Modifié

La tension monte autour de l'enclave russe de Kaliningrad

La tension monte autour de l'enclave russe de Kaliningrad. La Lituanie bloque le transit ferroviaire [RTS]
La tension monte autour de l'enclave russe de Kaliningrad. La Lituanie bloque le transit ferroviaire / 19h30 / 2 min. / le 21 juin 2022
Moscou a promis mardi de "sérieuses" représailles contre la Lituanie après la mise en application par Vilnius de sanctions européennes liées à l'invasion de l'Ukraine. De son côté, Washington a affirmé mardi son "soutien" à la Lituanie.

L'enclave de Kaliningrad, située sur la mer Baltique à mille kilomètres de Moscou, est au coeur d'un litige russo-européen, conséquence des sanctions de l'UE après l'offensive russe en Ukraine.

Nikolaï Patrouchev, secrétaire du Conseil de sécurité russe, a qualifié d'"actes hostiles" les restrictions imposées par les autorités lituaniennes depuis le 17 juin sur le transit par voie ferrée de marchandises. Lors d'une visite dans cette enclave russe sur la Baltique, il a déclaré que "des mesures appropriées" seraient "adoptées prochainement" et qu'elles auraient "de sérieuses conséquences négatives pour la population de la Lituanie".

"Nous soutenons nos alliés de l'Otan"

De son côté, Washington a affirmé mardi son "soutien" à la Lituanie, membre de l'Alliance atlantique, face aux menaces de la Russie contre Vilnius.

Le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price a réitéré devant la presse l'attachement "à toute épreuve" de Washington à l'article 5 de l'Otan, qui prévoit "qu'une attaque contre un pays allié est une attaque contre tous".

"Nous soutenons nos alliés de l'Otan et nous soutenons la Lituanie", a-t-il ajouté, saluant la mise en oeuvre par le pays européen des sanctions contre l'invasion russe de l'Ukraine.

Nombreux produits concernés

Parmi les produits concernés par les restrictions de transit, on trouve des métaux, le ciment, l'alcool, les engrais, avec l'intention d'élargir la liste ultérieurement au charbon et au pétrole. Pour Moscou ces restrictions violent un accord de 2002 entre la Russie et l'UE lorsque la Lituanie a rejoint l'Union européenne.

Dénonçant un "blocus", le gouverneur de Kaliningrad, Anton Alikhanov a estimé que 40-50% des approvisionnements de l'enclave via la Lituanie pourraient être affectés.

afp/aps

Publié Modifié

Kalingrad, une enclave russe encadrée par l'Otan

Situé entre la Pologne et la Lituanie, Kaliningrad est un avant-poste militaire russe en Europe et un atout stratégique important. Mais la région est aussi isolée en territoire hostile pour la Russie, entourée par deux pays membres de l'Otan et de l'UE qui soutiennent fermement l'Ukraine face aux visées russes.

Le territoire a une importante tradition militaire, servant de place forte lors des deux guerres mondiales et de bastion défensif pendant la Guerre froide. Face à l'expansion de l'Otan, Moscou y a musclé sa présence militaire, organisant notamment d'importantes manoeuvres.

Ces dernières années, des missiles à vecteur nucléaire et des systèmes de défense anti-aérienne S-400 y ont été installés. En février 2022, la Russie y a déployé des missiles hypersoniques, juste avant l'entrée de ses troupes en Ukraine. C'est aussi là qu'on trouve le quartier général de la flotte russe de la Baltique.