Publié

La Californie en guerre contre les pistolets en kit et autres armes "fantômes"

Exemplaire d'un kit qui permet d'assembler une arme de type AR-15, très populaire aux Etats-Unis. [Bing Guan - Reuters]
La Californie en guerre contre les pistolets en kit et autres armes "fantômes" / Le Journal horaire / 29 sec. / le 1 septembre 2021
San Diego, San Francisco et à présent Los Angeles: la Californie et ses grandes villes ont déclaré la guerre aux pistolets en kit et autres armes "fantômes" vendues sur internet sans aucun contrôle.

A l'unanimité mardi, le conseil municipal de Los Angeles a adopté une ordonnance visant à interdire la possession ou la vente de ces armes, dont l'utilisation a explosé ces derniers mois, sur le territoire de la ville.

"Quand nous voyons l'augmentation des homicides ici, et que la police de Los Angeles trouve que 40% des armes à feu liées à des crimes sont des armes fantômes, on sait que nous devons faire face à une situation critique", déclarait peu avant le vote un élu municipal à l'origine de l'ordonnance contre ces armes, totalement non traçables.

"Les armes fantômes circulent depuis environ neuf ans, mais elles sont devenues un problème majeur en 2020, avec la confiscation de 814 armes fantômes rien qu'à Los Angeles", a affirmé au conseil municipal le chef adjoint de la police. Il estime que jusqu'à 2500 de ces armes pourraient être saisies cette année.

Achat facile

Pendant longtemps réservées à une poignée de passionnés, ces armes en kit se commandent sur internet aussi facilement que des meubles Ikea, fustigent leurs détracteurs. Elles se retrouvent désormais souvent entre les mains de délinquants et autres individus qui ne pourraient pas se les procurer dans une armurerie classique, où les vérifications d'identité sont de rigueur dans de nombreux Etats américains, dont la Californie.

San Francisco vient de son côté d'assigner en justice trois fabricants d'armes fantômes pour tenter d'endiguer leur prolifération. "Nous visons directement ceux qui sont responsables de l'arrivée de ces armes dangereuses et incontrôlées dans les rues de San Francisco et dans toute la Californie, a lancé le procureur de la ville.

agences/br

Publié

"Pistolets 80%"

Ces armes sont aussi appelées "pistolets 80%" car elles sont vendues déjà montées à hauteur de 80%. Il suffit alors de se procurer les pièces restantes, souvent auprès du même marchand, de percer quelques trous et de les assembler pour avoir une arme totalement fonctionnelle mais dépourvue de numéro de série.

D'après une étude d'une organisation qui lutte contre les violences par armes à feu, un kit permettant d'assembler un fusil de type AR-15, l'un des plus populaires aux Etats-Unis et souvent utilisé lors des fusillades de masse, peut coûter moins de 400 dollars.