Modifié

Avec une économie à l'arrêt, une crise humanitaire est "imminente" en Afghanistan

L’état de la sécurité alimentaire inquiète en Afghanistan. Neuf familles sur dix n’auraient désormais plus assez à manger. [RTS]
L’état de la sécurité alimentaire inquiète en Afghanistan. Neuf familles sur dix n’auraient désormais plus assez à manger. / 19h30 / 2 min. / le 6 octobre 2021
L'ONU annonce une famine imminente pour un tiers de la population afghane. L'arrivée du froid est redoutée, alors que le pays est en pleine crise, que l'économie est à l'arrêt et que l'aide internationale a drastiquement diminué.

"Nous sommes extrêmement préoccupés par la situation économique et humanitaire difficile en Afghanistan", a dit le porte-parole du FMI, lors d'un point de presse, mi-septembre.

L'institution a assuré être prête "à travailler avec la communauté internationale pour plaider en faveur d'actions urgentes afin de bloquer une crise humanitaire imminente", a-t-il ajouté.

Il a précisé que "l'accent devrait, dans l'immédiat, être mis sur cette aide humanitaire pour aider le peuple afghan et permettre le flux d'envois de fonds des travailleurs expatriés et de transferts à petite échelle, et fournir une assistance aux pays accueillant des réfugiés afghans".

Économie en partie à l'arrêt

Sinistrée par des décennies de guerre, l'économie afghane est en partie à l'arrêt depuis que les talibans ont repris le pouvoir à la mi-août, comme a pu le constater une équipe de la RTS sur place. Un blocage dû au gel de l'aide internationale et des avoirs afghans détenus à l'étranger, notamment à Washington.

Près de 18 millions d'Afghans, soit la moitié de la population, sont dépendants de l'aide humanitaire et un tiers de la population est menacée par la famine, selon les dernières estimations de l'ONU.

Or, sans les financements internationaux, de nombreuses ONG, sur lesquelles reposaient largement le système de santé jusque-là, sont à court d'argent ou ont dû cesser leurs opérations (lire encadré).

>> Les explications de Sébastien Faure, envoyé spécial à Kaboul, au 19h30:

L’état de la sécurité alimentaire inquiète en Afghanistan. L’analyse du journaliste Sébastien Faure. [RTS]
L’état de la sécurité alimentaire inquiète en Afghanistan. L’analyse du journaliste Sébastien Faure. / 19h30 / 1 min. / le 6 octobre 2021

Aide de plus d'un milliard de francs

Lors d'une réunion d'urgence sous l'égide de l'ONU à Genève en septembre, la communauté internationale a promis le déblocage d'une aide pour l'Afghanistan d'un montant de 1,2 milliard de dollars (1,1 milliard de francs).

Des premiers avions chargés de cartons d'aide d'urgence envoyés par l'UNICEF, l'ONG Save the Children ont atterri la semaine dernière sur le tarmac de l'aéroport de Kaboul.

L'ancien président de la Banque centrale afghane avait par ailleurs indiqué que Kaboul aurait dû recevoir le 23 août environ 340 millions de dollars (316 millions de francs) de la part du FMI au titre de l'émission de nouveaux droits de tirage spéciaux qui servent à augmenter les réserves des pays.

>> Voir aussi les explications sur le compte Instagram de la RTS de Sébastien Faure, qui raconte ses conditions de travail en Afghanistan:

agences/vajo

Publié Modifié

Plus de 2000 structures de santé fermées à cause de la crise économique

Le système sanitaire est au bord de l'effondrement en Afghanistan. En raison du manque de liquidités, la Croix-Rouge internationale estime que plus de 2000 structures de santé ont fermé et quelque 23'000 travailleurs de santé, dont 7000 femmes, ne reçoivent plus de salaire ou ont dû s'arrêter de travailler, estime l'organisation internationale.

"Les gens vont accepter de travailler sans salaires pendant encore quelques semaines", a averti le directeur Asie-Pacifique de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), lors d'une conférence de presse à Kaboul.

"Mais quand il n'y aura plus de médicaments, plus d'électricité, et plus rien à offrir aux patients, ils mettront la clef sous la porte", a-t-il ajouté.

1% de la population vaccinée contre le Covid-19

L'OMS a acheminé 85 tonnes de matériel: des kits de protection contre le Covid-19, des trousses de premiers soins, des antibiotiques et des solutés de réhydratation pour les enfants en dénutrition.

Selon les données officielles compilées par l'AFP, 155'000 cas ont été recensés en Afghanistan, dont environ 7200 décès, depuis le début de l'épidémie.

La vaccination est balbutiante, avec seulement 430'000 personnes vaccinées, soit 1% de la population afghane, selon le décompte de l'université John-Hopkins à Baltimore.