Modifié

Des proches de Trump convoqués dans le cadre de l'enquête sur l'assaut du Capitole

Tous les yeux sont tournés vers les moniteurs montrant les confrontations au Capitole, lors d'une séance de la Commission d'enquête sur le 6 janvier. Washington DC, le 27 juillet 2021.  [Bill O'Leary/POOL - Keystone/epa]
Des proches de Trump convoqués dans le cadre de l'enquête sur l'assaut du Capitole / Le Journal horaire / 22 sec. / le 24 septembre 2021
Quatre proches de Donald Trump ont reçu jeudi une citation à comparaître devant une commission d'enquête parlementaire pour faire la lumière sur les faits et gestes de l'ex-président américain le jour de l'assaut du Capitole. Son ancien chef de cabinet Steve Bannon est notamment visé.

"Il semblerait que vous étiez avec ou à proximité du président Trump le 6 janvier, que vous avez eu des communications avec le président et d'autres concernant les événements au Capitole", détaille l'élu démocrate Bennie Thompson, qui dirige les travaux de la commission, dans une lettre adressée à Mark Meadows.

Les quatre personnes convoquées sont Mark Meadows, l'ancien secrétaire général de la Maison Blanche, Steve Bannon, l'un des stratèges de la campagne électorale de Donald Trump en 2016 et ancien conseiller de la Maison Blanche, ainsi que l'ancien chef de cabinet adjoint de la Maison Blanche Dan Scavino et l'ancien membre du ministère de la Défense Kash Patel.

Proche conseiller du président, Dan Scavino est soupçonné d'avoir été avec Donald Trump le 5 janvier lors d'une discussion sur la manière de convaincre les membres du Congrès américain de ne pas certifier l'élection de Joe Biden.

>> Revoir le sujet du 19h30 sur le lancement de cette commission d'enquête parlementaire:

Une commission d'enquête parlementaire débute aux États-Unis pour faire toute la lumière sur l'assaut du Capitole [RTS]
Une commission d'enquête parlementaire débute aux États-Unis pour faire toute la lumière sur l'assaut du Capitole / 19h30 / 2 min. / le 27 juillet 2021

Comparution devant le Congrès

C'est cette séance de certification que des partisans de Donald Trump avaient tenté de perturber le 6 janvier, après s'être rassemblés par milliers aux abords de la Maison Blanche pour écouter celui qui était alors le 45e président des Etats-Unis.

Plusieurs centaines d'entre eux, criant à la fraude lors de la présidentielle de novembre remportée par Joe Biden, avaient forcé l'entrée du Capitole. Cinq personnes étaient décédées lors de cette froide journée de janvier.

>> Retour sur les événements du 6 janvier: Envahi par des partisans de Donald Trump, le Capitole a finalement été sécurisé

La commission exige des quatre hommes qu'ils fournissent une série de documents d'ici au 7 octobre et qu'ils témoignent devant le Congrès la semaine suivante.

ats/iar

Publié Modifié