Modifié

Au moins 52 morts après un accident dans une mine en Russie

Onze morts et 4 disparus après un accident dans une mine en Russie. [Ministère russe des situations d'urgence - Reuters]
Onze morts et 46 disparus après un accident dans une mine en Russie. / Le Journal horaire / 18 sec. / le 25 novembre 2021
Cinquante-deux personnes, 46 mineurs et six sauveteurs, ont été tuées jeudi après un accident dans une mine de charbon en Sibérie, une nouvelle catastrophe qui frappe un secteur régulièrement endeuillé en Russie.

Si le bilan initial de cet accident survenu tôt le matin faisait état de 14 morts, il s'est fortement alourdi à la tombée de la nuit.

"Selon des informations préliminaires, personne n'a survécu dans la mine. 52 personnes sont mortes", a rapporté l'agence officielle TASS, citant une source au sein des services de secours.

L'accident a coûté la vie à 46 mineurs coincés sous terre et six secouristes, selon cette source citée également par les agences RIA Novosti et Interfax. Une quarantaine de mineurs ont par ailleurs été hospitalisés.

Selon le service de presse du gouverneur local Sergueï Tsivilev, 285 personnes se trouvaient dans la mine au moment de l'accident, dont les causes n'étaient pas connues dans l'immédiat. La majorité a été secourue par les sauveteurs mais 46 autres étaient restés bloqués sous terre.

Trois personnes arrêtées

En milieu de journée, le contact a également été perdu avec l'une des équipes de secouristes qui comprenait six sauveteurs. Les opérations de recherches ont finalement été suspendues à cause d'un risque d'explosion.

Trois personnes, dont le directeur de la mine de Listviajnaïa, ont été arrêtés sur des soupçons de manquements aux règles de sécurité industrielles, a indiqué la commission d'enquête régionale. Les procureurs pensent qu'une explosion de méthane s'est produite sur le site, a rapporté la télévision publique.

Des dizaines de personnes ont été hospitalisées, dont certaines à cause d'intoxication par la fumée. Quatre personnes se trouvent dans un état grave.

Des accidents fréquents

Les accidents dans les mines de Russie, comme ailleurs en ex-URSS, sont souvent liés au laxisme dans l'application des normes de sécurité, à une mauvaise gestion ou à des équipements vétustes remontant à l'époque soviétique.

L'accident le plus meurtrier de ces dernières années a fait 91 morts et plus d'une centaine de blessés en mai 2010 dans la mine de Raspadskaïa, également dans la région de Kemerovo.

agences/boi

Publié Modifié

Gramoteïno, dans la région sibérienne de Kemerovo