Publié

Le plan de réformes sociales de Joe Biden passe une étape cruciale au Congrès

La présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi agite le billet l'informant du résultation du vote, feu ver à un vaste plan de réformes sociales de Joe Biden, le 19 novembre 2021 à Washington (DC). [Jim Lo Scalzo - EPa/Keystone]
Le plan de réformes sociales de Joe Biden passe une étape cruciale au Congrès / Le Journal horaire / 26 sec. / le 19 novembre 2021
Le gigantesque plan de réformes sociales du président Joe Biden a été adopté vendredi par la Chambre des représentants, une victoire d'étape cruciale avant son examen par le Sénat, qui s'annonce difficile.

Le texte, baptisé "Build Back Better" (Reconstruire en mieux), est un plan social et environnemental de 1800 milliards de dollars, qui prévoit notamment l'école maternelle pour tous, des crédits d'impôts pour les foyers américains et des investissements conséquents pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Ce vote intervient trois jours après la signature par le président démocrate du premier volet de son grand plan économique, sa loi d'infrastructures, plus vaste programme de travaux publics aux Etats-Unis depuis que Dwight Eisenhower a créé le réseau d'autoroutes inter-Etats en 1956.

>> Lire aussi : Le Congrès américain adopte le plan de Joe Biden sur les infrastructures

Le Sénat sera la prochaine étape pour le plan "Build Back Better", où son adoption promet d'être complexe, avant de revenir à la chambre basse, probablement en décembre ou janvier.

>> Ecouter le sujet de l'émission Tout un monde sur l'état des infrastructures aux Etats-Unis:

Travaux de réparation d'une conduite d'eau à Jackson (Mississipi), en mars 2021. [Michael M. Santiago - Getty Images/AFP]Michael M. Santiago - Getty Images/AFP
L'état calamiteux des infrastructures aux États-Unis / Tout un monde / 6 min. / le 19 novembre 2021

"Un pas de géant"

Le vote du texte "est un nouveau pas de géant dans la poursuite de mon programme économique, pour créer des emplois, réduire les coûts, rendre notre pays plus compétitif et donner une vraie chance de réussite aux travailleurs ainsi qu'à la classe moyenne", s'est félicité Joe Biden dans un communiqué.

Le chef d'Etat, qui subit une coloscopie sous anesthésie générale et a transféré temporairement ses pouvoirs à la vice-présidente Kamala Harris, avait appelé la présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi vendredi matin "afin de la féliciter pour l'adoption de 'Build Back Better', a tweeté la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki.

"Le vote d'aujourd'hui nous rapproche d'une économie plus forte et plus résiliente" avec une productivité accrue et "une charge fiscale plus faible pour les familles de la classe moyenne", a salué la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen.

ats/asch

Publié

Kamala Harris "présidente des Etats-Unis" pendant 1h30, le temps d'une opération

Joe Biden a transféré vendredi ses pouvoirs durant un peu moins d'une heure et demie à la vice-présidente Kamala Harris, le temps d'une anesthésie pour une coloscopie. C'est la première fois de l'histoire qu'une femme assumait les prérogatives présidentielles.

Le président des Etats-Unis, qui a subi une coloscopie "de routine", a parlé avec Kamala Harris et avec son directeur de cabinet "à environ 11h35 ce matin (17h35 suisse). (Il) était de bonne humeur et a repris ses fonctions à ce moment-là", a tweeté la porte-parole de l'exécutif américain Jen Psaki.

Elle a précisé que Joe Biden restait pour l'instant à l'hôpital Walter Reed, près de Washington, pour la suite d'un bilan de santé "de routine".

La Maison Blanche a précisé qu'il avait transféré ses prérogatives à la vice-présidente à 16h10 (suisse) dans les conditions prévues par la Constitution américaine. Pour la première fois, une femme a donc - brièvement - exercé les prérogatives présidentielles aux Etats-Unis.