Modifié

Podcast - Peut-on se remettre d'un attentat?

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 vient de débuter à la Cour d'assises de Paris. Ce soir-là, 19 terroristes ont attaqué le Stade de France, des terrasses du centre de la capitale et la salle de concert du Bataclan. Bilan: 131 morts, 413 blessés et des milliers de personnes traumatisées. Peut-on se remettre de pareils attentats?

Les réponses tout en nuances d'Hélène Romano, psychologue qui accompagne des rescapés du drame depuis six ans et d'Arthur Dénouveaux, qui se trouvait au Bataclan le 13 novembre. "Si l'idée, c'est 'on oublie', c'est totalement faux. Un traumatisme ne se répare pas, par contre, on apprivoise. C'est important de le reconnaître car les personnes blessées psychiquement souffrent de ce déni sociétal: vous êtes vivants, vous devez être résilients et passer à autre chose", souligne Hélène Romano, psychologue qui accompagne des rescapés du drame depuis six ans, dans Le Point J.

J’ai toujours beaucoup de mal avec les feux d’artifices. Et quand il y a l’odeur de la poudre, je n’arrive pas à maîtriser.

Arthur Dénouveaux, qui se trouvait au Bataclan lors des attentats du 13 novembre 2015

Diverses techniques thérapeutiques permettent de faire face aux cauchemars, aux flashs, à l'état d'hypervigilance. Mais la reconstruction est plus compliquée encore lorsque les rescapés ont perdu des proches dans les attentats. Comment se reconstruire? Le temps est-il le meilleur allié? Et le procès, dans tout cela; marque-t-il un soulagement ou au contraire une épreuve qui ravive les plaies?

>> Ecouter l'épisode en entier:

Logo Le point J [RTS]RTS
Peut-on se remettre d'un attentat? / Le Point J / 12 min. / le 13 septembre 2021

Caroline Stevan et l'équipe du Point J

>> Lire aussi: Au procès des attentats de Paris, Salah Abdeslam dédouane trois co-accusés

Publié Modifié