Publié

Eric Zemmour perturbe la campagne présidentielle de la droite française

Eric Zemmour, ici à la Journée des conservateurs le 26 septembre 2021, divise la droite française. [Christophe Petit Tesson - Keystone/EPA]
En France, Eric Zemmour perturbe la campagne de la droite / La Matinale / 3 min. / le 13 octobre 2021
A six mois de l'élection présidentielle française, la droite est inquiète et déboussolée par la montée dans les sondages d’Eric Zemmour. Alors qu'il rêve de l'unifier, il semble davantage la diviser et force les candidats à se positionner pour ou contre lui.

Chez Les Républicains (LR), tenants de la droite classique, c'est "deux salles, deux ambiances". Des sections locales de jeunes républicains ont fait un triomphe à Eric Zemour dans leurs locaux. Tenant de la ligne droitière des LR et candidat à l’investiture de son parti, le député Eric Ciotti a lui indiqué qu'il voterait Zemmour plutôt que Macron.

Ils s'opposent aux tenants de la ligne chiraquienne face à l’extrême droite, incarnée notamment par le député du Nord Sébastien Huyghe. Il considère qu'Eric Zemmour fait "clairement" partie de la mouvance de l'extrême droite française, notamment en raison des propos qu'il tient sur le régime du maréchal Pétain. "Nous devons ériger une digue infranchissable entre Monsieur Zemmour et nous", a-t-il plaidé dans La Matinale de la RTS mercredi.

"Les conservateurs sont orphelins"

La droite doit encore trouver son champion. Xavier Bertrand, Valérie Pécresse ou Michel Barnier sont les plus souvent cités. Ils doivent se départager début décembre, mais tous trois sont sur une ligne plus modérée. Si Eric Zemmour se lance dans la course, certains chez les Républicains seront alors tentés de le soutenir.

"Toutes les options sont sur la table", confirme Laurence Trochu, membre du bureau politique des LR. "Les conservateurs sont orphelins aujourd'hui", estime celle qui anime un courant au sein du parti, le Mouvement conservateur. A ses yeux, ce courant n'est "pas franchement représenté" par les favoris les plus souvent cités au sein des LR.

Pour Laurence Trochu, la faiblesse à laquelle la droite est confrontée est de ne pas savoir si, avec Emmanuel Macron, "elle a une différence de degré ou une différence de nature".

Marine Le Pen trop à gauche pour Zemmour

Quant à Marine Le Pen, elle aussi perd des plumes dans les sondages, car Eric Zemmour siphonne les voix à droite et à l’extrême droite. Mais la cheffe du Rassemblement national dispose d’un électorat populaire qui, pour l'heure, fait peut-être défaut à Eric Zemmour.

Elle compte d'ailleurs bien sur cet avantage pour marquer sa différence. "Je ne vois pas la plus-value qu'il apporte par rapport à mon projet sur le plan de l'immigration. En revanche, nous avons incontestablement des divergences sur le plan économique et social (...). Il s'intéresse assez peu aux fins de mois des Français", a-t-elle lancé sur le plateau de BFMTV. Eric Zemmour, de son côté, dit parfois trouver Marine Le Pen trop à gauche sur ces questions.

>> Ecouter aussi l'émission Tout un monde revenir sur ces "figures radicales" qui donnent le ton de la campagne française:

Eric Zemmour entame en France une tournée de dédicaces aux allures de meeting politiques. [Valery Hache - AFP]Valery Hache - AFP
Les radicalités et la présidentielle en France / Tout un monde / 8 min. / le 27 septembre 2021

Sujet radio: Alexandre Habay
Adaptation web: Vincent Cherpillod

Publié