Modifié

Pass sanitaire requis dès 50 personnes dans certains lieux publics en France - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Un pass sanitaire anti-Covid devra désormais être présenté en France dans un certain nombre de lieux accueillant au moins 50 personnes, contre 1000 précédemment, comme des salles de spectacles, de jeux, de sport ou des musées, selon un décret paru mardi.

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 4'100'352 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP mardi à la mi-journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 609'231 décès, suivis du Brésil (542'756 morts), de l'Inde (414'482), du Mexique (236'469) et du Pérou (195'243).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

FRANCE - Le projet de loi sur le pass sanitaire face au Parlement

Face à "un virus qui contamine à la vitesse de l'éclair", le Conseil des ministres a adopté lundi le projet de loi comprenant l'obligation vaccinale des soignants et étendant le pass sanitaire, avec quelques assouplissements sur les amendes et contrôles.

>> Relire: Vaccination obligatoire contre le Covid-19 pour le personnel soignant en France

Ce texte débutera mardi son chemin au Parlement avant une éventuelle adoption en fin de semaine. Il prévoit notamment l'extension du pass sanitaire notamment aux cafés, restaurants et trains "à partir de début août".

Mais des incertitudes demeurent quant à son application aux centres commerciaux: le gouvernement souhaite maintenir l'obligation de le présenter dans les plus grands établissements mais doit trouver la bonne formule en tenant compte de l'avis du Conseil d'Etat qui juge que l'accès aux biens de première nécessité doit être garanti.

>> Les explications dans La Matinale:

Un pass sanitaire anti-Covid devra désormais être présenté en France dans un certain nombre de lieux accueillant au moins 50 personnes, contre 1000 précédemment, comme des salles de spectacles, de jeux, de sport ou des musées, selon un décret paru mardi au Journal officiel. [MATHIEU THOMASSET - HANS LUCAS VIA AFP]MATHIEU THOMASSET - HANS LUCAS VIA AFP
Le projet de loi sur le pass sanitaire par le cap du Conseil d'Etat en France / La Matinale / 1 min. / le 20 juillet 2021

Jauge abaissée à 50 personnes

Le pass sanitaire anti-Covid devra désormais être présenté en France dans un certain nombre de lieux accueillant au moins 50 personnes, contre 1000 précédemment, comme des salles de spectacles, de jeux, de sport ou des musées, selon un décret paru mardi au Journal officiel.

Ce pass sanitaire (prouvant la vaccination complète, un test négatif récent ou l'immunisation) était déjà en vigueur dans ces lieux et établissements, mais la jauge a été abaissée à 50 personnes contre 1000 précédemment, selon ce décret qui vient modifier une partie du décret d'origine datant du mois de juin.

De plus, le port du masque ne sera plus obligatoire en France pour le public dans les lieux où l'entrée est conditionnée au pass sanitaire (cinémas, musées, établissements sportifs).

>> Lire aussi: Une université américaine gagne en justice le droit d'imposer la vaccination

ROYAUME-UNI - Boris Johnson ciblé par de nouvelles attaques de son ex-conseiller

L'ancien conseiller de Boris Johnson, Dominic Cummings, s'est livré à une nouvelle charge contre le Premier ministre britannique, affirmant que le chef du gouvernement conservateur était réticent à ordonner un deuxième confinement, car ceux qui mouraient avaient plus de 80 ans.

>> Les explications dans La Matinale:

Le Premier ministre britannique Boris Johnson placé en isolement. [Daniel Leal-Olivas - AFP]Daniel Leal-Olivas - AFP
Boris Johnson ciblé par de nouvelles attaques de son ex-conseiller / La Matinale / 1 min. / le 20 juillet 2021

Après avoir longuement étrillé Boris Johnson sur son blog, sur Twitter et pendant sept heures d'audition devant une commission parlementaire il y a deux mois, Dominic Cummings, qui a quitté Downing Street à l'automne dernier sur fond de luttes internes, a accordé une longue interview à la BBC, diffusée mardi soir.

Dans un extrait de l'interview publié avant sa diffusion, Dominic Cummings affirme qu'à l'automne dernier, Boris Johnson résistait à l'avis des scientifiques et de l'opposition travailliste d'ordonner un deuxième confinement, car il estimait que "les confinements ne fonctionnent pas" et que "les gens qui meurent sont tous essentiellement âgés de plus de 80 ans et on ne peut pas tuer l'économie juste parce que des gens meurent à plus de 80 ans".

L'ex-conseiller cite à l'appui des messages de son ancien patron sur WhatsApp, dans lesquels celui-ci affirmait que l'âge médian des victimes du Covid, "82-81 ans pour les hommes, 85 ans pour les femmes", était "au-dessus de l'espérance de vie".

Vaccination bientôt exigée à l'entrée des discothèques

Le gouvernement britannique veut instaurer en septembre un passe sanitaire prouvant une vaccination complète contre le coronavirus à l'entrée des établissements accueillant un public nombreux, comme les discothèques, a annoncé lundi le Premier ministre Boris Johnson. Un test négatif ne sera alors plus suffisant, a-t-il précisé.

>> Les précisions dans le 12h30:

Boris Johnson en conférence virtuelle le 19 juillet 2021. [Alberto Pezzali - AP Photo / Keystone]Alberto Pezzali - AP Photo / Keystone
Boris Johnson veut un passe sanitaire dès septembre au Royaume-Uni / Le 12h30 / 2 min. / le 20 juillet 2021

ESPAGNE - Les nouveaux cas parmi les non vaccinés

Plus de 83% des nouveaux cas de contamination au coronavirus recensés en Espagne au cours des cinq dernières semaines ont été détectés parmi des personnes non-vaccinées, a déclaré mardi la ministre de la Santé, Carolina Darias, alors que plus de 27'000 nouvelles infections ont été signalées.

Elle a indiqué que seulement 5,5% des nouveaux cas au cours de cette période concernaient des personnes ayant reçu les deux doses du vaccin contre le Covid-19, tandis que 11,4% de ces infections ont touché des personnes ayant reçu une seule dose.

CANADA - Réouverture des frontières, sous conditions

Le Canada va rouvrir sa frontière terrestre le 9 août pour les citoyens américains complètement vaccinés contre le Covid-19. Il va aussi autoriser la venue de voyageurs étrangers dès le 7 septembre, a annoncé lundi le gouvernement.

Pour entrer sur le territoire canadien, les voyageurs devront avoir reçu deux doses d'un vaccin autorisé par Santé Canada au moins 14 jours avant leur entrée dans le pays et ne présenter aucun symptôme.

"Le 9 août, d'importants changements à la frontière entreront en vigueur pour permettre aux Américains entièrement vaccinés et aux résidents permanents vivant aux Etats-Unis d'entrer au Canada pour des motifs non-essentiels", a affirmé la ministre canadienne de la Santé, lors d'un point presse.

Dans l'immédiat, les Etats-Unis ne se sont pas engagés à une réouverture réciproque. "Nous continuons à réviser nos restrictions de voyage", a indiqué la porte-parole de la Maison Blanche, qui a affirmé que les Etats-Unis suivaient les conseils de leurs "propres experts médicaux".

JAPON - Des Jeux olympiques très différents des précédents

Selon les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo, 58 cas de Covid-19 ont été détectés depuis le 1er juillet, sur près de 20'000 personnes (sportifs, encadrants et journalistes) arrivés dans le pays.

Faute de spectateurs, aucun responsable de Toyota, sponsor des JO de Tokyo, n'assistera vendredi à la cérémonie d'ouverture, et le groupe japonais ne diffusera pas de publicités liées à l'événement.

>> Le point de la situation dans La Matinale:

Quasiment pas de spectateurs, pas de festivités, ni d'acclamations et d'accolades: les JO de Tokyo s'annoncent très particuliers à cause de la pandémie de Covid-19 toujours menaçante. [JASPER JACOBS - BELGA VIA AFP]JASPER JACOBS - BELGA VIA AFP
Quasiment pas de spectateurs, pas de festivités, ni d'acclamations et d'accolades: les JO de Tokyo s'annoncent très particuliers / La Matinale / 1 min. / le 20 juillet 2021

Zach LaVine, arrière de l'équipe des Etats-Unis de basket, a été placé lundi à l'isolement aux Etats-Unis "par prudence" et ne s'est pas envolé pour Tokyo. Isolement aussi de toute la sélection mexicaine de baseball après les tests positifs des lanceurs Hector Velazquez et Sammy Solis, départ pour Tokyo maintenu à mercredi.

Les sportifs passeront des tests quotidiens de dépistage du Covid-19. Tout participant (sportif ou autre) contrevenant aux restrictions s'exposera à d'éventuelles sanctions, qui pourront aller jusqu'à une disqualification et à une expulsion du Japon.

>> Les explications dans le 12h45:

JO de Tokyo: de nouveaux cas de Covid détectés au sein des délégations olympiques [RTS]
JO de Tokyo: de nouveaux cas de Covid détectés au sein des délégations olympiques / 12h45 / 1 min. / le 20 juillet 2021

INDONÉSIE - Le variant Delta décime les enfants

L'Indonésie est désormais l'épicentre du variant Delta, qui n'épargne personne, pas même les plus jeunes, qui avaient été relativement préservés face à la souche originelle. D'après la société de pédiatrie indonésienne, 45% des enfants morts du Covid-19 sont décédés après le 21 Juin. La moitié avait moins de 5 ans.

Beaucoup de parents semblent ignorer que les jeunes enfants peuvent être touchés par le Covid-19, ce qui peut retarder dramatiquement le diagnostic. Cette réalité peut ensuite, elle, être amplifiée par une autre donnée: les co-morbidités dont souffrent une grande partie d'enfants indonésiens, par exemple des problèmes de malnutrition qui en temps normal ne sont pas mortels, mais qui additionné au coronavirus peuvent aggraver rapidement leur santé.

Enfin, n'ayant pas accès à la vaccination, les jeunes enfants sont rarement protégés contre le Covid-19. Pour lutter contre cela, la société de pédiatrie indonésienne préconise de porter le masque dès deux ans et de ne pas sortir les bébés afin d'éviter le pire: qu'un enfant soit en insuffisance respiratoire quand tous les hôpitaux du pays sont déjà saturés par des adultes malades.

>> Le reportage à Kuala Lumpur de La Matinale:

L'Indonésie est désormais l'épicentre du Delta, qui n'épargne personne, pas même les plus jeunes, qui avaient été relativement préservés face à la souche originelle.  [BASRI MARZUKI - NURPHOTO VIA AFP]BASRI MARZUKI - NURPHOTO VIA AFP
Le variant Delta décime les enfants en Indonésie / La Matinale / 1 min. / le 20 juillet 2021

AUSTRALIE - Plus de la moitié de la population confinée

Près de 13 millions d'Australiens, soit plus de la moitié de la population totale du pays, étaient de nouveau confinés mardi après qu'un troisième Etat, l'Australie méridionale, a rétabli des restrictions de déplacements afin de tenter de ralentir la propagation du variant Delta.

Cet Etat qui compte 1,8 million d'habitants, principalement concentrés dans la capitale régionale Adelaïde, a instauré mardi un confinement d'une semaine après la détection de cinq cas de contaminations liés à un voyageur de retour.

Dans l'Etat voisin de Victoria, dont la capitale régionale est Melbourne, le confinement instauré pour cinq jours, qui devait être levé mardi soir, a été prolongé d'une semaine jusqu'au 27 juillet, faute d'avoir permis de contenir la progression des nouvelles infections.

Les frontières du pays sont pourtant fermées depuis mars 2020. Et elles pourraient le rester encore un an de plus, alors que 30% de la population est née à l'étranger. Une situation que supportent de moins en moins bien les expatriés en Australie.

>> Le reportage à Sydney du 12h30:

Les rues de Sydney durant le dernier confinement. Australie, le 5 juillet 2021. [Loren Elliott - Reuters]Loren Elliott - Reuters
Les étrangers d'Australie souffrent de la fermeture des frontières / Le 12h30 / 2 min. / le 20 juillet 2021

ETATS-UNIS - Des cas positifs à la Maison Blanche parmi le personnel vacciné

Des personnes travaillant à la Maison Blanche, dont un haut responsable, ont été testées positives au Covid-19 après avoir été totalement vaccinées, a fait savoir mardi la porte-parole de l'administration Biden, Jen Psaki.

Elle a précisé que le haut responsable, dont l'identité n'est pas connue, avait été testé positif lundi et ne présentait que des symptômes "légers". Jen Psaki a indiqué que d'autres personnes travaillant à la Maison Blanche, à des niveaux de responsabilité inférieurs, avaient également été testées positives, sans donner leur nombre.

IRAN - Nouveau record de contaminations

L'Iran a enregistré mardi un nouveau record journalier de contaminations au Covid-19, au lendemain de l'entrée en vigueur de restrictions strictes visant à enrayer la propagation du coronavirus dans la capitale Téhéran et dans une province voisine.

Pour contenir l'augmentation du nombre de cas, le groupe de travail national sur le virus a ordonné la fermeture des services publics et des banques à Téhéran ainsi que dans la province voisine d'Alborz pendant six jours à partir de lundi soir.

Au cours des dernières 24 heures, le pays a officiellement enregistré 27'444 nouvelles contaminations au coronavirus -- un nouveau record -- portant le nombre total de cas positifs à 3'576'148. Il a également enregistré 250 décès supplémentaires, portant le total à 87'624, a indiqué le ministère.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié

Roche obtient un feu vert au Japon pour son traitement anti-Covid

Roche a décroché une pleine homologation au Japon pour le Ronapreve (casirivimab et imdévimab), co-développé avec l'américain Regeneron Pharmaceuticals, pour le traitement de formes légères à modérées du Covid-19.

La décision repose sur une étude de phase III ayant démontré une réduction de 70% de la probabilité d'hospitalisation ou de décès de patients à risque.

Le Japon devient ainsi le premier pays à autoriser Roche à commercialiser sans restrictions ce traitement, souligne le géant pharmaceutique dans un communiqué mardi. Le traitement anti-Covid de Regeneron dispose néanmoins de validations d'urgence ou temporaires aux Etats-Unis, en Suisse, en Europe, en Inde ou encore au Canada.

Le principal comité consultatif de l'Agence européenne des médicaments (EMA) s'est récemment prononcé en faveur d'une pleine homologation. Aussi bien la Confédération que l'Union européenne ont déjà réservé des lots de Ronapreve.

>> En lire plus: La Confédération signe un contrat avec Roche pour un médicament contre le Covid-19