Comme en 2017, la France doit choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.  [RTS]
Publié Modifié

A 17h00, le taux de participation était en recul par rapport au 1er tour et à l'élection de 2017

- Emmanuel Macron a remporté dimanche soir le second tour de l'élection présidentielle française avec plus de 58% des voix contre environ 42% pour Marine Le Pen, selon les premières estimations.

- Le taux de participation au second tour de l'élection présidentielle en France s'élevait à 63,23% à 17h00 contre 65% au premier tour à la même heure, a annoncé dimanche le ministère de l'Intérieur. En 2017, le taux atteignait 65,30%.

- Au soir du premier tour, le 10 avril, le président sortant Emmanuel Macron a obtenu 27,84% des suffrages exprimés et la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen 23,15%.

- Émissions spéciales de Forum dès 18h00 sur RTS-La Première et RTS Deux, ainsi que du 19h30 sur RTS Un.

Suivi assuré par Nicolas Roulin et Valentin Jordil

17h00

63,23% de participation, plus de 2 points de moins qu'en 2017

Le taux de participation au second tour s'élève à 63,23% à 17h00 contre 65% au premier tour à la même heure, a annoncé dimanche le ministère de l'Intérieur.

Au second tour de la présidentielle de 2017, la participation atteignait 65,30% à 17h00. Les bureaux de vote sont ouverts jusqu'à 19h00, et même 20h00 dans certaines grandes villes.

16h30

Départements où la participation à la mi-journée était la plus élevée et la plus faible

Les cinq départements où la participation était la plus élevée à la mi-journée sont le Gers, le Jura, l'Ain, les Landes et la Saône-et-Loire.

A l'inverse, les cinq territoires où le taux de participation est le plus faible sont la Seine-Saint-Denis, Paris, le Val-d'Oise, le Val-de-Marne et la Haute-Corse.

La prochaine estimation du taux de participation est attendue à 17h00.

14h00

Jean Lassalle s'abstient

Candidat à l'élection présidentielle lors du premier tour, Jean Lassalle (3,13%) s'est rendu à Lourdios-Ichère, dans le département des Pyrénées-Atlantiques, pour voter au second tour.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le député a mimé devant l'urne le geste du vote avant de glisser son «bulletin blanc» dans sa poche. "Je procède à l'un des actes les plus importants de ma vie. Je refuse de participer à ce vote. C'est-à-dire: je m'abstiens", a-t-il déclaré.

13h20

Le couple Macron a voté au Touquet en début d'après-midi

Le président français Emmanuel Macron a voté dimanche au Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais) vers 13 heures.

Accompagné de son épouse Brigitte Macron, il a longuement déambulé dans les rues de la station balnéaire avant de glisser son bulletin dans l'urne en présence de Daniel Fasquelle, le maire de la ville et trésorier du parti Les Républicains.

Brigitte Macron et Emmanuel Macron dans l'isoloir dimanche au Touquet (Pas-de-Calais) pour le deuxième tour de l'élection présidentielle française. [Gonzalo Fuentes - AFP]Brigitte Macron et Emmanuel Macron dans l'isoloir dimanche au Touquet (Pas-de-Calais) pour le deuxième tour de l'élection présidentielle française. [Gonzalo Fuentes - AFP]

Emmanuel Macron a voté dimanche vers 13h en compagnie de sa femme. [Gonzalo Fuentes - Keystone/EPA]Emmanuel Macron a voté dimanche vers 13h en compagnie de sa femme. [Gonzalo Fuentes - Keystone/EPA]

12h30

Dans le 20e, les électeurs de Jean-Luc Mélenchon auront leur mot à dire

Emmanuel Macron va-t-il remporter un second mandat? Marine Le Pen peut-elle devenir la première président de la République? L'avenir de la France se joue ce dimanche. Près de 49 millions d'électeurs et d'électrices sont attendus depuis ce matin pour le 2e tour de la présidentielle.

Le 12h30 s'est rendu dans un bureau de vote à Paris, dans le 20e arrondissement. Lors du 1er tour, les votants y avaient massivement soutenu le candidat de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon. Le choix de son électorat aura un grand impact aujourd'hui.

>> Ecouter les explications d'Isabelle Cornaz depuis Paris:

Un bureau de vote à Montreuil.  [Lewis Joly - AP Photo/Keystone ]Lewis Joly - AP Photo/Keystone
Les Français se rendent aux urnes ce dimanche / Le 12h30 / 2 min. / le 24 avril 2022

12h00

Un quart des votants se sont déjà prononcés

La participation au second tour de l'élection présidentielle en France s'élève dimanche à 12h00 à 26,41%, soit près de deux points de moins qu'en 2017 (28,23%) à l'occasion du même duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, a annoncé dimanche le ministère de l'Intérieur. Elle est en revanche légèrement en hausse par rapport au 1er tour (25,48%).

Ce chiffre annoncé dimanche par le ministère de l'Intérieur marque aussi un recul par rapport au deuxième tour des scrutins de 2012 (30,66%) et 2007 (34,11%), et tutoie celui de 2002 (26,19%), quand Jean-Marie Le Pen (FN) affrontait Jacques Chirac (RPR).

>> Les précisions dans le 12h30:

Le 2ème tour de l'élection présidentielle française, le 24 avril 2022. [Graham Hughes - The Canadian Press/Keystone ]Graham Hughes - The Canadian Press/Keystone
La participation au deuxième tour de la présidentielle française s'annonce en baisse / Le 12h30 / 1 min. / le 24 avril 2022

>> Les explications d'Anne Fournier dans le 12h45:

Présidentielle française: les explications d'Anne Fournier [RTS]
Présidentielle française: les explications d'Anne Fournier / 12h45 / 1 min. / le 24 avril 2022

11h30

Jean-Luc Mélenchon à Marseille

Troisième du premier tour de l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon est allé voter pour le second tour dans sa ville de Marseille aux alentours de 10h30.

Le candidat malheureux de la France Insoumise a appelé le 10 avril dernier à ne pas donner une seule voix à Marine Le Pen au second tour.

11h10

Marine Le Pen a voté

La candidate du Rassemblement national Marine Le Pen a glissé son bulletin dans l'urne vers 11h00.Marine Le Pen a voté dimanche à Henin-Beaumont (Pas-de-Calais). [Ian Langsdon - Keystone/EPA]Marine Le Pen a voté dimanche à Henin-Beaumont (Pas-de-Calais). [Ian Langsdon - Keystone/EPA]

L'adversaire d'Emmanuel Macron a voté dimanche matin dans sa circonscription d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).

Elle en a profité pour s'offrir un bain de foule, serrant quelques mains au passage et accordant des autographes aux nombreux sympathisants et militants venus la saluer.

09h15

Des milliers de Français de Suisse appelés aux urnes

Les Français de Suisse ont commencé à voter dimanche matin. Ils avaient plébiscité Emmanuel Macron lors du premier tour.

A Lausanne-Beaulieu, au plus grand centre de Suisse, les électeurs ont afflué dès l'ouverture à 08h00, des files se formant déjà à l'entrée du parking et devant la halle. "Mais tout va très vite, c'est bien organisé. L'ensemble du processus m'a pris une petite demi-heure", raconte Eric, établi depuis une trentaine d'années en Suisse.

A Beaulieu comme dans les autres centres du pays, des milliers de personnes sont attendues jusqu'à la fermeture des bureaux de vote, à 19h00.

Plus de 100 bureaux de vote

La circonscription consulaire de Genève, qui regroupe tous les cantons romands, constitue la plus importante communauté française expatriée au monde. Elle compte près de 125'000 électeurs sur sa liste électorale, dont environ 54'000 étaient allés voter pour le premier tour (taux de participation de 44%).

Selon leur commune de résidence, les électeurs doivent se rendre dans l'un des 17 centres prévus pour l'occasion dans toute la Suisse romande. Ils abritent au total 107 bureaux de vote, 20 de plus qu'en 2017. Les centres les plus importants se trouvent à Beaulieu (20 bureaux de vote) et à Palexpo-Genève (15).

08h00

Les bureaux sont ouverts

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 08h00 en France pour le second tour de l'élection présidentielle. Les 48,7 millions d'électeurs doivent choisir, comme en 2017, entre le président sortant Emmanuel Macron et sa rivale d'extrême droite Marine Le Pen.

La France de retour aux urnes ce week-end pour le 2e tour de la présidentielle.  [Gaël Klein  - RTS]La France de retour aux urnes ce week-end pour le 2e tour de la présidentielle. [Gaël Klein - RTS]

Les bureaux de vote ont ouvert à 08h00 en métropole. Ils fermeront à 19h00, et à 20h00 dans les grandes villes. Avec les trois zones scolaires du pays en vacances scolaires, l'abstention pourrait être le grand arbitre de ce second tour. Le taux de participation à midi donnera une première indication sur la mobilisation des 48,7 millions d'électeurs appelés aux urnes.

Certains territoires d'outre-mer et Français de l'étranger ont voté dès samedi. A Saint-Pierre-et-Miquelon, la participation s'est établie à 57%, contre 54,96% au premier tour. En Nouvelle-Calédonie, où l'abstention avait atteint un taux record lors du premier tour (66,65%), le second tour s'annonce sous les mêmes auspices. A 12h00, le taux de participation s'élevait à 18,17% contre 17,59% le 10 avril à la même heure.

>> Regarder aussi le reportage du 12h45 peu avant les premiers résultats:

Les Français sont appelés aux urnes ce dimanche pour départager Marine Le Pen et Emmanuel Macron [RTS]
Les Français sont appelés aux urnes ce dimanche pour départager Marine Le Pen et Emmanuel Macron / 12h45 / 2 min. / le 24 avril 2022

Sondage jeudi avant le Jour J

Duel moins serré que prévu ?

Selon un sondage Ipsos diffusé jeudi, le président sortant Emmanuel Macron l'emporterait, avec une marge assez nette, par 55,5% contre 44,5% pour Marine Le Pen.

Le sondage IFOP pour le second tour de l'élection présidentielle française.  [IFOP]Le sondage IFOP pour le second tour de l'élection présidentielle française. [IFOP]

Quant à la participation, elle est estimée à 73,5% (73,69% au premier tour).

>> Lire aussi: David Djaïz: "En France, on a un très grand besoin de réapprendre la culture du compromis"

Le débat de l'entre-deux tours

Marine Le Pen a joué la carte de la prudence et Emmanuel Macron celle de la confiance

Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont eu de vifs échanges mercredi soir lors du débat de l'entre-deux tours.

Le président sortant a accusé la candidate RN d'être "dépendante" de Poutine et de pousser à la "guerre civile" en voulant interdire le voile islamique, ce que Marine Le Pen dément.

A l'issue du duel, un sondage donnait Emmanuel Macron vainqueur à 59%. Près de 15,6 millions de téléspectateurs ont regardé le débat de l'entre-deux tours.

>> En lire plus: La Russie et le voile au coeur d'un débat tendu entre Macron et Le Pen

>> Voir/revoir le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen:

Retour sur la campagne de l'entre-deux tours

Emmanuel Macron et Marine Le Pen, des campagnes si différentes

Mulhouse, Le Havre, Marseille... Emmanuel Macron a multiplié les déplacements dès le lendemain du premier tour. L'objectif du président, qui brigue un second mandat, est clair: une campagne de terrain. Il était temps, diront certains.

>> En lire plus: Emmanuel Macron et Marine Le Pen, des campagnes si différentes

Car, accaparé par la guerre en Ukraine, le chef de l'Etat ne s'est lancé que tardivement dans la course à l'Elysée, misant surtout sur le bilan de son quinquennat pour sa réélection.

A l'inverse, Marine Le Pen, qui a sillonné la France avec le bus marqué de son portrait depuis plus de six mois, a plutôt misé sur des conférences de presse.

L'une d'entre elles a en particulier retenu l'attention, le 13 avril, lorsqu'une militante du "collectif Ibiza", portant une affiche en forme de coeur montrant Marine Le Pen et le président russe Vladimir Poutine, s'est faite sortir, traînée par les pieds.

>> Le décryptage d'Anne Fournier, correspondante de la RTS à Paris:

Campagne Express : Macron, Le Pen ou "ni l'un, ni l'autre" [RTS]
Campagne Express : Macron, Le Pen ou "ni l'un, ni l'autre" / L'actu en vidéo / 3 min. / le 20 avril 2022

L'enjeu des voix de Jean-Luc Mélenchon

Le vote blanc ou l'abstention

Emmanuel Macron et Marine Le Pen lorgnent sur les quelque 22% d'électeurs et électrices de Jean-Luc Mélenchon, arrivé troisième du premier tour. Mais les soutiens de ce dernier sont plus disposés à boycotter le second tour.

La dernière semaine de campagne avant le second tour s'est apparentée à une course à l'électorat de gauche pour les deux finalistes. C'est dans ce contexte que le candidat de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon organisait la semaine passée une consultation en ligne de son électorat en vue du second tour.

Et le résultat du premier tour est une mauvaise nouvelle pour Emmanuel Macron. Seul un tiers des soutiens de Jean-Luc Mélenchon comptent voter pour le président sortant. Les deux tiers restant choisiront le vote blanc ou l'abstention. L'option de soutenir la candidate d'extrême-droite Marine Le Pen n'était pas proposée. Jean-Luc Mélenchon l'avait formellement exclue.

>> En lire plus: En France, les soutiens de Jean-Luc Mélenchon préfèrent l'abstention au vote Macron

Forte indécision

Dans le détail, 37,65% affirment qu'ils voteront blanc ou nul; 33,40% ont choisi le vote pour Emmanuel Macron, et 28,96% n'iront pas voter.

Mais seul un noyau dur de quelque 215'000 sympathisants ont pris part à ce vote, et non les presque huit millions de personnes ayant déposé un bulletin pour le leader de l'Union populaire au premier tour. Toutefois, plusieurs études d'opinion montrent la difficulté pour Emmanuel Macron d'obtenir des soutiens à gauche.

Selon un sondage Ipsos, 33% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon projetaient de voter en faveur d'Emmanuel Macron au second tour, contre 16% pour Marine Le Pen. Plus de la moitié restaient indécis.

L'enjeu des voix de Jean-Luc Mélenchon.  [IPSOS]L'enjeu des voix de Jean-Luc Mélenchon. [IPSOS] 

Les résultats du premier tour

Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés

Le président sortant Emmanuel Macron (La République en marche) a obtenu 27,84% des suffrages exprimés au premier tour de l'élection présidentielle française le 10 avril et la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen, 23,15%.

Derrière les finalistes qualifiés pour le second tour arrive le candidat de l'Union populaire Jean-Luc Mélenchon avec 21,95% des suffrages exprimés, devant Eric Zemmour (Reconquête), qui a réuni 7,07% des voix.

Les résultats du premier tour à l'élection présidentielle française.  [IFOP]Les résultats du premier tour à l'élection présidentielle française. [IFOP]

Suivent, en deçà du seuil de 5% qui garantit le remboursement forfaitaire des frais de campagne, Valérie Pécresse (Les Républicains) avec 4,78% des voix et Yannick Jadot (Europe Ecologie-Les Verts) avec 4,63%.

Viennent ensuite Jean Lassalle (Résistons) avec 3,13% des voix, le candidat communiste Fabien Roussel (2,28%), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) avec 2,06% des voix et la socialiste Anne Hidalgo (1,75%).

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste Philippe Poutou (0,77%)  et la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud (0,56%) ferment la marche.

Le taux d'abstention s'est établi à 26,31% des inscrits lors du premier tour, les votes blancs ont représenté 1,51% des votants et les votes nuls 0,66%.

>> Lire aussi: Les résultats définitifs du 1er tour de la présidentielle française sont tombés

>> L'émission spéciale de La Matinale:

La Matinale (vidéo) - Présentée par Valérie Hauert [RTS]
La Matinale (vidéo) - Présentée par Valérie Hauert et Eric Guevara Frey / La Matinale / 120 min. / le 11 avril 2022

Regard sur le président

Le bilan d'Emmanuel Macron, un "président qui clive"

Elu le 14 mai 2017 à la tête de la France, Emmanuel Macron était le plus jeune président jamais propulsé à ce poste. Son action a-t-elle convaincu les Français? Est-il parvenu à tenir ses engagements?

"Contrairement à ses prédécesseurs, il a réussi à mettre en oeuvre ses promesses de campagne dans les deux premières années de son mandat, mais au prix d'une extrême centralisation du pouvoir. C'est quelque chose de réellement nouveau", a estimé Joseph de Weck, historien suisse basé à Paris et auteur du livre "Macron, le président révolutionnaire".

>> En lire plus: Le bilan d'Emmanuel Macron, un "président qui clive" pourtant favori à sa réélection

Correspondant de la RTS à Paris, Alexandre Habay nuance: "Il y a aussi des grandes réformes emblématiques qui n'ont pas été menées à terme, notamment la réforme des retraites. Elle s'est cassée les dents sur la pandémie, mais avant, il y avait une contestation syndicale extrêmement forte. On peut se demander s'il aurait pu aller jusqu'au bout", relève-t-il. La loi climat, elle, a été un peu "vidée de sa substance" par rapport aux propositions de la convention citoyenne.

"Il divise profondément le pays"

Pourtant, malgré le succès de son mouvement, rarement un président dans l’exercice de ses fonctions n’a paru aussi malmené, critiqué sur les réseaux sociaux. On a même pu voir des manifestants porter des pancartes représentant sa tête sur une pique. Mais cette détestation est à relativiser, note le correspondant de la RTS à Paris, qui relève qu'Emmanuel Macron est tout de même moins impopulaire que ne l'étaient François Hollande et Nicolas Sarkozy.

Il y a à la fois une détestation de droite et une détestation de gauche. Il est détesté pour des raisons complètement contradictoires par ces deux pôles

Forum des médias - L'"islamo-gauchisme", fantasme ou réalité? [RTS]
Alexandre Habay, correspondant de la RTS à Paris

"Il y a à la fois une détestation de droite et une détestation de gauche. Il est détesté pour des raisons complètement contradictoires par ces deux pôles. A droite, il va être présenté comme un président laxiste, qui n'est pas à la hauteur sur les sujets régaliens comme l'immigration et la sécurité. A gauche, au contraire, on va dire qu'il tend vers l'extrême droite avec sa loi sur la sécurité ou le séparatisme islamiste. C'est un président qui clive, qui divise profondément le pays", résume Alexandre Habay.

>> L'émission spéciale de Forum depuis Paris:

Forum (vidéo) - Présenté par Renaud Malik et Esther Coquoz [RTS]
Forum (vidéo) - Présenté par Renaud Malik et Esther Coquoz / Forum / 59 min. / le 15 mars 2022

>> Revoir aussi l'émission spéciale du 19h30:

Page spéciale sur l'élection présidentielle française avec des reportages et des invités [RTS]
Page spéciale sur l'élection présidentielle française avec des reportages et des invités / 19h30 / 15 min. / le 14 mars 2022

Le dossier

Analyses, reportages et interviews

>> Retrouver dans notre dossier les interviews, les reportages et les analyses de la présidentielle française: Le dossier de l'élection présidentielle française