Modifié

Le pass sanitaire obligatoire entre en vigueur en France - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Le pass sanitaire est désormais requis dans un grand nombre de lieux publics en France, où plus de 18'000 nouveaux cas de Covid-19 ont été répertoriés mardi. Aux Etats-Unis, un membre totalement vacciné de l'administration Biden a été testé positif au coronavirus.

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 4'119'920 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP mardi à la mi-journée.

Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 544'180 morts et 19'419'437 cas, l'Inde avec 418'480 morts (31'216'337 cas), le Mexique avec 236'810 morts (2'678'297 cas), et le Pérou avec 195'332 morts (2'096'013 cas).

Le variant Delta bientôt majoritaire

Tout comme le variant Alpha (ex-variant anglais) avant lui, qui avait pris le pas sur la forme d'origine du SRAS-Cov-2, l'Organisation mondiale de la santé prévoit que le variant Delta devienne prédominant dans les prochains mois. Très contagieux, il est d'ores et déjà à l'origine de plus des trois quarts des nouveaux cas de Covid dans de nombreux grands pays.

Ce variant, qui a d'abord été détecté en Inde, est désormais présent dans 124 pays et territoires, soit 13 de plus que la semaine dernière, contre 180 (six de plus) pour l'Alpha, mis au jour au Royaume-Uni.

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

FRANCE - Pass sanitaire requis dès aujourd'hui

Pour aller au cinéma, au musée ou dans des établissements sportifs, les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif, alors que le nombre des contaminations explose en raison du variant Delta, plus contagieux. Une tolérance d'"une semaine" sera accordée pour faire de la "pédagogie", selon Jean Castex. Viendra ensuite "le temps des sanctions".

Le gouvernement n'hésite plus à parler de "quatrième vague" et le masque à l'extérieur fait son retour dans plusieurs zones touristiques où l'épidémie repart. Il pourrait aussi annoncer de nouvelles restrictions locales. L'Assemblée nationale, de son côté, a examiné dans l'après-midi le projet de loi qui veut étendre dès le 1er août le pass sanitaire aux cafés, restaurants et trains à longue distance.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a souligné "la gravité de la situation", en indiquant que 21'000 Français avaient été contaminés par le Covid-19 ces dernières 24 heures, encore plus que la veille (18'000). Le nombre de décès, lui, continue toutefois de baisser. Il est actuellement de 17 par jour (en moyenne sur 7 jours), contre 300 à 400 par jour en début d'année, lorsque le nombre de nouvelles contaminations était également voisin de 20'000.

>> Regarder aussi le sujet du 19h30 mercredi:

Alors que les contaminations explosent, l'obligation du pass sanitaire s'impose dans certains lieux publics en France [RTS]
Alors que les contaminations explosent, l'obligation du pass sanitaire s'impose dans certains lieux publics en France / 19h30 / 2 min. / le 21 juillet 2021

>> L'analyse d'Anne Fournier dans le 19h30:

Anne Fournier : "Ce changement de cap passe pour une obligation déguisée et une incitation au vaccin " [RTS]
Anne Fournier : "Ce changement de cap passe pour une obligation déguisée et une incitation au vaccin " / 19h30 / 1 min. / le 21 juillet 2021

GRECE - Manifestation anti-vaccin obligatoire pour le personnel soignant

Quelque 5000 manifestants se sont rassemblés mercredi en Grèce dans la capitale Athènes et à Thessalonique, seconde ville du pays, pour protester contre la vaccination obligatoire du personnel soignant et de celui des EMS, selon une estimation de la police.

La semaine dernière, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a annoncé l'obligation pour ces employés de se faire vacciner, sous peine d'être mis en arrêt de travail. Les employés des maisons de retraite devront être vaccinés au plus tard le 16 août et les soignants d'ici au 1er septembre.

Le gouvernement grec a décidé de prendre des mesures afin d'encourager le plus grand nombre de personnes à se faire vacciner face à la propagation du variant Delta du Covid-19, alors que 99% des malades intubés dans les hôpitaux sont des personnes non vaccinées.

ETATS-UNIS - Personne vaccinée positive à la Maison Blanche

Des membres totalement vaccinés du personnel de la Maison Blanche ont été testés positifs au Covid-19, dont un dernier cas lundi, a fait savoir la porte-parole de l'administration Biden. Elle n'a pas précisé à quand remontent les premières contaminations.

Cette personne, dont l'identité n'a pas été donnée, mais qui n'est pas un responsable de premier rang, se trouvait à l'extérieur de la Maison Blanche et présentait des symptômes "légers".

"Il y a eu d'autres cas de personnes vaccinées testées positives au Covid-19 au sein du personnel de la Maison Blanche", a-t-elle ensuite dit, en réponse à une autre question, sans donner le nombre exact. Elle a fait savoir que les protocoles sanitaires à la Maison Blanche n'avaient "pas été modifiés", et que le président Joe Biden était lui testé "toutes les deux semaines environ".

Un an de vie en moins

L'espérance de vie des Américains s'est réduite d'un an et demi en 2020, la plus forte chute depuis la Deuxième guerre mondiale, selon la principale agence fédérale de santé publique qui en attribue grandement la cause à la pandémie de Covid-19.

L'espérance de vie des Américains à la naissance est passée de 78,8 ans en 2019 à 77,3 ans en 2020. Cette durée de 77,3 années est la plus courte depuis 2003.

Pour les Afro-Américains, l''espérance de vie chute de 2,9 ans, de 74,7 ans en 2019 à 71,8 ans en 2020. Pour les Latinos, elle chute de trois ans, de 81,8 ans en 2019 à 78,8 ans en 2020.

INDE - Un champignon mortel parmi les malades

L'Inde a enregistré au cours des deux derniers mois plus de 45'000 cas de "champignon noir", une infection fongique mortelle à 50 % qui se répand parmi les patients qui ont été atteints du Covid-19.

Plus de 4200 personnes sont décédées de la mucormycose, maladie rare habituellement, mais qui s'est répandue en Inde parmi les malades du Covid-19 après leur rétablissement, a indiqué le ministre adjoint de la Santé.

L'Inde n'enregistrait que 20 cas de mucormycose par an avant la pandémie de Covid-19, cette maladie affectant notamment les personnes immunodéprimées, présentant un taux de sucre dans le sang trop élevé, atteintes du SIDA ou ayant subi des greffes d'organes.

JAPON/JO - Premiers forfaits liés au Covid

Une taekwondoïste chilienne et une skateboardeuse néerlandaise, testées positives au coronavirus à Tokyo, ont été les premières sportives présentes au Japon à devoir renoncer à participer aux Jeux à cause du Covid-19.

Depuis le 1er juillet, d'après le décompte publié mercredi, 79 personnes ont été testées positives au coronavirus sur les plus de 20'000 personnes contrôlées (sportifs, encadrants, médias). Parmi ces 79 cas, 8 concernent des sportifs, dont 5 logent au village olympique.

AFRIQUE DU SUD - Production du vaccin de Pfizer

Les laboratoires pharmaceutiques Pfizer et BioNTech ont annoncé que le groupe Biovac allait réaliser dès début 2022 une étape de production de leur vaccin contre le Covid-19 en Afrique du Sud, une première sur le continent.

Les sociétés ont "signé une lettre d'intention" avec Biovac qui permettra de fournir jusqu'à 100 millions de doses par an aux pays africains. Le transfert des technologies et l'installation des machines nécessaires à la mise en flacons, la dernière étape de la fabrication, va démarrer "immédiatement", selon un communiqué.

OUGANDA - Faux vaccins injectés

Près de 800 personnes ont reçu une ou des injections de faux vaccins contre le Covid-19 en Ouganda, une escroquerie montée par des médecins et infirmiers "sans scrupules", ont annoncé mercredi les autorités ougandaises. Les vaccins contrefaits, parfois mélangés avec de l'eau, ont été administrés entre mai et juin, en pleine vague de contaminations dans le pays qui avait avec alors une moyenne d'environ 1500 nouveaux cas par jour.

Les escrocs visaient en priorité les candidats au vaccin désireux de payer pour leur injection, alors que l'Ouganda était précisément en manque de doses pour sa campagne de vaccination gratuite, a expliqué le Dr Warren Naamara, en charge à la présidence du suivi des services de santé. Les escrocs facturaient chaque injection entre 80'000 et 500'000 shillings ougandais (de 25 à 120 dollars).

Les personnes ayant reçu ces injections n'ont pas à s'inquiéter, car les tests menés sur les fioles concernées indiquent qu'elles ne contenaient aucun produit dangereux, avec "juste de l'eau dans certaines", a assuré ce même responsable. Le ministère de la Santé a rappelé mercredi que le gouvernement fournissait des vaccins Covid-19 gratuits et approuvés dans des sites de vaccination désignés.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié