Modifié

Un nouveau record de décès quotidiens en Russie - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Plus de 800 personnes sont décédées du Covid-19 en un jour en Russie. [Yuri Kochetkov - Keystone]
Un nouveau record de décès quotidiens en Russie / Le Journal horaire / 16 sec. / le 24 septembre 2021
La Russie a enregistré vendredi un nouveau record de morts quotidiennes dues au Covid-19, la vaccination restant poussive et les mesures de confinement absentes malgré la vague du variant Delta qui frappe le pays depuis l'été.

RUSSIE - 828 morts en un jour, un record

Selon le bilan quotidien fourni par le centre de crise du gouvernement russe, 828 personnes sont mortes du coronavirus ces 24 dernières heures, un nouveau record. Le précédent record de 820 morts avaient été atteint deux fois, les 23 septembre et 26 août 2021.

La Russie est le pays le plus endeuillé d'Europe. Au total, 202'273 personne ont péri des suites du Covid-19 depuis le début de la pandémie, selon une définition restrictive, donnée par le gouvernement, des décès dus au Covid-19. L'agence russe des statistiques Rosstat, qui a une définition plus large, faisait état de plus de 350'000 morts à la fin juillet 2021.

La vaccination, sur fond de défiance à l'égard des autorités, piétine depuis des mois malgré la conception de plusieurs vaccins nationaux. D'après un décompte du site Gogov seulement 28,4% de la population russe est totalement vaccinée à ce jour.

Les pouvoirs publics, pour préserver une économie atone depuis des années, refusent d'adopter des mesures sanitaires restrictives ou de confinement. Le port du masque, pourtant obligatoire, est très aléatoires dans les lieux publics et les consignes de distanciation rarement respectées.

NORVÈGE - Retour à la normale samedi

La Norvège va lever samedi quasiment toutes les restrictions mises en place en mars 2020 pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, a annoncé vendredi le gouvernement. L'avancée de la vaccination permet au gouvernement de prendre cette décision. Plus de 90% de la population adulte a reçu au moins une dose.

"Il s'est écoulé 561 jours depuis que nous avons introduit les mesures les plus sévères jamais adoptées en temps de paix, 561 jours qui ont contraint nos existences comme, je crois, personne n'aurait pu l'imaginer auparavant", a déclaré la Première ministre Erna Solberg.

"Le moment est venu de retourner à une vie normale (...) Le moment est venu de revivre, pour ainsi dire, comme nous le faisions avant que la pandémie nous touche", a-t-elle dit. Le pays scandinave a amorcé avant l'été la levée graduelle de ses mesures sanitaires à mesure que la situation sanitaire s'améliorait, mais a repoussé à plusieurs reprises une normalisation totale.

A compter de samedi, le nombre de personnes participant à des événements publics et privés ne sera plus plafonné, la règle du mètre de distance sera levée, de même que les quelques restrictions encore en place dans les bars et restaurants. Les poignées de mains seront désormais aussi possibles.

TUNISIE - Levée du couvre-feu nocturne

Le président tunisien Kais Saied a décidé vendredi de lever le couvre-feu nocturne en vigueur presque sans discontinuer depuis mars 2020 pour limiter la propagation de l'épidémie, tout en imposant le certificat vaccinal pour la participation aux évènements publics ou privés.

La levée du couvre-feu, actuellement en vigueur entre minuit et 05h00, sera effective à partir de dimanche, a précisé la présidence dans un communiqué.

La présentation d'un certificat de parcours vaccinal complet de deux doses sera toutefois désormais obligatoire pour "participer aux manifestations, activités et rassemblements publics et privés dans les espaces ouverts ou fermés", a précisé le communiqué.

Après un pic de la contamination entre le 7 et 13 juillet avec plus de 3000 cas par jour et plus de 100 décès, la Tunisie a connu ces dernières semaines une baisse considérable du nombre des malades et des morts par le Covid.

TURQUIE - Un bébé vacciné par erreur

Un nouveau-né d'un mois a été vacciné "par erreur" en Turquie contre le Covid-19, mais il se porte bien depuis, a révélé un médecin qui l'a suivi. Ce premier cas connu de vaccination d'un nourrisson dans le monde a suscité un vif émoi.

L'enfant a reçu un vaccin contre le SARS-CoV-2 "en juillet au lieu de recevoir un vaccin contre l'hépatite", a indiqué l'infectiologue pédiatrique de l'université d'Egée, qui continue à suivre l'enfant.

Selon le médecin, le professionnel de santé qui a administré le vaccin dans la région d'Izmir s'est rendu immédiatement compte de l'erreur et a alerté les autorités. Transféré à l'hôpital universitaire d'Egée, le nouveau-né a subi plusieurs examens, y compris de son rythme cardiaque.

Placé sous surveillance médicale, les médecins n'ont constaté aucun effet négatif après une semaine. Aujourd'hui âgé de 4 mois, l'enfant continue d'être régulièrement examiné par l'infectiologue et est toujours en bonne santé. Des analyses ont montré qu'il a développé des anticorps contre le Covid-19.

ETATS-UNIS - Soixante millions de personnes éligibles à une 3ème dose

Quelque 60 millions d'Américains sont désormais éligibles pour recevoir une troisième dose de vaccin anti-Covid de Pfizer six mois après leur deuxième injection, s'est félicité vendredi Joe Biden, au terme d'un marathon réglementaire ayant mis en lumière les divisions de la communauté scientifique sur la question.

Les autorités sanitaires américaines ont finalement recommandé cette dose de rappel pour trois catégories de population: les personnes de 65 ans et plus, celles entre 18 et 64 ans présentant des facteurs de risque de développer une forme grave de la maladie (diabète, obésité...), ainsi que celles très exposées au coronavirus dans le cadre de leur travail ou de leur lieu de vie.

Cette dernière catégorie, très large, comprend notamment les enseignants, les employés de supermarchés, les travailleurs de santé ou encore les prisonniers et les personnes accueillies des refuges pour sans-abri.

"Allez faire votre rappel"

Au total, 20 millions de personnes éligibles ont reçu leur deuxième dose il y a assez longtemps pour pouvoir d'ores et déjà recevoir la troisième, a déclaré Joe Biden. "Allez faire votre rappel", leur a demandé lors d'une allocution le président américain de 78 ans, précisant qu'il se plierait lui-même à l'exercice.

Il a promis que les personnes vaccinées avec les sérums de Moderna et Johnson & Johnson verraient également leur tour venir à mesure que l'étude des données les concernant serait effectuée. Et il a prédit que tous les Américains pourraient à terme recevoir un rappel, "dans un futur proche".

CUBA - Vaccin pour les convalescents

L'autorité cubaine de régulation des médicaments (CECMED) a donné son feu vert à l'usage en urgence de son vaccin Soberana Plus, développé localement, pour les convalescents du Covid-19 âgés de 19 ans et plus. La préparation sera administrée en une seule dose, "deux mois ou plus après leur rétablissement".

"Il a été démontré qu'il répond aux exigences de qualité, de sécurité et d'immunogénicité pour ce groupe de population", a ajouté le CECMED, "avec des éléments bénéfiques en matière d'immunologie contre le risque potentiel de réinfection par les nouvelles variantes du virus, plus transmissibles".

Soberana Plus avait déjà été approuvé par le CECMED comme troisième dose de renfort après deux premières doses de Soberana 2, autre vaccin cubain également autorisé sur l'île. Un troisième vaccin local, Abdala, a lui aussi reçu le feu vert de l'autorité de régulation des médicaments.

RTSinfo et les agences

Publié Modifié

Les chiffres de la pandémie dans le monde

La pandémie de coronavirus a fait au moins 4'725'638 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP vendredi à la mi-journée.

>> Le suivi de l'évolution de l'épidémie: Le coronavirus en chiffres et en cartes

Sur la journée de jeudi, 10'235 nouveaux décès et 517'024 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 3159 nouveaux morts, la Russie (828) et le Mexique (748).

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 684'357 décès devant le Brésil avec 592'964 morts, l'Inde avec 446'368 morts, le Mexique avec 274'139 morts et la Russie avec 202'273 morts.

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS