Modifié

Le candidat de gauche donné vainqueur des élections présidentielles au Chili

Au Chili, le second tour de l'élection est très polarisé [RTS]
Au Chili, le second tour de l'élection est très polarisé / 19h30 / 1 min. / le 19 décembre 2021
Selon des résultats préliminaires portant sur 70% des bureaux de vote, le candidat de gauche Gabriel Boric est donné en tête du second tour de l'élection présidentielle au Chili devant son rival d'extrême-droite Jose Antonio Kast. Il obtiendrait environ 55% des voix.

Le candidat d'extrême droite Jose Antonio Kast a reconnu dimanche sa défaite face à son rival de gauche Gabriel Boric, qui a obtenu 55% des suffrages selon un décompte intermédiaire portant sur 70% des bureaux de vote où les bulletins ont été dépouillés.

>> Le grand format consacré à ce scrutin: Une élection capitale pour la transformation du Chili

Gabriel Boric, député depuis 2014, dirige une coalition de gauche avec le Parti communiste. Il s'est présenté comme le candidat du changement et l'héritier politique du mouvement de 2019 pour davantage de justice sociale dans le pays le plus inégalitaire de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Agé de 35 ans, l'âge minimum pour se présenter, l'ex-leader d'un mouvement étudiant en 2011 n'était pas attendu dans le sprint final il y a quelques mois.

Face à lui, José Antonio Kast, 55 ans, leader du parti d'extrême droite qu'il a lui-même créé, était déjà candidat à la présidentielle de 2017, lors de laquelle il avait remporté 7,93% des suffrages au 1er tour.

Prédominance d'un rejet anti-système

Face à l'élan de "dégagisme", la droite chilienne s'est rangée derrière l'extrême-droite. José Antonio Kast, dont le programme économique ultralibéral propose de réduire encore plus les dépenses d'Etat et d'abaisser les impôts des entreprises, a remporté le premier tour avec 27,9% des suffrages.

Son adversaire de gauche Gabriel Boric, qui a obtenu quant à lui 25,8% des voix au premier tour, propose au contraire de lancer une grande réforme fiscale pour faire participer les plus riches à l'économie et aux services publics du second pays le plus inégalitaire de l'OCDE derrière la Colombie.

Les voix du centre cruciales

Mais dans un pays gouverné par le centre-droit et le centre-gauche depuis la fin de la dictature il y a 31 ans, les électeurs semblent animés par le rejet plutôt que par l'adhésion.

L'issue du scrutin, indécise, sera certainement dictée par la captation des voix du centre et la mobilisation des 53% d'abstentionnistes du 1er tour. Les bureaux de vote fermeront à 23h (heure suisse).

>> Les précisions du 12h30:

Gabriel Boric et Jose Antonio Kast, candidats à la présidentielle du Chili. [EPA/Elvis Gonzales - Keystone]EPA/Elvis Gonzales - Keystone
La présidence chilienne se joue entre Gabriel Boric et José Antonio Kast / Le 12h30 / 3 min. / le 19 décembre 2021

afp/jop/aes

Publié Modifié