Modifié

Le port du masque en extérieur n'est plus obligatoire au Portugal - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Le port du masque à l'extérieur n'est plus obligatoire au Portugal. [Jorge Mantilla / NurPhoto  - AFP]
Le port du masque à l'extérieur n'est plus obligatoire au Portugal. [Jorge Mantilla / NurPhoto - AFP]
Le port du masque en extérieur a cessé lundi d'être obligatoire au Portugal, pays affichant un des taux de vaccination les plus élevés au monde et une baisse du nombre de cas de Covid. En France, 3000 classes sont fermées à cause du coronavirus.

La troisième dose pas justifiée pour tous

Injecter des doses de rappel de vaccins anti-Covid-19 à l'ensemble de la population n'est pas justifié actuellement car ils restent très efficaces contre les formes graves, même face au variant Delta, estiment lundi des experts de l'OMS et la FDA, l'agence du médicament américaine.

"Ces vaccins, qui sont en quantité limitée, sauveront le plus de vies s'ils sont fournis aux personnes qui ont un risque important d'être atteints par une forme grave (du Covid) et n'ont pas encore été vaccinées", écrivent ces experts dans la revue médicale britannique The Lancet.

PORTUGAL - Fin du port du masque en extérieur

Le port du masque en extérieur a cessé lundi d'être obligatoire au Portugal, à la faveur d'une nette réduction du nombre de nouveaux cas de coronavirus.

Le port du masque reste tout de même recommandé en cas de rassemblement ou lorsqu'il est impossible de respecter la distanciation sociale, a indiqué la direction générale de Santé dans une directive publiée lundi.

Le masque reste obligatoire dans les espaces publics tels que les commerces, les transports en commun, les écoles ou les salles de spectacle.

Près de 80% de la population portugaise est déjà totalement vaccinée, ce qui place le pays ibérique parmi les plus avancés au monde en ce domaine, à l'instar de Malte et des Emirats arabes unis.

FRANCE - Plus de 3000 classes fermées

Quelque 3000 classes sur 540'000 sont fermées en France en raison du Covid. [ Fanny Fontan / Hans Lucas - AFP]Quelque 3000 classes sur 540'000 sont fermées en France en raison du Covid. [ Fanny Fontan / Hans Lucas - AFP]Un peu plus de 3000 classes sont fermées en France pour cause de Covid-19, soit "à peine plus de 0,5% des 540'000 classes du pays", a déclaré le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.

"Nous nous attendons à ce que cela augmente ces prochains jours puis se stabilise, avant de redescendre, si cela suit la courbe que nous avons eue à chaque retour de vacances", a ajouté Jean-Michel Blanquer.

Mardi dernier, le ministre de l'Education nationale faisait état de 545 classes fermées. La rentrée scolaire a eu lieu le 2 septembre dans le cadre d'un protocole sanitaire prévoyant qu'en classe de maternelle et de primaire, tout cas de Covid détecté donne lieu à une fermeture de la classe durant sept jours. Au collège et au lycée, les élèves cas contacts qui ne sont pas vaccinés ou immunisés doivent s'isoler pendant 7 jours.

95% des fonctionnaires des hôpitaux vaccinés

Plus de 95% des fonctionnaires agents publics des hôpitaux ont reçu au moins une première dose du vaccin contre le Covid-19, a déclaré lundi la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques alors que la date butoir pour la vaccination obligatoire des professionnels de la santé est fixée mercredi.

A compter du 15 septembre, toutes les personnes travaillant dans les établissements de santé, ainsi que les pompiers, ambulanciers et les aides à domicile, devront avoir reçu au moins une dose de vaccin ou présenter un test négatif, rappelle le gouvernement sur son site internet.

ITALIE - Bilan après un mois de pass sanitaire

L'Italie a introduit le certificat Covid il y a un mois. Le "green pass" est requis à l'intérieur des restaurants, à l'entrée des musées, des cinémas et des théâtres. Les enseignants doivent également le présenter. Les contrôles se font de manière aléatoire mais assez souvent. L'infraction peut coûter entre 400 et 1000 euros.

Quelque 75% des Italiens se déclarent en faveur du pass sanitaire, même s'il y a encore une partie de réfractaires qui le font savoir bruyamment dans la rue et sur les réseaux sociaux-

>> Les explications dans La Matinale:

Environ 75% des Italiens sont favorables à l'utilisation du pass sanitaire et à son extension plus large pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. [Andrea Ronchini - AFP]Andrea Ronchini - AFP
Zoom - Bilan d’un mois du Pass Covid en Italie / La Matinale / 3 min. / le 13 septembre 2021

>> Lire également:

Après un mois, le certificat sanitaire italien est plutôt bien accepté

GRECE - Tests obligatoires pour les élèves non vaccinés

Les enfants et adolescents grecs ont repris le chemin de l'école lundi pour la traditionnelle bénédiction orthodoxe de rentrée, mais ils doivent, s'ils ne sont pas vaccinés, présenter un test négatif au coronavirus, à leur charge, comme tous les travailleurs de Grèce non vaccinés.

Le jour de la rentrée scolaire coïncide avec l'entrée en vigueur de nouvelles mesures obligatoire pour les non-vaccinés âgés de 12 ans et plus.

En premier lieu, la Grèce a mis en place le test obligatoire et payant pour tous les non-vaccinés, qu'ils soient employés du secteur public ou privé, élèves et étudiants, dans les moyens de transport ou les espaces fermés recevant du public.

Le coût des tests antigéniques et PCR, désormais à la charge des particuliers, a été plafonné par les autorités respectivement à 10 et 60 euros.

Les employés non vaccinés devront le soumettre électroniquement une fois par semaine mais les professeurs, étudiants et élèves de plus de 12 ans, ainsi que tous les professionnels du tourisme, de la culture et des médias devront être testés deux fois par semaine.

GRANDE-BRETAGNE - Vaccination des 12-15 ans recommandée

Les autorités sanitaires britanniques ont recommandé lundi que les adolescents âgés de 12 à 15 ans reçoivent une première dose du vaccin contre le COVID-19 afin d'éviter les perturbations de l'enseignement.

L'avis des chief medical officers (CMO) ouvre ainsi la voie à la vaccination généralisée des adolescents âgés de 12 à 15 ans en Grande-Bretagne après que les experts du Joint Committee on Vaccination and Immunisation (comité mixte sur la vaccination et l'immunisation) ont décidé au début du mois de ne pas formuler cette recommandation.

RTSinfo et les agences

Publié Modifié

Les chiffres dans le monde

La pandémie de coronavirus a fait au moins 4'627'854 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de son apparition fin décembre 2019, selon un bilan de l'afp lundi à la mi-journée.

Sur la journée de dimanche, 6105 nouveaux décès et 402'431 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont la Russie avec 719 nouveaux morts, les États-Unis (692) et l'Iran (487).

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 659'975 décès devant le Brésil avec 586'851 morts, l'Inde avec 442'874 morts, le Mexique avec 267'748 morts et le Pérou avec 198'764 morts.