Modifié

Boris Johnson s'excuse pour avoir fait la fête en plein confinement

Boris Johnson admet sa présence à une fête pendant le confinement et s’excuse [RTS]
Boris Johnson admet sa présence à une fête pendant le confinement et s’excuse / 19h30 / 1 min. / le 12 janvier 2022
Mis en cause pour avoir participé en mai 2020 à une fête alcoolisée dans sa résidence officielle, Boris Johnson a présenté "du fond du coeur" mercredi ses excuses à la population britannique.

"Je comprends la colère qui les anime à mon encontre et à l'encontre du gouvernement que je conduis lorsqu'ils imaginent qu'à Downing Street, les règles ne sont pas respectées par ceux qui font les règles", a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson, visiblement embarrassé, devant la Chambre des communes.

Le conservateur dit regretter son comportement tout en assurant, sous les huées des députés d'opposition, avoir pensé que le rassemblement controversé était en fait une réunion de travail.

Appel à la démission

"Je me suis rendu dans le jardin un peu après 18h00 le 20 mai 2020 pour remercier le personnel avant de regagner mon bureau 25 minutes plus tard pour reprendre le travail", a-t-il expliqué. "Avec le recul, j'aurais dû leur demander de rentrer."

L'opposition, et certains membres du Parti conservateur dont Boris Johnson est issu, considère qu'il devra démissionner s'il est établi qu'il a enfreint les règles instaurées pour endiguer la propagation de l'épidémie de coronavirus.

"La fête est finie, Monsieur le Premier ministre", a lancé le chef de file du Labour Keir Starmer des bancs de l'opposition. "Après des mois de tromperie, (voici) le spectacle pathétique d'un homme qui est arrivé au bout du chemin."

"Apportez votre alcool"

Selon des informations divulguées en début de semaine par la chaîne ITV, une invitation "Apportez votre alcool" a été envoyée par courriel en mai 2020 à une centaine de personnes par le secrétaire personnel de Boris Johnson, Martin Reynolds.

La fête a rassemblé une quarantaine de convives, dont le chef du gouvernement et sa future épouse Carrie, alors que les écoles, pubs et restaurants étaient fermés en Grande-Bretagne et que les proches de malades hospitalisés du Covid ne pouvaient généralement pas être à leur chevet au moment de leur mort.

Réveil d'une vive polémique

Cette réception, dont Martin Reynolds précisait qu'elle respecterait les mesures de distanciation sociale, a réveillé l'écho de la vive polémique provoquée par la diffusion d'une vidéo. Celle-ci montrait des employés du 10, Downing Street plaisanter sur une fête de Noël qui s'y était tenue en 2020, époque où les Britanniques étaient de nouveau soumis à des restrictions sanitaires.

"J'en sais suffisamment pour savoir qu'il y a des choses que nous n'avons tout simplement pas faites correctement. Et je dois en prendre la responsabilité", a déclaré Boris Johnson en réaction aux appels à démission.

>> Voir aussi: Le Premier ministre britannique Boris Johnson voit chuter sa crédibilité

Le Premier ministre britannique Boris Johnson voit chuter sa crédibilité alors que son gouvernement est critiqué pour des violations des règles anti-Covid [RTS]
Le Premier ministre britannique Boris Johnson voit chuter sa crédibilité alors que son gouvernement est critiqué pour des violations des règles anti-Covid / 12h45 / 1 min. / le 9 décembre 2021

afp/hkr

Publié Modifié

Popularité en berne pour Boris Johnson

La popularité de Boris Johnson, arrivé au pouvoir en juillet 2019 à l'issue d'une victoire écrasante des conservateurs aux élections législatives, pâtit depuis plusieurs mois de la gestion par son gouvernement de la crise sanitaire et d'une série d'autres scandales, dont l'un relatif à des travaux effectués par le Premier ministre dans sa résidence de Downing Street. Plus de la moitié des Britanniques souhaiteraient désormais qu'il démissionne, selon les derniers sondages en date.