Modifié

L'ex-Premier ministre nord-irlandais David Trimble est décédé à 77 ans

L'ex-Premier ministre nord-irlandais David Trimble est décédé lundi à 77 ans. [AP Photo/Peter Morrison - Keystone]
Mort de l'ancien Premier ministre nord-irlandais David Trimble / Le Journal horaire / 25 sec. / le 25 juillet 2022
David Trimble, ancien Premier ministre nord-irlandais distingué par un prix Nobel de la paix pour avoir oeuvré à la réconciliation entre protestants et catholiques dans la province britannique, est mort lundi à l'âge de 77 ans.

"C'est avec une grande tristesse que la famille de Lord Trimble annonce qu'il est décédé plus tôt aujourd'hui des suites d'une courte maladie", a annoncé le parti unioniste d'Ulster dans un communiqué au nom de sa famille.

Ce juriste protestant entré en politique au début des années 1970 dans les rangs du parti unioniste Vanguard, proche des paramilitaires, a contribué à façonner, un quart de siècle plus tard, l'Accord de paix du Vendredi saint avec feu le catholique John Hume, colauréat du Nobel.

David Trimble a dirigé le premier gouvernement de partage du pouvoir issu de cet accord qui a soldé trois décennies d'affrontements sanglants entre républicains (majoritairement catholiques), partisans de la réunification de l'Irlande, et loyalistes unionistes (majoritairement protestants), défenseurs du maintien de la province dans la Couronne britannique.

Dialogue avec le Sinn Fein

Après avoir côtoyé les extrémistes de Vanguard, David Trimble avait rallié en 1978 le Parti unioniste d'Ulster (UPP) et en avait pris la tête en 1995, cinq ans après son premier mandat de député au Parlement britannique, à Londres.

A l'automne 1997, après le cessez-le-feu de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), il est le premier responsable unioniste à entamer le dialogue avec les républicains du Sinn Fein, branche politique de l'IRA.

Il s'était vu décerner le Nobel de la paix en 1998 avec l'ancien dirigeant catholique John Hume, en reconnaissance de "leurs efforts pour trouver une solution pacifique" aux troubles qui ont fait plus de 3500 morts.

Partisan du Brexit, il avait attaqué l'année dernière le protocole nord-irlandais, contestant la légalité de l'accord censé régir les relations entre la province britannique et la République d'Irlande, membre de l'Union européenne.

Un "géant de la politique britannique et internationale"

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit "profondément attristé" par la mort lundi de l'ancien dirigeant nord-irlandais, saluant la "bravoure" de ce "géant de la politique internationale et politique".

"Profondément attristé par la mort de David Trimble, quelqu'un qui a joué une rôle crucial et courageux dans l'instauration de la paix en Irlande du Nord", a réagi sur Twitter le Premier ministre irlandais Micheal Martin.

"David était une grande figure, qui a joué un rôle déterminant dans la conclusion de l'accord (du Vendredi Saint) et dans la création de l'Irlande du Nord d'aujourd'hui. Mes pensées vont à sa famille", a tweeté la cheffe de la diplomatie britannique et candidate à Downing Street Liz Truss.

La vice-présidente du Sinn Fein Michelle O'Neill a elle aussi adressé ses condoléances à la famille de Trimble. "Sa contribution très importante au processus de paix et son courage pour aider à la réalisation de l'Accord du Vendredi Saint laissent un héritage un quart de siècle plus tard dont lui et sa famille peuvent être fiers", a-t-elle tweeté.

agences/lan

Publié Modifié