Modifié

L'Angleterre renonce à introduire le passeport vaccinal - Le suivi du Covid-19 dans le monde

L'entrée d'une boîte de nuit à Londres, le 19 juillet 2021. [Alberto Pezzali - AP/Keystone]
L'Angleterre renonce au passeport vaccinal / Le Journal horaire / 25 sec. / le 12 septembre 2021
Le gouvernement britannique a annoncé dimanche avoir renoncé à son projet d'introduire un passeport vaccinal pour l'accès aux discothèques et autres endroits très fréquentés en Angleterre, le jugeant superflu en raison du succès de la campagne de vaccination contre le Covid-19.

Royaume-Uni - Le gouvernement britannique renonce au passeport vaccinal

Le gouvernement britannique a annoncé dimanche avoir renoncé à son projet d'introduire un passeport vaccinal pour accéder aux discothèques et autres endroits très fréquentés en Angleterre, le jugeant superflu en raison du succès de la campagne de vaccination contre le Covid-19.

"Je n'ai jamais aimé l'idée de dire aux gens de devoir montrer leurs papiers (...) pour faire ce qui est simplement une activité courante", a déclaré le ministre de la Santé, Sajid Javid, sur la BBC.

Sajid Javid a estimé qu'une telle mesure n'était finalement pas nécessaire, malgré un nombre de cas quotidiens positifs autour de 40'000 ces derniers jours, compte tenu d'un taux élevé de vaccination au Royaume-Uni. Près de 81% de la population de plus de 16 ans a reçu deux doses.

Chaque nation constitutive du pays étant compétente pour les restrictions anti-Covid, l'Ecosse a elle décidé d'introduire, dès le 1er octobre, un certificat de vaccination pour accéder aux discothèques et à certains événements, afin de freiner la hausse des cas attribuée à la rentrée scolaire.

FRANCE - Une centaine d'interpellations après des manifestations contre le pass sanitaire

La mobilisation samedi, pour la neuvième semaine consécutive, contre le pass sanitaire a donné lieu à "104 interpellations" dans la capitale et "187 verbalisations", a-t-on appris dimanche auprès de la préfecture de police de Paris.

Samedi, la manifestation a été marquée à Paris par des affrontements avec les forces de l'ordre.

Selon un bilan définitif de la préfecture de police, "104 personnes ont été interpellées, principalement pour participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations contre les biens et violences volontaires contre" les forces de l'ordre.

BANGLADESH - Réouverture des écoles après 18 mois de fermeture

Les écoles du Bangladesh ont rouvert dimanche après 18 mois de fermeture due à la pandémie de coronavirus, l'une des plus longues au monde. La réouverture a eu lieu alors qu'un nouveau rapport de l'Unicef, l'agence des Nations unies pour l'enfance, a averti mercredi que la pandémie a accentué des "inégalités alarmantes" pour plus de 430 millions d'enfants en Asie du Sud.

Même avant la pandémie, près de 60 % des enfants de la région étaient "incapables de lire et de comprendre un texte simple à l'âge de 10 ans", indique l'Unicef dans le rapport publié jeudi.

"Les fermetures d'écoles en Asie du Sud ont forcé des centaines de millions d'enfants et leurs enseignants à passer à l'apprentissage à distance dans une région où la connectivité et les appareils sont peu abordables", a déclaré dans un communiqué le directeur régional de l'Unicef pour l'Asie du Sud, George Laryea-Adjei.

GRECE - Heurts à Thessalonique lors d'une manifestation contre l'obligation vaccinale

Des heurts ont opposé samedi à Thessalonique, deuxième ville de Grèce, les forces de l'ordre à plusieurs milliers de manifestants protestant contre l'obligation vaccinale des personnels soignants contre le Covid-19.

La police a fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau en réplique à des tirs de fusées éclairantes et pour bloquer plus de 15'000 manifestants, selon les autorités, qui entendaient perturber un discours du Premier ministre Kyriakos Mitsotakis.

Le gouvernement grec a rendu obligatoire le 12 juillet la vaccination contre le Covid-19 pour les personnels des hôpitaux et les soignants des établissements pour personnes âgées et handicapées.

Les personnels soignants des hôpitaux publics et cliniques privées avaient jusqu'au 1er septembre pour l'injection d'au moins une première dose. Quelque 6000 d'entre eux ont été suspendus pour avoir refusé d'être vaccinés.

RTSinfo et les agences

Publié Modifié

Les chiffres dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4'622'410 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à la mi-journée.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 659'694 décès pour 40'921'491  cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 586'558 morts et 20'989'164 cas, l'Inde avec 442'655 morts (33'236'921 cas), le Mexique avec 267'524 morts (3'506'743 cas), et le Pérou avec 198'728 morts (2'160'327 cas).

Des gorilles contaminés au Covid dans un zoo d'Atlanta

Plusieurs gorilles du zoo de la ville d'Atlanta en Géorgie (Sud des Etats-Unis) ont été testés positifs au coronavirus, a annoncé Zoo Atlanta. Les animaux, des gorilles des plaines de l'Ouest, avaient subi des tests après que des soigneurs les ont vus tousser et présenter d'autres symptômes.

De premiers tests ont montré qu'ils étaient positifs au virus SARS-CoV-2 qui provoque le Covid-19 et des résultats de tests de confirmations sont attendus auprès des services du laboratoire vétérinaire national d'Ames dans l'Iowa, a précisé le zoo vendredi dans un communiqué.

Contamination par un soignant

Certains gorilles présentant des risques de complications ont été soignés avec des anticorps monoclonaux et les 20 gorilles que compte le zoo ont tous été testés.

"Nous sommes très inquiets de ces contaminations, en particulier parce que nos protocoles de sécurité pour travailler avec les grands singes et d'autres espèces animales vulnérables sont, et ont été tout du long de la pandémie, extrêmement rigoureux," a-t-il ajouté. Le zoo estime que les gorilles ont été contaminés par un soignant asymptomatique, même s'il avait été pleinement vacciné et portait un équipement de protection.