Modifié

L'Europe pourrait dénombrer 700'000 morts de plus d'ici le printemps, selon l'OMS – Le suivi de la pandémie dans le monde

Un patient atteint du Covid-19 [Laurent Gillieron - Keystone]
Un patient atteint du Covid-19 [Laurent Gillieron - Keystone]
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est alarmée mardi de l'"emprise" du Covid-19 en Europe, qui pourrait faire 700'000 morts supplémentaires sur le continent, où les nouvelles restrictions sanitaires suscitent la colère.

EUROPE - 700'000 morts de plus d'ici le printemps?

L'Organisation mondiale de la santé a évoqué mardi le chiffre de 700'000 morts supplémentaires sur le continent européen à cause du Covid-19. Si les sombres prédictions de l'OMS venaient à se réaliser, cela porterait à 2,2 millions le nombre total de décès dus à la pandémie sur le Vieux Continent d'ici au printemps.

La semaine dernière, les décès signalés dus au Covid-19 sont passés à près de 4200 par jour, soit un doublement par rapport aux 2100 décès quotidiens enregistrés à la fin du mois de septembre.

Pour l'OMS, l'augmentation des cas en Europe s'explique par la combinaison de la prévalence du variant Delta hautement contagieux, d'une couverture vaccinale insuffisante et de l'assouplissement des mesures anti-Covid.

Dans l'Union européenne, 67,7% de la population a reçu deux doses de vaccins mais les écarts sont vertigineux entre les pays. Ainsi, seuls 24,2% des Bulgares sont vaccinés contre 86,7% des Portugais. La Suisse se situe elle à 65,35%.

ALLEMAGNE – Vers un durcissement des mesures

Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn a lancé mardi un appel en faveur d'un durcissement des restrictions destinées à contenir l'envolée des contaminations au Covid-19 en Allemagne, où les Etats-Unis déconseillent désormais de se rendre.

L'incidence sur sept jours, c'est-à-dire le nombre de personnes contaminées pour 100'000 habitants au cours de la semaine écoulée, a atteint 399,8 mardi contre 386,5 la veille, selon des données publiées par l'institut Robert Koch.

>> Ecouter le sujet de La Matinale:

Covid-19: La situation épidémique en Allemagne est dramatique selon Angela Merkel. En Autriche, les non-vaccinés sont confinés pour éviter la surcharge des hôpitaux [RTS]RTS
Le nombre des contaminations au Covid explose en Allemagne / La Matinale / 1 min. / le 23 novembre 2021

Jens Spahn n'a pas exclu l'instauration de confinements tout en rappelant que de telles décisions devaient être prises à l'échelle des Länder. Certains d'entre eux, comme la Saxe ou la Bavière, ont ainsi déjà pris des mesures.

Les gens seront "vaccinés, guéris ou morts" d'ici la fin de l'hiver en raison de la flambée actuelle des infections au Covid-19 dans le pays, a-t-il notamment averti lundi, appelant une nouvelle fois la population à se faire vacciner "urgemment" face à l'explosion des cas de coronavirus ces dernières semaines.

L'armée allemande s'apprête par ailleurs à imposer le vaccin contre le Covid-19 à ses soldats face à la résurgence de la pandémie, a annoncé mardi le ministère de la Défense, au moment où le débat enfle sur l'obligation vaccinale pour la population.

Les annulations de marchés de Noël se multiplient

La saison des marchés de Noël ouvre officiellement lundi en Allemagne. Mais en raison du développement exponentiel de la pandémie, deux Länder parmi les plus touchés, la Saxe et la Bavière, avec les grandes villes de Dresde, Leipzig et Munich, ont déjà décidé de les supprimer. Et les annulations se multiplient également à Berlin, suscitant l'inquiétude de cette branche.

>> Le reportage de La Matinale:

Marché de Noël fermé à Berlin, dimanche 21.11.2021. [Robert Michael - DPA/AP/Keystone]Robert Michael - DPA/AP/Keystone
Les annulations de marchés de Noël se multiplient en Allemagne / La Matinale / 1 min. / le 22 novembre 2021

FRANCE – Propositions du gouvernement français aux soignants en Guadeloupe

Le ministre français des Outre-mers Sébastien Lecornu a déploré des tirs contre les policiers en Guadeloupe. L'île des Antilles françaises est en proie à une contestation contre l'obligation vaccinale anti-Covid imposée au personnel soignant et aux pompiers.

Pour sortir de l'impasse, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la création d'une "instance de dialogue" afin de "convaincre et d'accompagner individuellement, humainement", les professionnels concernés par l'obligation vaccinale, à l'issue d'une réunion avec des élus. Les syndicats à l'origine de la mobilisation ont eux déploré ne pas être associés à l'initiative.

Les violences gagnent la Martinique

Après la Guadeloupe, les violences ont gagné la Martinique, où une grève générale a débuté lundi, une semaine après celle lancée en Guadeloupe. Des forces de l'ordre et des pompiers ont à leur tour et à plusieurs reprises été pris pour cible par des tirs d'arme à feu dans la nuit de lundi à mardi à Fort-de-France, a-t-on appris de sources policières.

Aucun blessé n'est à déplorer. Mais d'importants barrages bloquent les principaux axes routiers de Martinique. Des camions, des taxis mais aussi des palettes et des pneus ont été disposés à des points stratégiques du réseau routier.

>> Le point sur la situation en Guadeloupe et en Martinique dans le 12h45:

Débordements en Guadeloupe et en Martinique dus à la situation sanitaire et à une crise sociale explosive. [RTS]
Débordements en Guadeloupe et en Martinique dus à la situation sanitaire et à une crise sociale explosive. / 12h45 / 1 min. / le 23 novembre 2021

>> Lire aussi: Après la Guadeloupe, les violences dues à la crise sanitaire gagnent la Martinique

6000 classes fermées

Par ailleurs, signe que la pandémie a repris en France, toujours plus de classes ferment en France. Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a affirmé mardi à l'Assemblée nationale que 6000 classes sont actuellement fermées en France, contre un peu plus de 4000 vendredi dernier.

Il s'agit de classes "de l'école primaire en particulier, où nous déployons les tests salivaires", a précisé le ministre. "Au moment où je vous parle, 6000 classes sont fermées et je rappelle que l'année dernière, au pic de l'épidémie, quand nous réussissions à maintenir l'école ouverte, nous étions quand même à 12'000 classes fermées", a-t-il dit.

Par ailleurs, la France a enregistré quelque 30'000 nouveaux cas de contamination par le coronavirus au cours des dernières 24 heures, a déclaré mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran, contre moins de 20'000 une semaine plus tôt.

Jean Castex positif au Covid-19

Lundi soir, Matignon a annoncé que le Premier ministre, Jean Castex, avait été testé positif au Covid-19: "Son agenda sera aménagé ces prochains jours afin qu'il poursuive ses activités tout en étant à l'isolement" pendant dix jours.

Le chef du gouvernement avait appris lundi après-midi que l'une de ses filles âgée de 11 ans avait été testée positive. Jean Castex, 56 ans, qui a reçu deux doses de vaccin au printemps, n'avait jusqu'alors jamais été testé positif.

"À l'exception de légers symptômes, je me porte bien et continue d’assurer mes fonctions à l’isolement, dans le strict respect du protocole sanitaire", a-t-il indiqué.

PAYS-BAS – Nouvelles arrestations après une 4e nuit de tensions

Au moins 21 arrestations ont eu lieu au Pays-Bas, a indiqué la police néerlandaise après une quatrième nuit de protestations contre les restrictions sanitaires imposées en réponse à la reprise de l'épidémie de Covid-19.

La police était présente en nombre à Zwolle et les commerçants avaient tenté de protéger leurs propriétés. [JOHN THYS - AFP]La police était présente en nombre à Zwolle et les commerçants avaient tenté de protéger leurs propriétés. [JOHN THYS - AFP]Dans les villes de Zwolle, Groningen (nord) et Roosendaal (sud), des petits groupes ont causé des troubles, sans commune mesure cependant avec les heurts survenus durant le week-end dans les grandes métropoles de Rotterdam ou La Haye, qui avaient été dénoncés comme de la "violence pure" de la part d'"idiots" par le Premier ministre Mark Rutte.

Selon la chaîne RTL, les suspects ont été arrêtés pour divers délits, détention de feux d'artifice, désobéissance envers la police ou défaut de carte d'identité.

Les bars, les restaurants et les magasins essentiels comme les supermarchés doivent fermer à 20h et les magasins non essentiels à 18h. Les citoyens sont appelés à ne pas accueillir plus de quatre personnes chez eux et à faire du télétravail. Les manifestations publiques sont supprimées et les matches de football joués à huis clos.

Et le gouvernement a également dévoilé un projet de loi pour réserver le pass sanitaire aux seuls vaccinés et guéris du Covid-19. Avec cette législation controversée, les bars, restaurants et de nombreux lieux publics pourraient refuser l'accès aux non vaccinés.

BELGIQUE - Un médecin soupçonné d'avoir validé 2000 fausses vaccinations

La justice belge enquête sur un médecin soupçonné d'avoir enregistré 2000 fausses vaccinations anti-Covid, la fraude "la plus grave" à ce jour dans la gestion de la pandémie en Belgique, selon la ministre wallonne de la Santé qui a révélé les faits mardi.

Ce praticien de la partie francophone du pays aurait offert ses services "aux quatre coins de la Wallonie", parfois en se faisant rémunérer pour des injections qui n'avaient pas lieu. L'objectif était de faire bénéficier le patient d'un pass sanitaire lui permettant d'échapper aux restrictions en vigueur.

La justice et l'ordre des médecins ont été saisis du dossier, et ce généraliste a d'ores et déjà été privé de l'accès à la banque de données qui centralise les vaccinations. Il devrait être poursuivi pour faux et usage de faux. Quant aux personnes qui ont bénéficié de ses services, elles sont également passibles de poursuites judiciaires, a précisé la ministre.

Ces faits sont révélés au moment où la Belgique connaît une explosion des nouvelles contaminations (plus de 15'000 en moyenne chaque jour contre 2000 environ il y a six semaines), entraînant une nouvelle surcharge des hôpitaux.

ISRAEL - Début de la vaccination pour les enfants de 5 ans

Israël a entamé sa campagne de vaccination anti-Covid pour les enfants âgés de cinq à onze ans, devenant ainsi l'un des premiers pays, après les Etats-Unis, à abaisser l'âge d'accès au vaccin pour juguler la pandémie.

Le gouvernement israélien avait prévu de lancer mardi la campagne de vaccination dans l'espoir de prévenir une éventuelle cinquième vague de contamination, mais dès lundi soir des doses ont été administrées aux plus petits.

L'Etat hébreu avait été l'un des premiers pays à lancer, en décembre 2020, une vaste campagne de vaccination à la faveur d'un accord avec le géant pharmaceutique Pfizer lui ayant permis d'accéder rapidement à des millions de doses payantes en échange de données sur l'effet du vaccin à grande échelle.

ETATS-UNIS - Plus de 90% des employés fédéraux vaccinés

Plus de 90% des fonctionnaires fédéraux américains avaient reçu lundi au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, conformément à l'obligation désormais en place, a fait savoir la Maison Blanche au moment de l'expiration de la date butoir.

"95% des 3,5 millions d'employés fédéraux sont en conformité, et 90% sont déjà vaccinés" avec au moins une dose, a déclaré le coordinateur de la lutte contre la pandémie à la Maison Blanche, lors d'une conférence de presse.

La porte-parole de la Maison Blanche a précisé que la différence de 5% correspondait aux personnes ayant fait une demande d'exemption (approuvée ou en cours d'examen).

Le président Joe Biden avait signé le 9 septembre un décret obligeant les fonctionnaires à se faire vacciner, sans possibilité d'échapper à la seringue en se faisant tester régulièrement. La Maison Blanche avait donné jusqu'au 22 novembre aux salariés de l'Etat fédéral pour se plier à cette nouvelle obligation sanitaire.

ASIE - Taux de vaccination records dans certains pays

Si certains pays européens peinent à convaincre leur population de se faire vacciner, en Asie, des pays affichent des taux de vaccination records, à l'instar de Singapour, meilleur élève absolu, qui se targue aujourd'hui d'un taux de plus de 90% de sa population.

Mais ces taux de vaccination élevés ne concernent pas tous les pays d'Asie. L'Inde par exemple, pourtant premier fabricant mondial de vaccins anti-Covid, est toujours à la peine, avec moins de la moitié des adultes vaccinés, comme aux Philippines d'ailleurs. Même son de cloche en Indonésie, avec moins d'un tiers de la population vaccinée.

>> Ecouter le sujet de La Matinale:

La Chine s'apprête à inonder l'Asie du Sud-Est de ses vaccins. [Keystone/AP]Keystone/AP
Certains pays d'Asie affichent des taux de vaccination records / La Matinale / 2 min. / le 23 novembre 2021

RTSinfo

Publié Modifié

Accord mondial pour faciliter l'accès à un test d'anticorps

Un test sérologique d'anticorps sur le coronavirus fabriqué en Espagne pourra être utilisé dans le monde entier. Un accord a été annoncé mardi à Genève avec le Conseil national espagnol de la recherche, premier de cette portée depuis le début de la pandémie.

L'arrangement a été finalisé avec cet acteur par le Groupement d'accès aux technologies contre le coronavirus (C-TAP) piloté par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Communauté de brevets sur les médicaments (MPP), lancée par Unitaid. Alors que certains groupes pharmaceutiques avaient déjà autorisé une utilisation de médicaments dans certains pays en développement, cet accord constitue le premier "mondial" et "non exclusif" pour un instrument de santé contre la pandémie.

L'accord couvre tous les brevets et le matériel biologique. Il durera jusqu'à l'expiration de la dernière protection de propriété intellectuelle qui est liée à ses composantes.

Le centre espagnol a accepté de partager son savoir-faire avec le MPP et avec tout futur utilisateur de la licence et garantira un encadrement. Tous les pays pauvres ou à revenus intermédiaires auront accès gratuitement aux données.

Le bilan de la pandémie dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait plus de 5'156'563 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à la mi-journée. Plus de 257'514'640 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 772'344 décès pour 47'888'192 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Viennent ensuite le Brésil avec 612'782 morts et 22'019'870 cas, l'Inde avec 466'147 morts (34'526'480 cas), le Mexique avec 292'524 morts (3'864'278 cas), et la Russie avec 266'579 morts (9'400'835 cas).

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Le suivi de l'évolution de l'épidémie: Le coronavirus en chiffres et en cartes