Modifié

Joe Biden ratifie l'adoption de son gigantesque plan sur les infrastructures

Joe Biden a ratifié lundi son gigantesque plan sur les infrastructures. Plan grâce auquel "l'Amérique va de nouveau aller de l'avant". [EVAN VUCCI - KEYSTONE]
Joe Biden ratifie son gigantesque plan sur les infrastructures / Le Journal horaire / 17 sec. / le 15 novembre 2021
Des centaines d'invités, une fanfare au grand complet et des drapeaux à foison dans les jardins de la Maison Blanche: Joe Biden a apposé lundi sa signature sous un gigantesque plan d'infrastructures, une rare éclaircie pour un président impopulaire.

"Voilà mon message aux Américains: l'Amérique va de nouveau aller de l'avant et votre vie va changer pour le meilleur", a déclaré un président visiblement ragaillardi.

Devant lui, des parlementaires, des membres de son gouvernement et des syndicalistes frigorifiés, malgré le soleil de cette fin d'après-midi de novembre, ce qui ne les a pas empêchés d'applaudir et d'acclamer les divers orateurs.

Joe Biden, confronté à de mauvaises nouvelles économiques et de désastreux sondages, voulait que cette cérémonie en grande pompe illustre sa vision d'une Amérique capable de consensus, d'une terre de "possibilités".

"Gagner la compétition" face à la Chine

La loi, péniblement votée il y a une dizaine de jours par la Chambre des représentants, consacre 1200 milliards de dollars à la rénovation ou construction de ponts, routes, bornes pour voitures électriques, canalisations d'eau.

>> Relire: Le Congrès américain adopte le plan de Joe Biden sur les infrastructures

Elle doit aussi permettre de développer les transports publics et l'internet à haut débit. Le tout, selon Joe Biden, mettra l'Amérique en position de "gagner la compétition" face à la Chine - le président américain et son homologue chinois Xi Jinping auront d'ailleurs, lundi en soirée (à l'heure de Washington), une réunion virtuelle.

Baisse de popularité

Si les projets de Joe Biden sont populaires auprès des Américains, sa cote de confiance ne cesse de baisser depuis le retrait chaotique d'Afghanistan cet été.

La dernière enquête d'opinion du Washington Post et de la chaîne ABC, publiée dimanche, établit la cote de confiance du président américain à 41%.

Seulement 39% des Américains approuvent sa politique économique, et ils sont 70% à juger que la situation économique aux Etats-Unis est mauvaise.

La première puissance économique mondiale est repartie en fanfare, elle connaît aussi une poussée d'inflation et des problèmes d'approvisionnement, tandis que la Maison Blanche n'a pas, comme elle se le promettait, complètement tourné la page de la pandémie.

Plan d'investissement social

De quoi peser sur le quotidien de cette classe moyenne à laquelle Joe Biden ne cesse de promettre des jours meilleurs.

La poussée des prix complique aussi un autre grand projet du président américain, moins consensuel que le plan d'infrastructures: 1750 milliards de dollars de dépenses sociales et d'aides à la transition énergétique, qui doivent être examinées cette semaine par la Chambre des représentants, puis être votées par le Sénat.

agences/vajo

Publié Modifié