Modifié

Une explosion tue au moins 50 personnes dans une mosquée chiite en Afghanistan

L'attentat a eu lieu dans la ville de Kunduz. Image d'illustration [RTS - AFP]
Une explosion tue au moins 50 personnes dans une mosquée chiite en Afghanistan / Le Journal horaire / 17 sec. / le 8 octobre 2021
Au moins 50 personnes ont été tuées dans l'explosion ayant frappé vendredi une mosquée chiite de la ville de Kunduz, dans le nord-est de l'Afghanistan. L'attaque, qui serait un attentat-suicide, a fait 140 blessés, selon le dernier décompte.

L'explosion a été causée par un kamikaze, a annoncé à l'Agence France Presse (AFP) Matiullah Rohani, responsable régional du gouvernement taliban en charge de la Culture et de l'Information.

A l'hôpital central de Kunduz, un docteur ayant requis l'anonymat a déclaré à l'AFP que "jusqu'ici, nous avons reçu 35 corps et plus de 50 blessés".

Auparavant, un responsable local de Médecins sans frontières (MSF), ayant également demandé à ne pas être identifié, avait indiqué à l'AFP que "plus de 90 patients blessés et plus de 15 corps" avaient été emmenés à la clinique de l'ONG à Kunduz.

Mosquées ciblées

Cette explosion survient cinq jours après un attentat à la bombe contre une mosquée de Kaboul, qui avait fait au moins cinq morts et avait été revendiqué par l'EI. Cet attentat avait ciblé dimanche la mosquée Id Gah dans la capitale, où se tenait une cérémonie funéraire en hommage à la mère d'un haut responsable taliban décédée la semaine passée.

>> Lire: Un attentat meurtrier à Kaboul a visé des hauts responsables talibans

Il avait illustré la rivalité et la haine tenace et réciproque qui opposent l'EI et les talibans, deux groupes sunnites radicaux. L'Etat islamique au Khorasan (EI-K) a revendiqué certaines des attaques les plus meurtrières commises ces dernières années en Afghanistan et au Pakistan. Notamment des attentats suicide dans des mosquées, des hôpitaux et dans d'autres lieux publics.

>> Revoir l'interview de Jean-Luc Racine, géographe et politologue, directeur de recherche émérite au CNRS, sur la rivalité entre les talibans et l'EI

Attentat de l’EI à Kaboul: interview de Jean-Luc Racine [RTS]
Talibans et Etat islamique en Afghanistan: état des forces en présence. Interview de Jean-Luc Racine / Forum / 5 min. / le 27 août 2021

Attaques régulières contre les chiites

Le groupe a, en particulier, ciblé des musulmans qu'il considère comme hérétiques, notamment les chiites de la minorité hazara. En août 2019, il a ainsi revendiqué un attentat contre des chiites à un mariage à Kaboul, où 91 personnes ont été tuées.

Il a aussi été fortement soupçonné d'avoir été derrière une attaque en mai 2020 contre une maternité d'un quartier majoritairement chiite de la capitale qui a coûté la vie à 25 personnes, dont 16 mères et des nouveau-nés.

La prise de contrôle du pays par les talibans à la mi-août n'a pas mis fin à la menace terroriste, comme l'avait déjà montré l'attentat commis le 26 août aux abords de l'aéroport de Kaboul, qui avait fait plus d'une centaine de morts, dont 13 soldats américains, et été revendiqué par l'EI-K.

agences/ami

Publié Modifié

La ville de Kunduz, dans le nord-est de l'Afghanistan