Le suivi de la situation en Ukraine. [Keystone]
Publié Modifié

Les forces prorusses se disent proches d'encercler Lyssytchansk et Severodonetsk

- Le destin de l'Ukraine se joue jeudi à Bruxelles où les Vingt-Sept se penchent sur sa candidature d'adhésion à l'Union européenne, un jalon hautement symbolique près de quatre mois après son invasion par l'armée russe. La présidente de la Commission Ursula von der Leyen a appelé les dirigeants européens à "se montrer à la hauteur" en accédant à la demande de Kiev.

- Deux terminaux de stockage de grains ont été touchés par des bombardements russes mercredi dans la ville portuaire de Mykolaïv, en Ukraine, ont indiqué leurs opérateurs, les maisons de négoce Bunge et Viterra.

- Le gouverneur de la région de Lougansk a reconnu que "les Russes s'approchent de Lyssytchansk, prennent pied dans les villes voisines et bombardent la ville avec leurs avions". Selon lui, "l'armée russe pilonne (aussi) Lyssytchansk avec son artillerie et ses tanks" et, si les Ukrainiens contrôlent encore la ville, le déluge de feu russe y "détruit tout".

- Côté russe, les autorités ont indiqué que deux drones avaient attaqué et provoqué un incendie dans la raffinerie de pétrole Novochakhtinski, située en territoire russe, à quelques kilomètres de la frontière avec la région de Lougansk.

Suivi assuré par RTSinfo

08h00

Le suivi de la journée de jeudi

07h00

L'Ukraine suspendue au verdict sur sa candidature à l'UE

Le destin de l'Ukraine se joue à Bruxelles où les Vingt-Sept se penchent jeudi sur sa candidature d'adhésion à l'Union européenne, un jalon hautement symbolique près de quatre mois après son invasion par l'armée russe.

"Nous attendons une décision européenne clef dans la soirée", a précisé le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui n'a de cesse depuis des semaines de répéter l'appartenance de son ex-république soviétique à la "famille européenne".

Il devrait poursuivre jeudi son "marathon téléphonique" auprès des dirigeants européens pour arracher un consensus en faveur du oui.

Des avis favorables L'Ukraine attend la décision de Bruxelles sur sa candidature à l'UE

Le dirigeant ukrainien peut compter sur le soutien de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, qui a appelé les dirigeants européens à "se montrer à la hauteur" en accédant à la demande de Kiev.

>> Lire: La Commission européenne soutient la candidatures de l'Ukraine à l'UE

L'exécutif européen a par ailleurs rendu il y a quelques jours un avis favorable sur la candidature de l'Ukraine et mardi, la France, qui assure la présidence tournante du Conseil de l'UE, a indiqué qu'un "consensus total" entre les Vingt-Sept avait émergé sur cette question.

Communauté politique

Dans ce cadre, les 27 se pencheront sur la création d’une Communauté politique européenne, une nouvelle structure proposée par Emmanuel Macron pour améliorer la coopération politique dans le continent et qui pourrait en principe accueillir la Suisse.

>> Les précisions de La Matinale sur la question d'une Communauté politique européenne:

Le président français Emmanuel Macron lors de la Conférence sur l'avenir de l'Europe à Strasbourg. [Ronald Wittek - Keystone/EPA]Ronald Wittek - Keystone/EPA
L'Union européenne va se pencher sur la création d’une communauté politique européenne / La Matinale / 1 min. / le 23 juin 2022

>> Lire aussi: Les dirigeants européens à Kiev soutiennent la candidature de l'Ukraine à l'UE

06h15

La population suisse se sent un peu moins menacée par la guerre

Près de quatre mois après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la population suisse se sent un peu moins menacée qu'au début de la guerre. Une majorité soutient non seulement les sanctions économiques contre la Russie, mais serait même prête à soutenir des mesures supplémentaires. Les mesures militaires sont en revanche clairement rejetées, selon un sondage de l'institut de recherche Link.

Une grande majorité des 2422 personnes interrogées du 3 au 10 juin approuve la politique du Conseil fédéral et soutient son interprétation coopérative de la politique de neutralité de la Suisse. Un fossé politique croissant se dessine toutefois, relève Link.

L'inquiétude face à une nouvelle escalade du conflit reste toutefois élevée. Une grande majorité des sondés craignent en effet que la Russie n'ait recours à des armes chimiques (81%) ou à des armes nucléaires (73%).

Près de deux personnes sur trois craignent aussi que le conflit ne débouche sur une Troisième Guerre mondiale, et près d'une personne sur deux s'inquiète d'une extension du conflit à une guerre de plus grande ampleur, qui pourrait également toucher la Suisse.

02h25

Deux grands terminaux agricoles bombardés à Mykolaïv

Deux terminaux de stockage de grains ont été touchés par des bombardements russes mercredi dans la ville portuaire de Mykolaïv, en Ukraine, ont indiqué leurs opérateurs, les maisons de négoce Bunge et Viterra.

Le terminal portuaire d'Evri, propriété de Viterra et dédié aux huiles végétales, a été "endommagé par une attaque de missiles", qui a fait un blessé léger, a indiqué un porte-parole du groupe, précisant que deux silos étaient en feu et un troisième endommagé. Ce site, racheté en 2020 par Glencore, maison mère de Viterra, a une capacité de stockage de 160'000 tonnes.

L'étendue des dégâts inconnue

Quant à Bunge, ses installations ont été "touchées lors des dernières attaques russes dans la région", a indiqué une porte-parole, précisant que la frappe n'avait pas fait de blessés et que l'étendue exacte des dégâts n'était pas encore connue.

Le terminal, qui était fermé depuis le premier jour de l'invasion russe en Ukraine, le 24 février, comprend un site de stockage, de chargement de navires et une unité de production d'huile végétale.

Ports bloqués

Les ports de Mykolaïv et d'Odessa sont bloqués depuis le début du conflit, ce qui paralyse le transport maritime des matières premières agricoles, principale voie d'exportation pour l'Ukraine jusque-là.

Des discussions, sans résultats concrets à ce jour, ont eu lieu entre Russie et Turquie sur l'ouverture de couloirs maritimes qui permettraient à des vraquiers de circuler depuis l'Ukraine en mer Noire, une zone rendue impraticable par la présence de mines. Selon Ankara, un navire marchand turc a quitté mercredi le port ukrainien de Marioupol, désormais sous contrôle russe, en mer d'Azov.

23h45

Le G7 fera des "propositions concrètes" pour "augmenter la pression sur la Russie"

Le sommet du G7 en fin de semaine en Allemagne débouchera sur "un ensemble de propositions concrètes pour augmenter la pression sur la Russie et montrer notre soutien collectif à l'Ukraine", a déclaré mercredi un haut responsable de la Maison Blanche.

Il a par ailleurs indiqué que le sujet de l'énergie, dont le coût explose dans le monde, serait "au coeur des discussions" entre les dirigeants des Etats-Unis, de l'Allemagne, de la France, du Canada, de l'Italie, du Japon et du Royaume-Uni lors de ce sommet, tout comme la situation économique mondiale.

20h45

Les drones d'observation ou de combat jouent un rôle primordial dans le conflit

Si les missiles antichar ont été décisifs pour la défense ukrainienne au début de l'invasion russe, c'est désormais l'artillerie qui joue un rôle important, notamment avec les drones de combat.

Ils servent à observer, à identifier les cibles, et parfois à bombarder.

>> Le reportage dans le 19h30:

Les drones d'observation ou de combat jouent un rôle primordial dans le conflit ukrainien [RTS]
Les drones d'observation ou de combat jouent un rôle primordial dans le conflit ukrainien / 19h30 / 2 min. / le 22 juin 2022

18h30

Volodymyr Zelensky participera en visioconférence au sommet de l'Otan

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky participera en visioconférence au sommet de l'Otan, qui se tient à Madrid du 28 au 30 juin, a indiqué mercredi le ministre espagnol des Affaires étrangères.

"Une session spéciale de travail sera dédiée à l'Ukraine" durant le sommet et "le président Zelensky sera présent lors de cette réunion en visioconférence", a-t-il déclaré, lors d'une conférence de presse.

"Il faut comprendre les circonstances extrêmes, d'une complexité absolue, relatives à l'entrée ou à la sortie (d'Ukraine) du président Zelensky", a -t-il souligné.

Invité par le chancelier allemand Olaf Scholz, Volodymyr Zelensky doit également participer en visioconférence au sommet du G7 qui se tient en Bavière de dimanche à mardi, dans le cadre d'une intense séquence diplomatique après un sommet des dirigeants européens à Bruxelles, qui doit accorder à l'Ukraine le statut de candidat à l'UE, et juste avant le sommet de l'Otan.

18h25

Ignazio Cassis et Simonetta Sommaruga à la conférence de Lugano sur l'Ukraine

Le président de la Confédération Ignazio Cassis et la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga participeront à la conférence de Lugano sur l'Ukraine. Quant à savoir s'il y aura d'autres représentants du Conseil fédéral au Tessin, tout reste ouvert.

Cela dépendra du nombre de contacts bilatéraux possibles en marge de la conférence sur la reconstruction de l'Ukraine, a déclaré le vice-chancelier de la Confédération André Simonazzi lors de la conférence de presse du Conseil fédéral de mercredi. La rencontre se tiendra les 4 et 5 juillet à Lugano.

Il s'agit de la contribution suisse à la stabilité de l'Europe et du monde, avait expliqué lundi le chef de la diplomatie suisse Ignazio Cassis. Les participants à la conférence doivent notamment définir les priorités, les modalités et les principes de la reconstruction. Les travaux devraient déboucher sur une "Déclaration de Lugano".

Quarante Etats et 18 organisations internationales sont attendus à l'"Ukraine Recovery Conference", réunion prévue en lieu et place de la 5e Conférence sur les réformes en Ukraine (URC2022) agendée avant l'attaque militaire russe. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, y est attendue. Sont également annoncés les chefs de gouvernement de la Tchéquie et de la Lituanie.

18h15

Candidature de l'Ukraine à l'UE: Ursula von der Leyen appelle les 27 à être "à la hauteur"

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a appelé mercredi les dirigeants européens à "se montrer à la hauteur" en accordant à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'UE lors de leur sommet jeudi.

L'exécutif européen a rendu la semaine dernière un avis positif sur l'octroi à l'Ukraine et à la Moldavie de ce statut, l'assortissant de conditions sur la poursuite de réformes, ce qui ouvrirait la voie à un long processus vers l'adhésion.

La Géorgie, qui aspire également à rejoindre l'UE, devra quant à elle encore mener des réformes avant d'obtenir le statut de candidat, selon l'avis de la Commission.

"Il revient maintenant au Conseil européen de prendre une décision, et de se montrer à la hauteur de la responsabilité historique qui nous incombe", a déclaré Ursula von der Leyen devant le Parlement européen à Bruxelles.

17h45

Kiev nie toute avancée concrète sur les céréales bloquées en mer Noire

L'Ukraine a affirmé mercredi qu'aucune avancée concrète n'avait eu lieu dans le dossier des céréales bloquées dans ses ports du fait de l'invasion russe, après des déclarations optimistes d'Ankara.

"Aucun accord concret sur la tenue de pourparlers avec l'Ukraine, la Russie, la Turquie et l'ONU n'a été conclu jusqu'à présent", a indiqué sur Twitter le porte-parole de la diplomatie ukrainienne. "Les consultations sont en cours", a-t-il ajouté.

Le ministère russe de la Défense, dans un communiqué publié peu avant, n'avait toutefois fait état d'aucune avancée majeure en vue de débloquer les ports ukrainiens.

17h00

Les forces prorusses se disent proches d'encercler Lyssytchansk et Severodonetsk

Un représentant des séparatistes prorusses a affirmé mercredi à la télévision russe que les forces ukrainiennes avaient été encerclées dans les villages de Hirske et Zolote, au lendemain de la prise de la localité voisine de Tochkivka.

Toutes ces localités sont situées à quelques kilomètres de Severodonetsk et Lyssytchansk, prises sous le feu de l'artillerie russe et qui ont été ravagées selon les autorités ukrainiennes. "Très bientôt, les groupes (ukrainiens) à Lyssytchansk et Severodonetsk seront encerclés", a-t-il dit à l'antenne de Rossiïa 24.

Victoires et succès "colossaux"

"Les victoires et les succès sont colossaux. Au cours des deux derniers jours, un travail énorme a été accompli", encore dit le militaire séparatiste.

La poche de résistance ukrainienne autour de Lyssytchansk et Severodonetsk est la seule qui échappe encore aux forces russes dans la région de Lougansk, où les violents combats d'artillerie durent depuis des semaines.

16h40

A Zaporijjia, des Ukrainiennes s'entraînent à la Kalachnikov

Au centre de tir de Zaporijjia, au sud-est de l'Ukraine, elles sont six volontaires à apprendre comment se servir d'un fusil d'assaut Kalachnikov.

C'est leur troisième séance au centre "Le sixième sens", qui accueillait uniquement des militaires jusqu'alors. Ce programme destiné spécifiquement aux femmes vise à les initier aux armes et aux tactiques du combat urbain.

Elles sont d'ailleurs de plus en plus nombreuses à s'inscrire pour se préparer à l'éventualité d'une entrée des forces russes dans la ville. En vertu de la loi martiale, l'entraînement est gratuit pour tous les habitants de la ville.

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine le 24 février, environ 4000 personnes ont suivi l'entraînement du centre.

>> Le reportage à Zaporijjia:

A Zaporijjia, des Ukrainiennes s'entraînent à tirer à la Kalachnikov [RTS]
A Zaporijjia, des Ukrainiennes s'entraînent à tirer à la Kalachnikov / L'actu en vidéo / 1 min. / le 22 juin 2022

15h50

Xi Jinping fustige "l'élargissement des alliances militaires"

Le président chinois Xi Jinping a fustigé mercredi "l'élargissement des alliances militaires". Il s'exprimait lors d'un discours prononcé avant le début lors du forum économique virtuel des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) qui se tient mercredi à Pékin, a indiqué un média d'Etat.

Trois de ses membres - la Chine, l'Inde et l'Afrique du Sud - se sont abstenus lors du vote d'une résolution de l'ONU condamnant l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Pékin et New Delhi ont des liens militaires étroits avec Moscou et lui achètent des quantités croissantes de pétrole.

Cette histoire douloureuse montre que la confrontation entre blocs hégémoniques (...) n'apportera pas la paix et la sécurité, mais seulement la guerre et les conflits

Sur cette photo publiée par l'Agence de presse Xinhua, le président chinois Xi Jinping s'adresse à la sixième session plénière de la 19e Commission centrale d'inspection de la discipline du PCC (CCDI) à Beijing, en Chine, le mardi 18 janvier 2022. [ Li Xueren - Xinhua via AP/KEYSTONE]
Xi Jinping, président chinois

"Cette histoire douloureuse montre que la confrontation entre blocs hégémoniques (...) n'apportera pas la paix et la sécurité, mais seulement la guerre et les conflits", a-t-il insisté, soulignant que "la crise en Ukraine est un autre signal d'alarme pour le monde".

15h40

L'Ukraine a "besoin d'un plan Marshall" pour sa reconstruction, dit Olaf Scholz

Le chancelier allemand Olaf Scholz a appelé mercredi à mettre sur pied "un plan Marshall" pour l'Ukraine.

"Nous aurons besoin de plusieurs milliards d'euros et de dollars supplémentaires et ce pendant des années", a-t-il déclaré, lors d'un discours devant les députés du Bundestag avant les sommets européen, du G7 et de l'Otan.

La vérité, c'est que nous sommes encore loin de négociations entre l'Ukraine et la Russie parce que Poutine croit encore en la possibilité de pouvoir dicter la paix

Olaf Scholz a prévenu la Russie que les sanctions ne seront pas levées sans un accord de paix entre Kiev et Moscou. [Michele Tantussi - Reuters]
Olaf Scholz, chancelier allemand

"La vérité, c'est que nous sommes encore loin de négociations entre l'Ukraine et la Russie parce que Poutine croit encore en la possibilité de pouvoir dicter la paix", a-t-il jugé.

Il a en conséquence invité les Occidentaux à "maintenir fermement le cap" du soutien à Kiev à travers les sanctions, l'assistance financière et "des livraisons d'armes".

13h30

Plus de 124 millions de dons récoltés en Suisse

La population suisse s'est montrée particulièrement généreuse suite à l'éclatement de la guerre en Ukraine. La Chaîne du Bonheur a récolté 124 millions de francs pour alimenter les ONG suisses partenaires. Un record.

Mais comment cette somme est-elle concrètement dépensée? Le 12h45 s'est rendu sur place à Ivano-Frankivsk et à Ternopil, auprès d'organisations suisses actives en Ukraine, pour constater l'avancée des projets.

>> Voir le sujet du 12h45:

Les 124 millions de francs récoltés par la Chaîne du Bonheur en faveur de l’Ukraine contribuent au travail des ONG suisses sur le terrain [RTS]
Les 124 millions de francs récoltés par la Chaîne du Bonheur en faveur de l’Ukraine contribuent au travail des ONG suisses sur le terrain / 12h45 / 2 min. / le 22 juin 2022

>> Voir aussi l'interview dans le 12h45 de Raphaël Pitti, médecin urgentiste:

Entretien avec Raphaël Pitti, anesthésiste-réanimateur et professeur en médecine d’urgence. Il forme le personnel soignant ukrainien à la médecine de guerre [RTS]
Entretien avec Raphaël Pitti, anesthésiste-réanimateur et professeur en médecine d’urgence. Il forme le personnel soignant ukrainien à la médecine de guerre / 12h45 / 2 min. / le 22 juin 2022

13h15

Monnaie ukrainienne échangeable en Suisse

Les réfugiés ukrainiens bénéficiant du statut de protection S en Suisse pourront convertir leurs billets de banque ukrainiens en francs pour un montant limité.

A partir de lundi prochain, les personnes adultes pourront échanger, à titre unique, 10'000 hryvnias au maximum, soit l'équivalent de quelque 300 francs suisses, a indiqué la Banque nationale suisse (BNS). Cette opération sera possible auprès de certaines succursales d'UBS et de Credit Suisse.

Dans ce cadre, la BNS a conclu des accords avec la Confédération, les banques commerciales et la Banque nationale d'Ukraine.

L'institut d'émission helvétique a par ailleurs souligné que "le trafic des paiements sans numéraire en provenance et à destination de l'Ukraine continue d'être garanti".

12h55

Lyssytchansk et Severodonetsk toujours sous le feu russe

Avions, artillerie et tanks: "Les Russes s'approchent de Lyssytchansk, prennent pied dans les localités voisines et bombardent la ville", a affirmé mercredi  sur Telegram Serguiï Gaïdaï, le gouverneur de la région de Lougansk, épicentre du conflit ces dernières semaines.

Un convoi militaire russe dans le Donbass. [Alexei Alexandrov - AP/Keystone]Un convoi militaire russe dans le Donbass. [Alexei Alexandrov - AP/Keystone]

Juste de l'autre côté de la rivière Donets, rivière infranchissable depuis que les ponts y ont été détruits, "les combats continuent dans les rues" de Severodonetsk, a-t-il souligné.

La poche de résistance ukrainienne autour de Lyssytchansk et Severodonetsk est la seule qui échappe encore aux forces russes dans la région de Lougansk, où les violents combats d'artillerie durent depuis des semaines.

L'arrivée d'unités de réserve russes?

"La Russie se prépare selon toute probabilité à déployer un nombre important d'unités de réserve dans le Donbass", selon le ministère britannique de la Défense.

Moscou a fait de la conquête intégrale du bassin houiller du Donbass -déjà en partie tenu par des séparatistes prorusses depuis 2014- l'un de ses objectifs prioritaires.

12h00

Une attaque de drone suspectée contre une raffinerie russe

Les autorités russes ont dit soupçonner qu'une attaque de drones est à l'origine d'un incendie qui s'est déclaré mercredi dans une raffinerie de pétrole située dans une région de Russie frontalière de l'Ukraine.

"Selon une version, l'incendie a été causé par une attaque de drones sur les installations techniques de l'usine. Des fragments appartenant à deux drones ont été trouvés sur le territoire" de la raffinerie, a déclaré sur Telegram le gouverneur de la région de Rostov.

Deux drones qui volaient en provenance de l'Ukraine auraient frappé mercredi la raffinerie de pétrole de Novoshakhtinsk, dans la région russe de Rostov. [KEYSTONE]Deux drones qui volaient en provenance de l'Ukraine auraient frappé mercredi la raffinerie de pétrole de Novoshakhtinsk, dans la région russe de Rostov. [KEYSTONE]

11h45

La Russie accuse Londres de l'empêcher de participer à l'assemblée de l'OSCE

Moscou a accusé mercredi la Grande-Bretagne d'empêcher la Russie de participer à la prochaine Assemblée parlementaire de l'OSCE, début juillet à Birmingham, en refusant de délivrer des visas aux membres de sa délégation.

"Nous avons reçu une réponse scandaleuse selon laquelle le gouvernement britannique ne peut - littéralement - pas délivrer de visas aux membres de la délégation russe, quel que soit le motif de leur visite dans le pays", a déclaré le sénateur Vladimir Djabarov qui fait partie de la délégation russe.

09h50

Moscou change l'adresse de l'ambassade américaine pour honorer les séparatistes d'Ukraine

La ville de Moscou a changé mercredi l'adresse officielle de l'ambassade des Etats-Unis à Moscou pour honorer les séparatistes pro-russes d'Ukraine, manière de dénoncer le soutien américain à Kiev.

"L'ambassade des Etats-Unis en Russie a une nouvelle adresse officielle", a annoncé dans un communiqué la mairie de Moscou.

La mission diplomatique se situe désormais 1, place de la République populaire de Donetsk, le nom d'un des deux territoires séparatistes du Donbass ukrainien dont la Russie a reconnu l'indépendance en février, juste avant d'attaquer l'Ukraine.

Ce nom a été donné à un croisement jusqu'alors anonyme, mitoyen de l'ambassade. Les noms des rues encadrant la mission diplomatique ne changent pas.

07h50

Quid des pensions pour les retraités ukrainiens?

Dans le Donbass, les combats continuent et ont une répercussion qui n'avait sans doute pas été anticipée. En perturbant les services postaux, la guerre rend de plus en plus difficile le transfert de pensions dues aux retraités ukrainiens.

Une problématique qui s'accentue à mesure qu'on s'approche des lignes de front.

>> Le reportage dans La Matinale:

Pour les retraités vivant près du front, il est de plus en plus difficile d'obtenir des pensions (image d'illustration). [Service d'urgence ukrainien - reuters]Service d'urgence ukrainien - reuters
Pour les retraités ukrainiens vivant près du front, il est difficile d'obtenir leur pension / La Matinale / 1 min. / le 22 juin 2022

00h00

Le déroulé de la journée de mardi

>> Le détail des événements de la journée de mardi: Moscou hausse le ton contre la Lituanie autour de l'enclave de Kaliningrad