Modifié

Face à l'inflation, l'Allemagne casse les prix des transports publics

Depuis le mercredi 1er juin 2022, tous les trains régionaux et les transports municipaux sont accessibles pour 9 € par mois en Allemagne et ceci pendant 3 mois. [DPA/Monika Skolimowska - Keystone]
En Allemagne, quasi-gratuité des transports en commun en réaction à la hausse du prix de l’énergie / La Matinale / 3 min. / le 1 juin 2022
En Allemagne, pour contrer la hausse du prix de l’énergie, les transports en commun sont presque gratuits depuis mercredi. Jusqu'au mois d'août, les habitants pourront utiliser à volonté bus, métros et trains régionaux pour la modique somme de 9 euros par mois.

Le sésame permet de voyager dans toute l'Allemagne avec les transports en commun ou les trains régionaux. Rien qu’à Berlin, plus de 200'000 voyageurs ont déjà adopté le ticket à 9 euros pour leurs voyages quotidiens depuis sa mise en vente. En théorie, ils pourraient traverser le pays d’est en ouest ou du nord au sud à bord des trains de la Deutsche Bahn.

Au Zoologischer Garten, nœud ferroviaire de l’ouest de Berlin, la plupart des voyageurs ont déjà acheté leur ticket pour juin et se montrent enthousiastes. "Je vais utiliser mon ticket dans Berlin. Normalement, je paie 86 euros par mois d’abonnement pour les transports, je vais faire de bonnes économies, ça tombe bien", témoigne un voyageur au micro de la RTS mercredi.

Finances régionales menacées?

Helga, 72 ans, est l’une des rares voix critiques parmi les usagers. Elle soulève un débat qui anime les débats télévisés du soir depuis plusieurs semaines. Comment la Deutsche Bahn, soit l'entreprise ferroviaire publique allemande, fera-t-elle face à l’afflux des voyageurs? Et comment les Länder supporteront-ils ce poids supplémentaire pour les finances régionales? L’Etat fédéral ne prendra en effet en charge qu’une partie des frais engendrés, à hauteur de 2,5 milliards d’euros.

Dans le Bade-Wurtemberg, le ministre-président Wilfried Kretschmer, pourtant Vert, ne décolère pas. "Bien sûr je veux être loyal envers le gouvernement, auquel nous les Verts sommes associés, mais il devra très vite comprendre que moi, en tant que ministre-président, j’ai à défendre les intérêts de mon Land… Cela ne pourra pas continuer comme ça!".

L’association des entreprises de transports allemandes estime qu’environ 30 millions de personnes utiliseront le ticket à 9 euros par mois.

Quid de la Suisse?

En Suisse aussi des propositions sont sur la table pour compenser la hausse du prix des carburants, comme la suppression des taxes sur les huiles minérales, ou la distribution de bons d’essence. Plusieurs motions émanant de la droite seront débattues durant cette session au Parlement fédéral.

>> Lire aussi: Pétition pour la gratuité des transports publics dans le canton de Fribourg

Nathalie Versieux/hkr

Publié Modifié

Inflation en forte hausse

Le taux d'inflation dans la zone euro a battu un nouveau record en mai à 8,1% sur un an, a annoncé Eurostat mardi, alors que la guerre en Ukraine attise une flambée des prix de l'énergie et de l'alimentation.

L'inflation avait atteint 7,4% en avril pour les 19 pays ayant adopté la monnaie unique.

Le renforcement de l'inflation touche en premier lieu le secteur de l'énergie (électricité, pétrole, gaz...). Cette composante de l'indice des prix bondit de 39,2% sur un an en mai, après 37,5% en avril.

En Allemagne, l'inflation a atteint 8,7%.

Mais les taux les plus élevés sont enregistrés dans les pays baltes: 20,1% en Estonie, 18,5% en Lituanie et 16,4% en Lettonie.