Modifié

Le chancelier allemand Olaf Scholz éclipsé par ses ministres écologistes

Olaf Scholz a prévenu la Russie que les sanctions ne seront pas levées sans un accord de paix entre Kiev et Moscou. [Michele Tantussi - Reuters]
Le chancelier allemand Olaf Scholz éclipsé par ses ministres écologistes / La Matinale / 1 min. / le 20 mai 2022
Le chancelier allemand Olaf Scholz, qui a succédé à Angela Merkel en décembre 2021, plonge dans les sondages, alors que deux de ses ministres Verts caracolent en tête des indices de satisfaction du public.

Selon un sondage publié en début de semaine, seul un tiers des Allemands jugent Olaf Scholz compétent, sympathique et digne de confiance. Le chancelier est également jugé inaudible sur le dossier ukrainien.

Soucieux de reprendre la main, le chef du gouvernement multiplie les interventions dans les médias allemands. Jeudi matin, il s'est aussi adressé au Bundestag, réaffirmant le soutien de l'Allemagne à l'Ukraine "y compris sur le plan militaire". Mais ce ton plus résolu n'a pas eu le succès escompté et l'état de grâce des débuts n'est plus d'actualité pour le successeur d'Angela Merkel.

Deux écologistes parmi les plus populaires

Aux yeux de l'opinion publique, le chef du gouvernement ne rivalise en effet pas avec ses ministres Verts Annalena Baerbock (Affaires étrangères) et Robert Habeck (Economie), qui figurent parmi les personnalités les plus populaires.

De par leurs discours clairs, percutants et intransigeants avec la Russie, les deux écologistes sont en effet loués jusque dans les rangs de l'opposition.

Grands gagnants de la coalition, les Verts ont triplé leur score lors des dernières élections régionales en Rhénanie, dimanche dernier, tandis que le parti social-démocrate SPD du chancelier a subi le pire score de son histoire dans cette région. Une défaite qui a quoi augurer de nouvelles tensions au sein de la majorité à Berlin.

>> Plus d'informations: Lourde défaite régionale du SPD d'Olaf Scholz en Allemagne

nv/boi avec afp

Publié Modifié