Modifié

Des sénateurs demandent l'inculpation de Bolsonaro pour sa gestion de la pandémie - Le suivi du Covid dans le monde

Brésil: un rapport parlementaire accuse Jair Bolsonaro de crimes contre l’humanité dans sa gestion de la pandémie (vidéo) [RTS]
Brésil: un rapport parlementaire accuse Jair Bolsonaro de crimes contre l’humanité dans sa gestion de la pandémie (vidéo) / Forum / 4 min. / le 20 octobre 2021
Une Commission d'enquête parlementaire (CPI) du Sénat brésilien a demandé mercredi l'inculpation du président Jair Bolsonaro pour 10 crimes "intentionnels" lors de la pandémie de Covid-19. Parmi eux figure celui de "crime contre l'humanité".

BRESIL - Demande d'inculpation du président Jair Bolsonaro

Le rapport final de la CPI, présenté mercredi, désigne le président d'extrême droite Jai Bolsonaro comme ayant été "le principal responsable des erreurs du gouvernement pendant la pandémie" qui a fait plus de 600'000 morts au Brésil.

Outre le "crime contre l'humanité", qui pourrait être jugé à la Cour Pénale Internationale de La Haye, le rapporteur Renan Calheiros a retenu neuf chefs d'accusation allant du "charlatanisme" à l'"incitation au crime" en passant par les "infraction aux mesures sanitaires" et la "prévarication".

"Le président a commis de nombreux crimes et il va payer", a déclaré le président de la CPI Omar Aziz à l'ouverture de la session de mercredi.

Essentiellement symbolique

Pour l'heure, ces accusations auront néanmoins probablement une portée essentiellement symbolique car le président d'extrême droite bénéficie de soutiens au Parlement à même de lui éviter l'ouverture d'une procédure de destitution.

Le président Jair Bolsonaro a réagi en se disant "coupable d'absolument rien". "Nous savons que nous avons fait ce qu'il fallait dès le début", a-t-il insisté au cours d'une cérémonie officielle dans l'Etat du Ceara (nord-est).

RUSSIE - Vladimir Poutine met les Russes en congé et les exhorte au vaccin

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné mercredi une semaine de congés payés du 30 octobre au 7 novembre pour tenter de juguler la vague épidémique meurtrière du Covid-19 en Russie.

"Bien entendu, je soutiens la proposition de déclarer la période du 30 octobre au 7 novembre comme chômée", a déclaré Vladimir Poutine, avant d'implorer les Russes, très récalcitrants, à se faire vacciner: "S'il vous plaît, soyez responsables".

La Russie est confrontée depuis juin à une vague épidémique due au variant Delta qui s'est considérablement aggravée depuis un mois sur fond de vaccination poussive, de restrictions sanitaires inexistantes et de mesures de distanciation et de port du masque peu ou pas respectées.

Lors des dernières 24 heures, 1028 décès causés par le nouveau coronavirus ont été recensés dans le pays, un record, ainsi que 34'073 nouvelles contaminations, selon le bilan du gouvernement.

CHINE - Pékin propose une 3e dose de vaccin à l'approche des JO

La ville de Pékin propose désormais à ses habitants de se faire injecter une troisième dose de vaccin anti-Covid, a indiqué mercredi un média local, à quelques mois des JO d'hiver organisés dans la capitale chinoise.

La Chine avait totalement vacciné à la mi-septembre plus d'un milliard de personnes (78% de la population), selon le ministère de la Santé, grâce aux vaccins chinois des fabricants Sinovac et Sinopharm. Mais des doutes subsistent quant à l'efficacité de ces vaccins contre les nouveaux variants du coronavirus.

Le virus avait été découvert dans la ville chinoise de Wuhan (centre) fin 2019. Mais la Chine a depuis largement contrôlé l'épidémie sur son sol. Elle n'a enregistré que deux morts en plus d'un an et hormis des foyers sporadiques, la vie est revenue à la normale depuis le printemps 2020.

ROUMANIE - Le pays est assommé par la 4e vague

En Roumanie, où il y a très peu de vaccinés (moins d'un tiers de la population), la situation est dramatique. Près de 19'000 nouveaux cas quotidiens et 561 décès ont été enregistrés mardi, du jamais vu depuis le printemps 2020.

A Bucarest, la morgue du grand hôpital universitaire est pleine et pour la première fois, ce pays a transféré ces derniers jours une trentaine de malades graves en Hongrie.

Devant la dégradation de la situation, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dépêché sur place une experte chargée d'aider le gouvernement à combattre la pandémie de Covid-19 et à doper la campagne de vaccination.

>> Le reportage dans La Matinale:

En Roumanie, où il y a très peu vaccinée (moins d'un tiers de la population), la situation est dramatique. Près de 19'000 nouveaux cas quotidiens et 561 décès ont été enregistrés mardi, du jamais vu depuis le printemps 2020. [DANIEL MIHAILESCU - AFP]DANIEL MIHAILESCU - AFP
La Roumanie, où le taux de vaccination est parmi les plus bas de l'UE, subit une virulente quatrième vague de Covid-19 / La Matinale / 1 min. / le 20 octobre 2021

UKRAINE - Pic de vaccinations après un record de morts

L'Ukraine a annoncé mercredi avoir enregistré un record de vaccinations anti-Covid en 24 heures, après avoir recensé la veille un record de morts dus au Covid-19, sur fond de nouvelle vague épidémique.

Selon le bilan officiel des autorités, 226'587 personnes se sont fait vacciner lors des dernières 24 heures, le chiffre le plus élevé depuis le début de la campagne de vaccination en février dans cette ex-république soviétique.

Quatre vaccins sont disponibles dans le pays, mais seuls 19% des quelque 40 millions d'Ukrainiens ont un schéma de vaccination complet, selon les chiffres officiels.

Des images de longues files d'attente devant des centres de vaccination à travers le pays étaient omniprésentes sur les réseaux sociaux mercredi. Les Ukrainiens se sont pressés dans les centres de vaccination après la mise en place depuis lundi de restrictions sanitaires dans plusieurs régions, notamment l'introduction d'un pass sanitaire pour de nombreux lieux publics.

ETATS-UNIS - New York va imposer la vaccination à ses employés

La ville de New York va exiger que tous les employés municipaux soient vaccinés contre le Covid-19, rapporte mercredi le Wall Street Journal.

Le maire Bill de Blasio doit en faire l'annonce ce mercredi, ajoute le quotidien. Les employés municipaux devront avoir réalisé leur première injection de vaccin d'ici le 29 octobre, faute de quoi ils pourraient être licenciés.

"Prêts" à vacciner les enfants de 5 à 11 ans

De son côté, la Maison Blanche a dévoilé mercredi son plan pour commencer dès le mois prochain la vaccination contre le Covid-19 de 28 millions d'enfants américains âgés de 5 à 11 ans avec le remède de Pfizer, une fois l'autorisation donnée par les autorités sanitaires.

"Nos efforts de planification signifient que nous serons prêts à commencer les injections dans les jours qui suivront une recommandation finale" des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), a écrit la Maison Blanche dans un communiqué. Un comité d'experts des CDC doit se réunir sur la question les 2 et 3 novembre, et la recommandation de l'agence devrait suivre très rapidement après cette date.

Par ailleurs, l'agence américaine des médicaments a autorisé mercredi l'utilisation d'un vaccin anti-Covid différent pour la dose de rappel que celui utilisé initialement pour l'immunisation, a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

MAROC - Vols avec l'Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume uni suspendus

Les autorités marocaines ont décidé de suspendre les vols depuis et vers l'Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni en raison de l'évolution de la situation sanitaire dans ces trois pays, a-t-on appris mercredi de sources officielles.

"Suspension par les autorités marocaines, à partir du 20/10/2021 à 23h59 et jusqu'à nouvel ordre, des vols en provenance et à destination de: - Allemagne - Pays Bas - Royaume-Uni", a annoncé dans un tweet l'Office national des aéroports (ONDA).

Selon la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM), cette décision a été prise "en raison de l'évolution de la pandémie" dans les trois pays européens.

Le 5 octobre, Rabat avait déjà suspendu -- pour la même raison -- les liaisons aériennes avec la Russie, qui enregistre quotidiennement des records de contamination au coronavirus.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié

Roche: amorce d'essoufflement pour les tests Covid-19

Le groupe pharmaceutique suisse Roche a dévoilé mercredi des ventes en hausse de 6% sur neuf mois, à près de 46,7 milliards de francs suisses (43,3 milliard d'euros), dopées par les tests de dépistage du Covid-19, et a relevé ses prévisions pour 2021.

La demande de tests "reste élevée au troisième trimestre en raison du variant Delta", a expliqué le groupe.

Les chiffres de la pandémie dans le monde

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 4'910'200 morts dans le monde depuis son apparition fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP mercredi à la mi-journée. Plus de 241'485'380 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 728'296 décès pour 45'139'222 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 603'855 morts et 21'664'879 cas, l'Inde avec 452'651 morts (34'108'996 cas), le Mexique avec 284'925 morts (3'762'689 cas), et la Russie avec 226'353 morts (8'094'825 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 606 décès pour 100'000 habitants, suivi par la Bosnie (342), la Macédoine du Nord (335), le Monténégro (325), la Bulgarie (324) et la Hongrie (315).

>> Le suivi de l'évolution de l'épidémie: Le coronavirus en chiffres et en cartes