Publié

Plus grand fleuve d'Italie, le Pô est en partie à sec

Sécheresse: plusieurs régions italiennes ont décrété l'état d'urgence alors que l'été ne fait que commencer. [RTS]
Sécheresse: plusieurs régions italiennes ont décrété l'état d'urgence alors que l'été ne fait que commencer. / 19h30 / 2 min. / le 23 juin 2022
En Italie, une sécheresse exceptionnelle s'est abattue sur la plaine du Pô et le plus grand fleuve du pays est en partie à sec. Selon les endroits, le niveau du Pô se situe entre 30% et 70% plus bas que la moyenne de saison. Une situation très inquiétante pour l'agriculture.

Certaines zones n'ont pas reçu de précipitations depuis plus de 110 jours, selon l'Observatoire du fleuve Pô, le plus grand réservoir d'eau de la péninsule. Il s'agit de la pire sécheresse depuis 70 ans.

"C'est une situation extrêmement délicate", indique le président de la région Lombardie Attilio Fontana. La situation est dramatique en Lombardie, mais aussi dans le Piémont, l'Emilie Romagne et la Vénétie. Dans le delta du Pô, l'eau salée de l'Adriatique a remonté de 21 kilomètres le long du fleuve, rendant l'irrigation impossible dans cette zone.

Un homme marche dans le lit du Pô près de Boretto, au nord de Parme, le 15 juin 2022. [AP Photo/Luca Bruno - Keystone]Un homme marche dans le lit du Pô près de Boretto, au nord de Parme, le 15 juin 2022. [AP Photo/Luca Bruno - Keystone]

La sécheresse met en péril près d'un tiers de la production agricole nationale et la moitié des élevages dans la vallée du Po, selon Coldiretti, la principale association agricole du pays. Les régions du nord de l'Italie risquent de perdre jusqu'à la moitié de leur production agricole, selon l'association.

Restrictions en place

Des camions citernes ont déjà dû être déployés dans des dizaines de communes pour fournir de l'eau potable. Utilitalia, une fédération réunissant des compagnies distributrices d'eau, a demandé aux maires d'une centaine de villes du Piémont et de 25 autres en Lombardie d'interrompre la distribution d'eau potable la nuit pour permettre de rétablir les niveaux des réservoirs.

Des opérations de rationnement (interdiction d'arrosage et de remplissage des piscines notamment) ont débuté dans de nombreux villages et les Régions demandent désormais au gouvernement de déclarer "l'état d'urgence" pour que l'eau soit réservée en priorité à l'alimentation et au secteur agricole.

D'autres cours d'eau italiens sont également beaucoup plus bas que la normale à cette époque de l'année, a déclaré l'association des consortiums d'irrigation ANBI, ajoutant que la crise actuelle mettait en évidence "les conséquences du changement climatique dans la péninsule".

>> Ecouter aussi le sujet du 12h30

Le Pô est presque à sec à Turin, ce 21 juin 2022. [Alessandro Di Marco - Keystone]Alessandro Di Marco - Keystone
Les paysans de la plaine italienne du Pô s'inquiètent de la sécheresse / La Matinale / 1 min. / le 22 juin 2022

cab avec agences

Publié

Milan ferme ses fontaines décoratives

Le syndic de Milan a annoncé samedi que les fontaines décoratives de la ville seraient sans eau jusqu'à fin septembre. Cette mesure s'inscrit dans le cadre des restrictions d'eau dues à la sécheresse.

Les fontaines "dans lesquelles de la flore ou de la faune sont présentes", ainsi que "les lacs et canaux d'irrigation des parcs de la ville" continueront toutefois à être approvisionnés en eau, a précisé Beppe Sala. Ce sera le cas aussi des fontaines à boire, alors que les températures dépassent les 30 degrés depuis des semaines et qu'on s'attend à une nouvelle vague de chaleur.

Dans son communiqué, l'édile n'a pas précisé quand cette mesure entrerait en vigueur. Il a aussi appelé les habitants de la ville à minimiser l'usage d'eau potable pour le ménage et pour l'arrosage des plantes. Et indiqué que les pelouses et espaces verts de la ville cesseraient d'être arrosés, à l'exception des arbres récemment plantés.

Le delta du Pô