Modifié

Des avions et navires de guerre chinois franchissent la ligne médiane du détroit de Taïwan

FILE PHOTO: A man stands in front of a screen showing a CCTV news broadcast, featuring a map of locations around Taiwan where Chinese People's Liberation Army (PLA) was to conduct military exercises and training activities including live-fire drills, at a shopping center in Beijing, China, August 3, 2022. REUTERS/Thomas Peter/File Photo [Thomas Peter - reuters]
Des avions et navires de guerre chinois franchissent la ligne médiane du détroit de Taïwan / La Matinale / 1 min. / vendredi à 06:28
L'armée taïwanaise a déclaré que 68 avions de chasse chinois et 13 navires de guerre avaient franchi vendredi la "ligne médiane" du détroit de Taïwan, qui sépare l'île de la Chine continentale lors des gigantesques manoeuvres organisées par Pékin.

"A partir de 11 heures (05h00 du matin en Suisse), de multiples groupes d'avions de guerre et de navires de guerre chinois ont effectué des exercices autour du détroit de Taïwan et ont franchi la ligne médiane du détroit", a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué.

"Cet exercice militaire chinois, qu'il s'agisse du lancement de missiles balistiques ou du franchissement délibéré de la ligne médiane du détroit, est un acte hautement provocateur", a-t-il protesté.

>> Revoir le reportage du 19h30 jeudi sur les grandes manoeuvres militaires chinoises autour de Taïwan:

La Chine lance les grandes manœuvres autour de Taïwan. Démonstration de force de Pékin [RTS]
La Chine lance les grandes manœuvres autour de Taïwan. Démonstration de force de Pékin / 19h30 / 1 min. / jeudi à 19:30

Nancy Pelosi sanctionnée par Pékin

Depuis jeudi, la Chine organise de gigantesques manoeuvres, mobilisant aviation, marine et missiles balistiques, dans six secteurs maritimes tout autour de Taïwan en réponse à la visite sur l'île, cette semaine, de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis Nancy Pelosi.

La Chine a par ailleurs annoncé vendredi "imposer des sanctions" à la cheffe des députés américains et à sa "famille proche". Le ministère des Affaires étrangères chinois n'a pour l'instant pas donné d'autres détails sur ces sanctions.

>> Lire également à ce sujet: La Chine ne décolère pas et annonce une série de sanctions et suspensions d'accords

Des incursions qui se sont multipliées

Frontière officieuse entre Taïwan et la Chine continentale, la ligne médiane était jadis tacitement respectée par les deux armées et il était rare que des avions ou navires militaires chinois la franchissent. Mais les incursions chinoises se sont multipliées depuis que Pékin a déclaré, en 2020, que cette frontière non-officielle n'existait plus.

La question du franchissement de la ligne est sensible car le détroit de Taïwan est étroit - de seulement 130 km par endroits - et les incursions augmentent le risque de confrontation armée accidentelle.

Ces dernières années, Pékin effectue néanmoins de plus en plus d'incursions, pour la plupart des vols d'avions de guerre dans le sud-ouest de la zone d'identification de défense aérienne (ADIZ) de Taïwan - une zone beaucoup plus vaste que l'espace aérien territorial de l'île.

Taipei a fait état d'un pic de 49 incursions aériennes chinoises dans son ADIZ mercredi et jeudi, dont 44 au-delà de la ligne médiane.

agences/ther

Publié Modifié

Les autorités chinoises raillées sur les réseaux sociaux

"Quelle farce, elle est repartie sans problèmes…", "Vive notre féroce armée", "Nos forces armées se sont-elles assurées que Nancy quitte Taïwan munie de son test anti-Covid?": à l’heure où Pékin débutait jeudi ses exercices militaires d’une ampleur inédite autour de Taïwan en représailles à la venue de Nancy Pelosi sur l’île, les réseaux sociaux chinois crépitaient de critiques et de commentaires ironiques à l’encontre de leur gouvernement.

Beaucoup reprochent aux dirigeants chinois de ne pas avoir été à la hauteur des menaces proférées à l’encontre de la représentante américaine.

>> Les explications de Michael Peuker dans La Matinale:

Le président chinois Xi Jinping célébrait vendredi le 25e anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à Pékin. [RTS]RTS
En Chine, les réseaux sociaux regorgent de critiques et de commentaires ironiques à l'encontre de leur gouvernement / La Matinale / 2 min. / vendredi à 06:24