Modifié

L'éruption du volcan Cumbre Vieja sur l'île espagnole de la Palma ne faiblit pas

volcan [RTS]
L'éruption du volcan Cumbre Vieja sur l'île espagnole de la Palma ne faiblit pas / L'actu en vidéo / 40 sec. / le 19 octobre 2021
Le volcan Cumbre Vieja continuait mardi de cracher de la lave sur l'île espagnole de la Palma, dans l'archipel des Canaries. L'éruption qui dure depuis un mois et ne semble pas près de se terminer perturbe régulièrement les liaisons aériennes.

Ce volcan est entré en éruption le 19 septembre, crachant des rivières de lave qui ont lentement descendu les flancs de la montagne jusqu'à la mer et tout détruit sur leur passage.

Si l'éruption n'a fait aucune victime, la lave a recouvert 763 hectares et détruit 1956 bâtiments, dont des centaines de maisons, selon les derniers chiffres du gouvernement espagnol.

Les nuages de cendres émis par le volcan perturbent par ailleurs régulièrement les liaisons aériennes. Dimanche, les avions ont tous été cloués au sol à l'aéroport de La Palma. Samedi, seuls 4 des 34 vols prévus se sont déroulés comme prévu.

Les géologues dans le flou

Après un mois d'éruption de lave, accompagnée de secousses sismiques mineures, les géologues ne sont pas en mesure de dire combien de temps peut encore durer l'activité du volcan.

Le Cumbre Vieja dégage 10'000 tonnes de dioxyde de soufre par jour et il faudrait qu'il en émette moins de 400 tonnes pour que l'on puisse considérer qu'il commence à s'éteindre, a expliqué à la presse le porte-parole de l'Institut volcanologique des Canaries (Involcan).

"Personne ne peut affirmer que nous sommes proches de la fin" de l'éruption, a déclaré pour sa part le chef du gouvernement régional des Canaries.

Un confinement des riverains imminent

Une nouvelle coulée de lave se trouve désormais à quelque 30 mètres de la côte ouest de l'île. Sa chute dans l'océan pourra entraîner des émanations toxiques.

Selon le porte-parole d'Involcan, cette coulée, dont la température dépasse 1100 degrés, avance très lentement et pourrait se jeter dans la mer mardi, ce qui entraînera probablement le confinement des riverains afin d'éviter tout danger.

afp/fgn

Publié Modifié