Publié

Des échanges de missiles entre l'Arabie saoudite et les rebelles du Yémen font cinq victimes

Des frappes houthies ont touché des civils à Jazan, au sud de Arabie saoudite. [AFP]
Des échanges de missiles font cinq morts au Yémen et en Arabie Saoudite / Le Journal horaire / 20 sec. / le 25 décembre 2021
Deux personnes ont été tuées vendredi soir en Arabie saoudite dans une attaque imputée aux rebelles Houthis yéménites. Trois autres personnes ont péri au Yémen lors d'une frappe aérienne de la coalition dirigée par Ryad.

La défense civile d'Arabie saoudite a annoncé que deux personnes, un Saoudien et un Yéménite, avaient été tuées lors d'une attaque sur la région saoudienne de Jazan à la frontière du Yémen.

"Un projectile est tombé sur un magasin commercial, faisant deux morts et blessant sept civils, dont six Saoudiens et un résident bangladais", dit le communiqué officiel saoudien.

Des victimes civiles aussi au Yémen

Les rebelles Houthis lancent régulièrement des missiles et des drones en Arabie saoudite voisine, ciblant ses aéroports et des infrastructures pétrolières. Mais c'est la première fois depuis des mois que ces attaques font des morts dans le royaume.

En parallèle, selon des médecins yéménites, trois personnes ont péri et six autres ont été blessées lors de frappes aériennes de la coalition au nord-ouest de la capitale Sanaa, tenue par les rebelles.

"Trois civils, dont un enfant et une femme, ont été tués et six autres blessés dans la ville d'Ajama", ont-ils rapporté à l'AFP.

Plus de 350'000 morts

Ryad intervient au Yémen depuis 2015 dans le cadre d'une coalition internationale qui soutient les forces gouvernementales en guerre depuis sept ans contre les rebelles. Ces derniers, proches de l'Iran, lancent régulièrement des attaques depuis le Yémen vers le territoire saoudien.

Selon une estimation de l'ONU, cette guerre aura causé la mort de 377'000 personnes d'ici à la fin 2021, dont plus de la moitié due aux conséquences indirectes du conflit, notamment le manque d'eau potable, la faim et les maladies.

>> Lire aussi: "La lutte pour la paix au Yémen est ardue", selon l'envoyé spécial de l'ONU

>> Écouter aussi le point de situation de l'émission Tout un monde début 2021:

Une manifestation pro houthie à Sanaa en mars 2021. [Yahya Arhab - EPA/Keystone]Yahya Arhab - EPA/Keystone
Le point sur la situation géopolitique au Yémen / Tout un monde / 6 min. / le 31 mars 2021

afp/jop

Publié