom, le général Erik Kurilla, avec le chef d'état-major de l'armée pakistanaise, le général Qamar Javed Bajwa, a-t-il précisé.

Opération de la Chaîne du Bonheur

Avec le soutien de la SSR, la Chaîne du Bonheur appelle à la solidarité envers la population pakistanaise. Les dons peuvent être effectués sur le site de l'organisation ou sur le compte postal 10-15000-6, mention "Inondations au Pakistan".

Avec cet argent, la Chaîne du Bonheur pourra mettre en oeuvre au plus vite des projets menés par ses partenaires, comme Helvetas ou Solidar Suisse, pour répondre aux besoins immédiats et dans la durée. Une fois que les personnes seront mises à l'abri, la priorité sera donnée à la prévention des risques sanitaires, à la distribution de nourriture et à l'accès à l'eau potable ainsi qu'aux biens de première nécessité.