Modifié

Piqûre de rappel pour les plus de 50 ans au Royaume-Uni - Le suivi du Covid dans le monde

Un panneau dirigeant vers un centre de vaccination à Londres. [Andy Rain/EPA - Keystone]
Un panneau dirigeant vers un centre de vaccination à Londres. [Andy Rain/EPA - Keystone]
Le gouvernement britannique a annoncé mardi qu'une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 serait proposée dès la semaine prochaine aux plus de 50 ans et aux soignants, espérant éviter un nouveau confinement cet hiver.

ROYAUME-UNI - Rappel du vaccin recommandé

Le gouvernement britannique a annoncé mardi qu'une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 serait proposée dès la semaine prochaine aux plus de 50 ans et aux soignants, espérant éviter un nouveau confinement cet hiver.

Les personnes âgées de 16 à 49 ans souffrant de problèmes de santé les rendant particulièrement vulnérables au Covid-19 et les adultes en contact avec des personnes immunodéprimées sont également ciblées par ce programme de rappel.

RUSSIE - Vladimir Poutine contraint de s'isoler

"En raison de cas identifiés de coronavirus dans son entourage, Vladimir Poutine doit respecter un régime d'auto-isolement pendant une certaine période de temps", a fait savoir la présidence dans un communiqué annonçant que le chef de l'Etat russe n'allait donc pas participer en personne à un sommet au régional au Tadjikistan.

Le président Poutine est cas contact mais en "parfaite santé", a précisé le Kremlin, ajoutant que le président, qui est vacciné, s'est soumis à un test de dépistage. Le résultat n'a pas été révélé.

"J'espère que tout se passera comme il se doit, et que le Spoutnik V démontrera vraiment son haut niveau de protection contre le Covid-19", a affirmé Vladimir Poutine lors d'une visio-conférence avec des cadres de son parti et de son gouvernement retransmise à la télévision.

CHINE - Le nombre de contaminations double dans le sud-est

Le nombre de nouvelles contaminations au Covid 19 a plus que doublé dans la province du Fujian, dans le sud-est de la Chine, ont annoncé les autorités sanitaires, contraintes d'instaurer des mesures de restriction, notamment sur les déplacements, pour limiter la propagation du virus.

La Commission nationale de la santé a déclaré que 59 nouvelles infections avaient été recensées en Chine le 13 septembre, contre 22 la veille. Toutes ces nouvelles contaminations se situent dans la province côtière du Fujian. En seulement quatre jours, 102 nouvelles contaminations ont été enregistrées dans trois villes du Fujian, dont Xiamen, un important centre touristique et de transport peuplé de cinq millions d'habitants.

Ces contaminations surviennent avant la semaine de vacances correspondant à la fête nationale chinoise, le 1er octobre, une période très touristique.

PORTUGAL - Un militaire héros de la vaccination

Le vice-amiral Henrique Gouveia e Melo. [Patricia de Melo Moreira - AFP]Le vice-amiral Henrique Gouveia e Melo. [Patricia de Melo Moreira - AFP]Parmi les champions du monde de la vaccination contre le Covid-19, le Portugal doit une bonne partie de son succès à la rigueur et au sang-froid de l'officier de marine en treillis chargé de mener à bien cette mission.

Applaudi à son arrivée pour une visite dans un centre de vaccination de la commune de Seixal, dans la banlieue sud de Lisbonne, le vice-amiral Henrique Gouveia e Melo est devenu en quelques mois une personnalité très populaire. "Je ne suis que la pointe de l'iceberg", assure toutefois, modeste, ce sous-marinier âgé de 60 ans au physique imposant et à la barbe grisonnante.

Avec 80% de sa population d'environ dix millions d'habitants déjà entièrement vaccinée, le pays est au coude à coude avec Malte en tête de la course mondiale à l'immunisation contre le Covid-19.

AUSTRALIE - Confinement prolongé d'un mois à Canberra

Le confinement de la capitale australienne Canberra a été prolongé jusqu'à la mi-octobre par les autorités. Les quelque 400'000 habitants de Canberra sont depuis un mois contraints de rester chez eux après la découverte d'un premier cas de Covid-19 dans la ville.

Le foyer épidémique, lié au variant Delta, beaucoup plus contagieux, demeure limité, avec à ce jour 252 cas actifs et 276 personnes guéries. Le chef du gouvernement du Territoire de la capitale australienne a indiqué que les autorités souhaitent continuer à limiter la transmission du virus et à vacciner un maximum de personnes.

SIERRA LEONE - Fin du couvre-feu

La Sierra Leone a annoncé la levée du couvre-feu imposé en juillet pour faire face à une troisième vague de contaminations au Covid-19, à la suite d'une baisse du nombre de nouveau cas dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

Dans un communiqué lundi soir annonçant la levée immédiate de ce couvre-feu qui était en vigueur de 23H00 à 05H00, ainsi que des restrictions sur les rassemblements, le Centre national de lutte contre le Covid-19 (Nacoverc) précise en outre que "toute personne entrant dans un bâtiment public devra montrer la preuve qu'elle a reçu au moins une dose de vaccin".

AMÉRIQUE LATINE - Un tiers des enfants en surpoids à cause de la crise

Un tiers des enfants et adolescents, âgés de 5 à 19 ans, souffrent de surpoids en Amérique latine et dans les CaraïUn enfant en surpoids au Mexique. [Alexandre Meneghini/AP - Keystone]Un enfant en surpoids au Mexique. [Alexandre Meneghini/AP - Keystone]bes, où la pandémie de coronavirus exacerbe les difficultés d'accès à une alimentation de qualité pour les mineurs, a averti lundi l'Unicef.

Pour l'agence des Nations unies pour l'enfance (Unicef), l'obésité infantile est causée par le manque d'activité physique, ainsi que par la consommation d'aliments ultratransformés et de boissons sucrées, faciles d'accès, bon marché et qui font l'objet d'intenses campagnes publicitaires.

Des facteurs que la crise sanitaire liée au coronavirus a aggravés: "Pendant ces 18 mois de pandémie, il a été beaucoup plus difficile pour les familles de manger sainement", a relevé Jean Gough, directrice de l'Unicef pour l'Amérique latine et les Caraïbes. "Des mères et des pères ont perdu leurs revenus et les prix des aliments ont augmenté".

RTSinfo et les agences

Publié Modifié

Les chiffres dans le monde

La pandémie de coronavirus a fait au moins 4'636'530 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de son apparition fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'afp mardi à la mi-journée.

Sur la journée de lundi, 7341 nouveaux décès et 586'560 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1554 nouveaux morts, la Russie (781) et la Malaisie (413).

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 662'131 décès devant le Brésil avec 587'066 morts, l'Inde avec 443'213 morts, le Mexique avec 267'969 morts et le Pérou avec 198'799 morts.