Modifié

L'Angleterre lève les restrictions malgré les inquiétudes - Le suivi du Covid-19 dans le monde

La quasi-totalité des restrictions liées à la pandémie due au Covid-19 ont été levées en Angleterre lundi, rebaptisé "jour de la liberté", malgré une flambée des contaminations.

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 4'093'263 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP lundi à la mi-journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 609'021 décès, suivis du Brésil (542'214 morts), de l'Inde (414'108), du Mexique (236'331) et du Pérou (195'146).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

ROYAUME-UNI - Levée des dernières restrictions en Angleterre

Depuis lundi à minuit en Angleterre, les salles de spectacle et les stades peuvent ouvrir à nouveau à pleine capacité, les discothèques à nouveau accueillir du public, le service au bar est à nouveau autorisé dans les pubs et il n'y a plus de limite au nombre de personnes autorisées à se rassembler. Le port du masque sanitaire n'est en outre plus obligatoire, mais il recommandé dans les transports et les magasins. Et le télétravail n'est plus la consigne.

>> Les précisions de La Matinale:

La quasi-totalité des restrictions liées à la pandémie due au Covid-19 a été levée au Royaume-Uni lundi, rebaptisé "jour de la liberté", malgré une flambée des contaminations. Cette décision inquiète nombre de scientifiques et de responsables politiques. [ALBERTO PEZZALI - KEYSTONE]ALBERTO PEZZALI - KEYSTONE
Le Royaume-Uni lève les restrictions malgré les inquiétudes / La Matinale / 1 min. / le 19 juillet 2021

Malgré la vague de cas qui continue de grossir, Boris Johnson a confirmé la levée de quasiment toutes les restrictions restantes en Angleterre lundi, préférant s'en remettre à la "responsabilité individuelle" de chacun. Il s'appuie sur le succès d'une campagne de vaccination menée tambour battant depuis décembre, avec plus de deux tiers des adultes entièrement vaccinés, qui a "fortement affaibli" le lien entre maladie, hospitalisations et décès.

Les autres nations du Royaume-Uni - Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord - ont en revanche adopté un calendrier plus prudent.

Le gouvernement veut par ailleurs instaurer en septembre un pass sanitaire pour accéder aux établissements accueillant un public nombreux, comme les discothèques, a annoncé lundi le Premier ministre Boris Johnson. Le pass devra prouver une vaccination complète contre le Covid-19.

Boris Johnson doit s'isoler

Le Royaume-Uni dans son ensemble enregistre actuellement près de 45'000 nouvelles contaminations par jour, un total proche du pic atteint lors de la deuxième vague. Mais alors que ce chiffre de 45'000 était associé à quelque 560 décès quotidiens, le nombre de morts liés au Covid-19 a chuté, aujourd'hui, à 40 par jour en moyenne.

Au moment où le pays abandonne le port obligatoire du masque et la distanciation sociale, le chef du gouvernement Boris Johnson et son ministre des finances, cas de contact avec le ministre de la santé, sont contraints d'observer une période d'isolement.

FRANCE - Le gouvernement maintient le cap de l'obligation vaccinale

Face à la remontée des contaminations au Covid-19 et pour que le pass sanitaire étendu soit appliqué dès le mois d’août, le gouvernement doit aller vite pour faire adopter la loi sur l'extension du pass sanitaire.

Le texte a été présenté lundi en Conseil des ministres et arrivera mardi à l’Assemblée nationale qui doit se prononcer mercredi. Jeudi, la loi passera devant le Sénat et, si les deux chambres se mettent d’accord, elle sera adoptée vendredi. Sinon, les sénateurs et députés auront encore le week-end pour trouver un compromis.

Le contexte autour des récentes annonces reste quant à lui tendu. Les poches de résistance contre ces mesures sont de plus en plus virulentes avec plusieurs manifestations aux slogans chocs qui se sont déroulées ce week-end. Un centre de vaccination a également été incendié dans le sud-ouest du pays.

>> Revoir le sujet dans Forum:

Le Conseil des ministres a validé l'essentiel du projet de loi prévoyant l'obligation vaccinale des soignants. Mais il a retoqué l'obligation de présenter le pass sanitaire dans les grands centres commerciaux et a minoré les amendes, ont annoncé des sources gouvernementales.

Lire aussi: Record de vaccinations en France, malgré la grogne soulevée par les annonces du président

TUNISIE - Vaccination ouverte aux adultes pendant deux jours

La vaccination contre le Covid-19 va être ouverte à tous les adultes en Tunisie mardi et mercredi, jours de fête religieuse, a annoncé lundi le ministre tunisien de la Santé, alors que des cliniques privées sont réquisitionnées pour appuyer les hôpitaux débordés.

Ces journées de vaccination coïncident avec l'Aïd al-Adha, grande fête musulmane à l'occasion de laquelle les familles se retrouvent. Les vaccins Sinopharm et AstraZeneca seront administrés, ce dernier étant réservé aux plus de 45 ans.

Depuis plusieurs semaines, les hôpitaux de Tunisie font face à un important afflux de patients en pleine nouvelle vague de propagation du Covid-19, qui atteint des niveaux inédits. Ces derniers jours, les hôpitaux publics ont tiré la sonnette d'alarme sur le manque d'oxygène et des unités de soins ont connu d'inquiétantes pénuries.

Selon l'OMS, la Tunisie est le pays d'Afrique où le taux de mortalité est le plus élevé. D'ailleurs, la France et le Royaume-Uni viennent de mettre le pays sur liste rouge, interdisant aux personnes non-vaccinées de se rendre sur place sans motif impérieux. La saison touristique est ainsi stoppée nette, de quoi décourager les Tunisiens.

>> Le reportage en Tunisie du 12h30 :

La Tunisie comptait beaucoup sur la saison d'été pour relancer le tourisme. [Mohamed Messara - EPA/Keystone]Mohamed Messara - EPA/Keystone
La situation sanitaire en Tunisie affecte gravement l'industrie du tourisme / Le 12h30 / 2 min. / le 19 juillet 2021

ARABIE SAOUDITE - Deux doses obligatoires pour voyager à l'étranger

Seuls les citoyens saoudiens ayant reçu deux doses du vaccin contre le Covid-19 pourront voyager à l'étranger à partir du 9 août prochain, a indiqué lundi un responsable au sein du ministère saoudien de l'Intérieur.

La mesure exclut les moins de 12 ans, "à condition qu'ils présentent avant le voyage une assurance médicale approuvée" par les autorités, les personnes rétablies du Covid-19 au cours des six derniers mois, ainsi que les personnes rétablies ayant reçu une dose du vaccin.

AUSTRALIE  - Confinement prolongé à Melbourne

Le confinement ordonné à Melbourne, en Australie, pour endiguer l'actuelle vague de Covid-19, sera prolongé mardi soir à l'issue d'une première période de cinq jours. Au total, douze millions d'Australiens sont soumis à des confinements dans plusieurs régions.

"Il est tout simplement impossible de lever demain soir les restrictions", a déclaré lundi le premier ministre de l'Etat de Victoria, sans toutefois dire de combien de temps le confinement serait prolongé.

Le confinement qui a débuté jeudi soir pour cinq jours dans la capitale de l'Etat du Victoria n'a pas permis d'éradiquer les contaminations, puisque treize nouveaux cas ont encore été recensés lundi dans cet Etat. Il s'agit du cinquième confinement dans le Victoria depuis le début de la pandémie.

Environ douze millions de personnes sont soumises à des confinements dans les régions de Sydney et de Melbourne. Dans la première ville du pays, un mois de restrictions n'ont pas suffi à venir à bout d'une vague épidémique due au très contagieux variant Delta.

>> Le reportage à Sydney de La Matinale:

Environ douze millions de personnes sont soumises à des confinements dans les régions de Sydney et de Melbourne. Dans la première ville du pays, un mois de restrictions n'ont pas suffi à venir à bout d'une vague épidémique due au très contagieux variant Delta. [MICK TSIKAS - KEYSTONE]MICK TSIKAS - KEYSTONE
Large soutien au confinement parmi les habitants de Sydney / La Matinale / 1 min. / le 19 juillet 2021

CANADA - Réouverture des frontières sous conditions

Le Canada va rouvrir sa frontière terrestre le 9 août pour les citoyens américains complètement vaccinés contre le Covid-19. Il va également autoriser la venue de voyageurs étrangers dès le 7 septembre, a annoncé lundi le gouvernement.

Pour entrer sur le territoire canadien, les voyageurs devront avoir reçu deux doses d'un vaccin autorisé par Santé Canada au moins 14 jours avant leur entrée dans le pays et ne présenter aucun symptôme.

Le Canada avait fermé ses frontières aériennes le 18 mars 2020, puis trois jours plus tard sa frontière terrestre avec les Etats-Unis, la plus longue au monde.

ETATS-UNIS - Retour du masque à l'intérieur à Los Angeles

A minuit dimanche, Los Angeles est devenue la première grande ville américaine à ordonner le retour du masque à l'intérieur à cause du Covid-19.

Les autorités de Los Angeles qui ont annoncé cette mesure en milieu de semaine font face à un délicat exercice d'équilibrisme: la ville n'a rouvert qu'il y a quelques semaines et personne ne veut vraiment gâcher la fête.

Mais jamais depuis mars les cas de Covid n'ont été aussi élevés dans la région, la faute au variant Delta. Et les Etats-Unis ont pour l'instant évité de généraliser le passeport vaccinal.

>> Les explications du 12h30 dimanche sur le durcissement des mesures face au rebond du Covid-19:

Vendredi 9 juillet: une plage bondée en Espagne, au moment où la France met en garde ses ressortissants contre les risques sanitaires de vacances dans la péninsule ibérique. [Joan Mateu - AP/Keystone]Joan Mateu - AP/Keystone
Ces pays qui durcissent les mesures face au rebond du coronavirus / Le 12h30 / 1 min. / le 18 juillet 2021

BRÉSIL - "Effets clairs" de la vaccination

Après une deuxième vague dévastatrice, le Brésil, qui déplore plus d'un demi-million de morts du Covid-19, connaît depuis quelques semaines une légère amélioration de la situation épidémique. Les experts attribuent cette situation à l'accélération de la vaccination.

"Nous ne sommes toujours pas dans une situation confortable. Nous avons un nombre très élevé de nouveaux cas et de décès, a expliqué l'épidémiologiste Ethel Maciel, de l'université fédérale d'Espirito Santo (UFES). Mais dans les groupes d'âge qui sont entièrement vaccinés, nous constatons déjà une amélioration significative des indicateurs d'hospitalisation et de décès."

Plus d'un tiers de la population vaccinée

A la mi-juillet, 40% de la population a désormais reçu une dose et 15% est totalement vaccinée. Ces chiffres devraient rapidement augmenter dans les mois qui viennent. Rio de Janeiro, l'une des villes les plus peuplées du pays, compte avoir vacciné l'ensemble de sa population de plus de 12 ans d'ici à la fin novembre.

La vaccination "a progressé à un rythme plus lent que souhaité, mais elle commence à montrer des effets clairs", estime Mauro Sanchez, épidémiologiste à l'université de Brasilia (UnB). Pour lui, "il était également important que la troisième vague supposée", annoncée pour juin, "ne se matérialise pas".

ISLANDE - Retour du test négatif obligatoire pour les voyageurs vaccinés

L'Islande, un des premiers pays dans le monde à avoir levé ses contrôles sanitaires pour les voyageurs vaccinés, va rétablir l'exigence d'un test négatif en raison d'une hausse des contaminations, a annoncé le gouvernement lundi.

Fort d'un taux très élevé de vaccinations et de bons résultats depuis le début de la pandémie, l'exécutif islandais avait également levé fin juin toutes ses restrictions intérieures, revendiquant une première en Europe.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié