Modifié

Température réduite à 17 °C cet hiver dans 500'000 logements allemands

Le leader allemand de l'immobilier Vonovia va baisser le chauffage dans ses appartements la nuit. [dp@pic  - RTS]
Le leader allemand de l'immobilier Vonovia va baisser le chauffage dans ses appartements la nuit / Le 12h30 / 2 min. / jeudi à 12:35
En Allemagne, les communes et les sociétés immobilières commencent à réfléchir à des mesures d'économies pour cet hiver. Le leader du marché Vonovia, par exemple, va réduire le chauffage, la nuit, dans ses appartements. Mais la mesure ne plaît pas à tout le monde.

Dans les 500'000 appartements du groupe Vonovia, la plus grande société immobilière d'Allemagne, la température sera réduite, dès cet automne, à 17 degrés entre 23h00 et 6h00. Les techniciens du groupe sont déjà à pied d'oeuvre. "Entre 50% et 55% de nos appartements sont chauffés avec du gaz, indique l'un des porte-parole de Vonovia Tristan Hinseler, jeudi dans le 12h30 de la RTS. (....) Avec une telle mesure, nous pouvons économiser jusqu'à 8% du gaz."

Dans l'une des résidences gérées par Vonovia à Berlin, Daniel, un locataire, applaudit des deux mains: "Je suis complètement d'accord. Je suis de toute façon pour qu'on consomme moins d'énergie et qu'on fasse plus d'économies."

Température à 20 degrés

La mesure ne touchera que le chauffage, précise Vonovia. Ainsi, l'eau chaude ne sera pas concernée. "En principe, je trouve que c'est une bonne idée. Mais l'imposer comme ça, forcer les locataires à adopter un certain rythme, dans une société complètement individualisée, je peux imaginer que les locataires montent sur les barricades", estime Volker, un locataire.

Pour la Fédération des locataires de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, cette décision est inadmissible. Certes, il n'y a pas de texte de loi qui l'impose, dit-elle, mais plusieurs décisions de justice ont estimé par le passé que les locataires avaient droit à une température de 20 degrés dans leur logement.

Les tribunaux allemands devront donc certainement se saisir du dossier, à l'arrivée de l'automne et des premiers froids.

Blandine Milcent/vajo

Publié Modifié

En Suisse, l'ASLOCA n'est pas opposée à une réduction du chauffage

En Suisse, la loi ne mentionne aucune limite de températures pour le chauffage, selon le président de l'Association suisse des locataires (ASLOCA) Carlo Sommaruga.

"Par contre, la jurisprudence s'est déjà prononcée, et elle a considéré que si les températures étaient inférieures à 18 degrés, on était dans un défaut du bien loué. Le locataire pouvait donc demander une indemnité", explique Carlo Sommaruga jeudi dans le 12h30 de la RTS. Mais rien n'interdit une régie immobilière de baisser le chauffage.

>> Relire: A Genève, le plan climat conduit à des baisses de chauffage non annoncées

L'ASLOCA n'est pas opposée à une réduction du chauffage, "tant qu'on reste dans des températures entre 19 et 22 degrés", indique celui qui est également conseiller aux Etats (PS/GE). Mais cela doit se faire dans "un cadre de dialogue" entre les locataires et les régies.

>> L'interview complète de Carlo Sommaruga dans le 12h30:

Le président de l'Asloca Carlo Sommaruga. [Alessandro della Valle - Keystone]Alessandro della Valle - Keystone
Baisse des températures dans les locations: quels recours possibles? Interview de Carlo Sommaruga / Le 12h30 / 2 min. / jeudi à 12:37

Les Suisses se ruent sur les radiateurs électriques

Jusqu'en mai, les ventes de radiateurs électriques étaient inférieures ou proches de la normale, selon les chiffres du leader suisse du marché en ligne Digitec Galaxus. En raison de la pénurie de gaz qui plane sur la Suisse, et l'incitation à baisser de quelques degrés les chauffages, les chiffres explosent: +372% en mai et +398% en juillet par rapport à l’année précédente.

Ces chiffres inquiètent les producteurs d’électricité, car le risque de pénurie existe aussi pour le courant. Ils déconseillent donc vivement de se tourner vers du chauffage électrique d’appoint.

Digitec Galaxus observe également une croissance des ventes des stations de charge. Même phénomène pour les génératrices, qui fonctionnent au diesel.

>> En lire plus: Explosion des ventes de génératrices et de batteries en prévision de l'hiver

Mais les Suisses se tournent aussi vers la production renouvelable. Que ce soit en ligne ou auprès d’entreprises spécialisées, la demande en panneaux solaires explose.

>> Les explications dans le 12h30:

La vente des radiateurs électriques d'appoint explose pour pallier des éventuelles baisses de chauffage. [Petar Petrov/Keystone]Petar Petrov/Keystone
La vente des radiateurs électriques d'appoint explose pour pallier des éventuelles baisses de chauffage / Le 12h30 / 3 min. / jeudi à 12:36