Modifié

L'OMS appelle à un moratoire sur les doses de rappel, rejet de Washington - Le suivi du Covid-19 dans le monde

L'OMS appelle à un moratoire sur les doses de rappel. [Rogelio Solis - Keystone]
L'OMS appelle à un moratoire sur les doses de rappel. [Rogelio Solis - Keystone]
Le patron de l'OMS a appelé mercredi à un moratoire sur les doses de rappel des vaccins anti-Covid. L'objectif est de pouvoir mettre ces doses à disposition des pays qui n'ont pu immuniser qu'une partie infime de leur population. Les Etats-Unis rejettent l'idée.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait plus de 4'247'000 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à la mi-journée. Plus de 199'520'000 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 614'295 décès pour 35'238'173 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Viennent ensuite le Brésil avec 558'432 morts et 19'985'817 cas, l'Inde avec 425'757 morts (31'769'132 cas), le Mexique avec 241'936 morts (2'880'409 cas), et le Pérou avec 196'598 morts (2'116'652 cas).

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

OMS - Appel à un moratoire sur les doses de rappel

Le patron de l'OMS a appelé à un moratoire sur les doses de rappel des vaccins anti-Covid. L'objectif est de pouvoir mettre ces doses à disposition des pays qui n'ont pu immuniser qu'une partie infime de leur population.

"Nous avons un besoin urgent de renverser les choses: d'une majorité de vaccins allant dans les pays riches à une majorité allant dans les pays pauvres", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, ajoutant que le moratoire devrait durer "au moins jusqu'à la fin septembre", lors d'un point de presse de l'OMS à Genève.

Le patron de l'agence onusienne dénonce depuis des mois l'inégalité vaccinale qui fait que 1,5 personne sur 100 dans les pays pauvres a reçu une dose de vaccin contre 100 sur 100 dans les pays riches. Il réagissait au fait que l'Allemagne et Israël ont annoncé des campagnes pour une troisième dose (pour les vaccins qui nécessitent deux doses initiales) ou "booster dose". En Suisse, la question d'éventuels rappels est encore à l'étude.

Rejet américain

La Maison Blanche a rejeté l'appel de l'OMS à un moratoire sur les rappels des vaccins contre le Covid-19, estimant que les Etats-Unis n'avaient "pas besoin" de choisir entre administrer des troisièmes doses à leurs citoyens ou en faire don à des pays pauvres.

"C'est une fausse alternative", a dit le porte-parole de la Maison Blanche, à propos de la demande de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Nous pensons que nous pouvons faire les deux" et "nous n'avons pas besoin de choisir" entre administrer des rappels aux Américains, ce qui n'est d'ailleurs pas encore officiellement prévu, ou aider les pays pauvres.

FRANCE - Le "plan blanc" activé en région PACA

Après la Corse, le "plan blanc" a été activé dans les hôpitaux d'une autre grosse région touristique, Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA), pour permettre aux établissements de soins de faire face à une augmentation sensible des hospitalisations, a indiqué mercredi l'Agence régionale de santé.

En une semaine, "et en pleine période de congés pour les soignants comme pour les vacanciers" dans cette région du sud-est de la France, "les hospitalisations pour Covid ont connu une augmentation de 56%", a expliqué l'ARS à l'AFP. En soins critiques, "cette augmentation atteint 46%".

Le taux d'incidence dans la région, qui accueille 30 millions de visiteurs chaque année et particulièrement en été, a fortement augmenté également en une semaine, atteignant 562 pour 100'000 contre 404 pour 100'000 fin juillet.

Plus de lits disponibles à Marseille

A Marseille mercredi, 109 patients Covid étaient hospitalisés dans les services de l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM), dont 32 en réanimation, occupant "la totalité des lits de réa disponibles".

"Le taux de positivité est très élevé, les signes ne sont pas bons et nous avons beaucoup d'inquiétude sur les semaines à venir", a expliqué l'AP-HM.

"Ca monte extrêmement vite", a confirmé une porte-parole de l'hôpital Sainte-Musse à Toulon, en évoquant les hospitalisations.

Mardi, la Corse avait été la première région métropolitaine à annoncer le déclenchement du "plan blanc" dans ses hôpitaux. Cette étape permet de mobiliser l'ensemble des personnels de santé afin d'augmenter le nombre de lits en réanimation et en hospitalisation des patients Covid.

ROYAUME-UNI - Vaccin possible pour les 16-17 ans

Le Royaume-Uni va étendre sa campagne de vaccination contre le coronavirus aux adolescents de 16 et 17 ans, s'abstenant pour l'instant d'immuniser tous les plus de 12 ans comme de nombreux pays occidentaux, ont annoncé les autorités sanitaires.

Les 16-17 ans recevront une première dose avant qu'une décision ne soit prise au sujet de la deuxième dose après examen des données, a-t-il ajouté.

Jusqu'alors, les jeunes de plus de 16 ans n'étaient éligibles que s'ils sont considérés à haut risque en raison de pathologies sous-jacentes.

GRECE - L'ombre du variant Delta sur un tourisme qui redémarre

Les files d'attente devant les musées et les bateaux bondés en partance pour les îles témoignent de la reprise du tourisme en Grèce, après la triste saison estivale de 2020. Mais la propagation de la souche Delta inquiète autorités et professionnels.

Cette année, l'ouverture officielle de la saison touristique à la mi-mai, avec un mois d'avance sur 2020, a donné un coup de pouce au secteur. Et la Grèce semble avoir retrouvé ses marchés traditionnels: en août, les Allemands figurent en tête de réservations, suivis des Britanniques, des Italiens et des Français, selon les prévisions de l'Institut de l'Union des entreprises touristiques (Insete).

Mais cet optimisme est tempéré par la multiplication des cas de Covid-19, en particulier des infections au variant Delta, qui "va prédominer en Grèce, comme dans le monde entier", ont prévenu les autorités sanitaires.

Pour l'heure, les autorités grecques ont renforcé les contrôles aux ports et aéroports, ont imposé le masque dans les espaces fermés et l'ont recommandé en plein air en cas de grosse fréquentation.

CHINE - Les autorités tremblent face au variant Delta

Sous contrôle depuis le printemps 2020, le Covid refait une entrée fracassante en Chine. Détectés officiellement le 20 juillet dernier à Nankin, les premiers cas concernaient du personnel aéroportuaire de la ville et l'un des rares vols internationaux en provenance de Russie serait en cause.

Le variant hautement contagieux s’est depuis propagé à plusieurs régions, mettant le pays en émoi. C’est la pire vague épidémique depuis l’apparition du virus à Wuhan, ont déclaré les autorités sanitaires.

Les quelques centaines de nouvelles infections peuvent paraître dérisoires vues d'Europe, mais pour Pékin et sa doctrine radicale du "zéro Covid", la situation est cauchemardesque.

>> Les précisions de Michael Peuker dans La Matinale:

Un livreur contrôlé par un agent de sécurité dans une rue de Pékin. [Ng Han Guan - AP/Keystone]Ng Han Guan - AP/Keystone
Le cauchemar du variant Delta pour les autorités chinoises / La Matinale / 1 min. / le 4 août 2021

Voyages à l'étranger restreints

Pékin a annoncé mercredi un durcissement des restrictions pour les déplacements à l'étranger de ses ressortissants. Les services d'immigration vont temporairement "cesser de délivrer des passeports et d'autres documents" nécessaires pour les déplacements à l'étranger "sauf raison impérieuse", a indiqué devant la presse l'un des responsables du bureau de l'immigration.

La Chine a annoncé mercredi 71 nouveaux cas locaux de contamination par le coronavirus en 24 heures, soit le chiffre le plus élevé depuis le 30 janvier.

ETATS-UNIS - Joe Biden promet "d'aider à vacciner le monde"

"Vacciner l'Amérique et aider à vacciner le monde, c'est comme cela que nous sommes sur le point de vaincre" la pandémie: Joe Biden s'est félicité mardi des plus de 110 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 distribués par les Etats-Unis à travers le monde, tout en exhortant les Américains encore non-vaccinés à franchir le pas.

"Key to NYC pass", sésame new-yorkais

Une preuve de vaccination sera exigée à New York pour accéder à l'intérieur des restaurants, des salles de sport et de spectacle, a annoncé mardi le maire démocrate Bill de Blasio, faisant de sa ville la première aux Etats-Unis à créer un passeport vaccinal, baptisé "Key to NYC pass".

Sous pression de l'aile gauche des démocrates, les autorités sanitaires américaines ont décrété par ailleurs mardi un nouveau moratoire sur les expulsions de locataires jusqu'en octobre, en s'appuyant sur les risques pour la santé publique en pleine pandémie de Covid-19.

>> Les précisions de Katja Schaer dans le 12h30 de lundi:

La crise du logement a déjà mis à la rue des milliers d'Américains (ici dans la Silicon Valley). [Raphaël Grand - RTS]Raphaël Grand - RTS
USA: 4 millions d’Américains risquent l’expulsion de leur logement / Le 12h30 / 1 min. / le 2 août 2021

ISRAEL - Renforcement des restrictions sanitaires

Israël va imposer de nouvelles restrictions sanitaires pour lutter contre la propagation du Covid-19, ont annoncé mardi soir les autorités.

Confronté à une hausse des contaminations ces dernières semaines liée à la propagation du variant Delta, l'Etat hébreu a décidé d'élargir l'obligation du pass sanitaire aux lieux publics rassemblant moins de 100 personnes dans un lieu fermé, ainsi que le port du masque obligatoire dans les lieux extérieurs rassemblant plus de 100 personnes.

La quarantaine sera par ailleurs obligatoire pour les personnes revenant de la plupart des pays du monde, vaccinés ou non. Ces nouvelles restrictions entreront en vigueur le 8 août.

IRAN - Cap des quatre millions d'infections franchi

L'Iran a franchi mercredi la barre symbolique de quatre millions de cas d'infections au Covid-19, le nombre de contaminations en 24h atteignant un nouveau record pour la troisième journée d'affilé, sur fond d'accélération de l'épidémie dans le pays.

Selon le ministère de la santé, la République islamique a enregistré 39.357 nouveaux cas de contamination lors des dernières 24h, portant le nombre total des personnes infectées à 4'019'084.

Lors de la même période, 409 personnes ont succombé au coronavirus, portant le bilan des morts à 92'194 en Iran.

MAROC - Couvre-feu élargi et restrictions de déplacement

Un couvre-feu élargi, de 21H00 à 05H00, est entré en vigueur mardi soir au Maroc dans le but d'enrayer la flambée des contaminations au coronavirus.

Les autorités ont également décidé de restreindre dès mardi les déplacements vers et depuis la mégapole Casablanca (ouest), ainsi que vers et depuis les deux grandes villes touristiques Marrakech et Agadir (sud), à l'exception des personnes munies de passeport vaccinal ou se déplaçant pour des raisons professionnelles ou médicales.

INDONESIE - Barre des 100'000 morts dépassée

L'Indonésie a dépassé mercredi le cap des 100'000 morts du Covid-19 alors que le pays d'Asie du Sud-Est peine à contenir une nouvelle vague meurtrière de propagation du virus aggravée par le variant Delta.

Ce nouveau variant a été détecté dans plusieurs dizaines de régions d'Indonésie après avoir été identifié pour la première fois en juin dans l'archipel.

Les autorités sanitaires ont recensé mercredi 1747 décès dus au Covid-19, portant le total à 100'636 morts depuis le début de la pandémie.

JO DE TOKYO - L'équipe grecque de natation synchronisée à l'isolement

Cinq membres de l'équipe grecque de natation synchronisée ont été testés positifs au Covid-19. La situation a entraîné un placement à l'isolement de l'ensemble des 12 personnes la constituant, ont annoncé mercredi les organisateurs des JO de Tokyo.

Les nageuses ont donc dû renoncer à l'épreuve de duo mercredi. Elles sont également contraintes de déclarer également forfait pour le reste des Jeux, ont précisé les organisateurs lors du point-presse quotidien.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié