Modifié

Washington ordonne aux familles de ses diplomates de quitter l'Ukraine

L'ambassade américaine à Kiev. [Vladimir Shtanko - AFP]
Washington ordonne le départ des familles de diplomates américains à Kiev / Le Journal horaire / 30 sec. / le 24 janvier 2022
Le gouvernement américain a ordonné dimanche aux familles des diplomates en poste en Ukraine de quitter le pays "en raison de la menace persistante d'une opération militaire russe". Il a aussi déconseillé aux Américains de se rendre en Russie.

Le personnel local et le personnel non essentiel peut quitter l'ambassade de Kiev s'il le souhaite, a précisé le département d'Etat dans un communiqué. Les ressortissants américains résidant en Ukraine "devraient envisager maintenant" de quitter le pays par des vols commerciaux ou d'autres moyens de transport, a-t-il ajouté.

>> Lire également: Londres accuse Moscou de vouloir installer un dirigeant pro-russe à Kiev

"La situation sécuritaire, notamment le long des frontières ukrainiennes, en Crimée occupée par la Russie et dans le Donetsk contrôlé par la Russie, est imprévisible et peut se détériorer à tout moment", a indiqué le département d'Etat.

La décision de Washington a été jugée "prématurée" et "excessive" par les autorités ukrainiennes.

Ambassade toujours ouverte

"Nous pensons qu'une invasion russe (...) peut se produire à tout instant", a déclaré à la presse une haute responsable américaine. "Les Etats-Unis ne seraient pas en position d'évacuer les citoyens américains dans ce cas de figure".

L'ambassade reste ouverte et la chargée d'Affaires Kristina Kvien "reste en Ukraine", a ajouté cette responsable ayant requis l'anonymat. Elle a refusé de préciser le nombre d'Américains sur le sol ukrainien, mais la sous-secrétaire d'Etat américaine Victoria Nuland avait évalué leur nombre entre 10'000 et 15'000 début décembre.

Les Britanniques suivent l'exemple américain

Londres a suivi le mouvement et annoncé le retrait d'une partie du personnel de son ambassade à Kiev. La ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss doit rencontrer lundi à Bruxelles le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

Voyages en Russie déconseillés

Le gouvernement américain a également déconseillé aux ressortissants américains de se rendre en Russie "en raison de la tension à la frontière avec l'Ukraine". Le ministère a notamment justifié cette décision par "la possibilité d'un harcèlement des citoyens américains", en particulier par la police russe, et "une application arbitraire des lois locales".

Le département d'Etat déconseille aussi tout voyage en Ukraine en raison de la possibilité d'une invasion russe, mais l'Ukraine était déjà déconseillée aux voyageurs américains en raison du Covid-19.

afp/gma

Publié Modifié

L'Union européenne ne suit pas les Etats-Unis

L'Union européenne ne voit pas de raison de dramatiser les tensions entre l'Ukraine et la Russie et ne compte pas suivre les Etats-Unis qui appellent les familles de leurs diplomates à quitter le pays, a annoncé lundi le chef de la diplomatie européenne.

"Je pense qu'il ne faut pas dramatiser la situation et que nous devons quitter l'Ukraine, à moins que les Etats-Unis ne nous fournissent des informations qui justifient cette décision", a déclaré Josep Borrell avant un entretien en visioconférence avec le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.