Modifié

L'OMS demande un contrôle des laboratoires en Chine - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Le laboratoire P4 de l'institut de virologie de Wuhan. [Hector Retamal - AFP]
Le laboratoire P4 de l'institut de virologie de Wuhan. [Hector Retamal - AFP]
L'Organisation mondiale de la santé a demandé vendredi le "contrôle des laboratoires" où les premiers cas de Covid-19 ont été identifiés en Chine. Cela intervient dans le cadre de la suite de son enquête sur l'origine de la pandémie.

La pandémie de coronavirus a fait plus de 4'070'00 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP vendredi à la mi-journée. Plus de 188'872'000 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 608'400 décès devant le Brésil avec 538'942 morts, l'Inde avec 412'531 morts, le Mexique avec 235'740 morts et le Pérou avec 194'845 morts.

Nouveau pic redouté en Europe

L'agence européenne chargée des maladies prévoit un fort rebond du nombre de cas de Covid-19 dans les prochaines semaines, avec près de cinq fois plus de nouveaux cas d'ici au 1er août comparé au niveau de la semaine passée, selon ses dernières projections publiées vendredi.

Dans sa zone incluant l'Union européenne ainsi que la Norvège et l'Islande, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies table sur une incidence de plus de 420 nouveaux cas pour 100'000 habitants pour la semaine s'achevant le 1er août contre moins de 90 la semaine dernière.

Actuellement, la tendance est à la hausse dans les deux tiers des 30 pays suivis par l'agence, "et dans les pays les plus touchés, les plus fortes hausses de cas et les niveaux les plus élevés de contamination concernent les 15-24 ans, avec des hausses limitées pour les plus de 65 ans".

Deux pays (Espagne et Portugal) sont dans la catégorie "inquiétude élevée" et quatre (Pays-Bas, Luxembourg, Malte et Chypre) en "inquiétude modérée". Les 24 autres sont pour l'heure en inquiétude faible ou très faible, mais la tendance est là aussi en dégradation.

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

ORIGINE DU VIRUS - L'OMS veut un contrôle des labos chinois

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) fait face depuis des mois à une pression croissante pour qu'elle mène une nouvelle enquête approfondie sur les origines du Covid-19. L'envoi en Chine en janvier - plus d'un an après les premiers cas - d'une mission d'experts n'avait pas permis de faire toute la lumière sur le coronavirus qui a déjà tué plus de 4 millions de personnes à travers le monde.

Pour aller plus loin, l'agence onusienne basée à Genève estime qu'il faut mener des études ou des actions dans cinq principaux domaines. Sont ainsi nécessaires "des contrôles des laboratoires et des établissements de recherche concernés actifs dans la région où les premiers cas humains ont été identifiés en décembre 2019", a indiqué le directeur général de l'organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une réunion avec les représentants des Etats membres.

"Nous attendons de la Chine qu'elle soutienne cette nouvelle phase du processus scientifique en partageant toutes les données pertinentes dans un esprit de transparence. De même, nous attendons de tous les Etats membres qu'ils soutiennent le processus scientifique en s'abstenant de le politiser", a-t-il ajouté.

ESPAGNE - Retour du couvre-feu en Catalogne

Ne parvenant plus à contenir l'avancée de l'épidémie, la Catalogne s'apprête à rétablir un couvre-feu dans la plupart des localités de cette région touristique d'Espagne, dont Barcelone, à partir de ce week-end et pour au moins une semaine.

La situation était devenue hors de contrôle depuis plusieurs semaines, le taux d'incidence sur les 14 derniers jours étant passé à 1107 cas pour 100.000 habitants, selon les dernières données officielles publiées jeudi. Les autorités sanitaires expliquent cette explosion des cas par la progression fulgurante du variant Delta.

La justice, qui doit valider toute restriction aux libertés fondamentales, a donc donné son feu vert à la demande des autorités catalanes et acté l'instauration d'un couvre-feu "entre 1h et 6h du matin jusqu'au 23 juillet dans les villes de plus de 5000 habitants où l'incidence est supérieure à 400 cas pour 100'000 habitants sur les sept derniers jours".

Au total, ce sont rien moins que 161 municipalités qui sont concernées par cette mesure, selon la liste contenue dans le jugement. Le tribunal précise qu'il s'agit de "pratiquement la totalité des municipalités" de Catalogne et estime à "environ huit millions" le nombre de personnes affectées, soit la quasi-totalité de la population catalane.

Il indique aussi que ce couvre-feu pourrait bien être prolongé au-delà du 23 juillet.

>> Ecouter les précisions de La Matinale:

La plupart des touristes qui arrivent à Barcelone ne portent pas de masque, ce qui préoccupe les autorités à cause de la propagation du variant Delta. Espagne, le 2 juillet 2021. [Joan Valls / Urbanandsport - NurPhoto via AFP]Joan Valls / Urbanandsport - NurPhoto via AFP
La Catalogne rétablit un couvre-feu pour une semaine au moins / Le Journal de 7h / 1 min. / le 17 juillet 2021

FRANCE - La Tour Eiffel rouvre après 260 jours sans visiteur

De nombreux visiteurs français et étrangers l'attendaient depuis près de neuf mois, sa plus longue fermeture après-guerre: la Tour Eiffel a rouvert ses portes vendredi après-midi au public, après un mois de "check up" complet et avec l'inévitable pass sanitaire.

A 12h45, la structure en fer puddlé a accueilli avec une fanfare les premiers touristes, qui se pressaient par dizaines à l'entrée du site. Plus de 70'000 billets ont déjà été vendus en ligne jusqu'à fin août, la moitié à une clientèle française, alors que les étrangers représentent en temps normal 80% des visiteurs.

La capacité d'accueil de la Tour Eiffel a été réduite à 50%, soit 13'000 visiteurs maximum par jour, en raison notamment de la jauge sanitaire imposée dans les ascenseurs.

Après 260 jours sans visiteur et un recours massif au chômage partiel pour les 350 employés, "il y a une vraie attente des personnels" qui en terminent avec "presque un mois de check up complet", explique le patron de la Tour Eiffel.

Et dès mercredi prochain, conformément à ce qu'a annoncé le président Emmanuel Macron pour les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, le pass sanitaire sera obligatoire pour accéder au monument.

Air France veut intégrer les données sanitaires aux billets

Air France propose d'intégrer les données sanitaires aux billets de ses clients. La compagnie aérienne française l'a décidé jeudi, quatre jours après l'annonce de l'extension du pass sanitaire aux transports de longue distance en France.

Cette mesure vise surtout à rendre les parcours des passagers plus fluides dans les aéroports. Les voyageurs qui le désirent devront donc transmettre des renseignements personnels, mais ceux-ci seront protégés.

>> Les précisions de La Matinale:

Air France veut rendre les parcours des passagers plus fluides dans les aéroports. [AFP]AFP
Intégrer les données sanitaires sur les billets d'avion pour fluidifier les passages à l'aéroport? / La Matinale / 1 min. / le 16 juillet 2021

Swiss, de son côté, ne souhaite pas intégrer directement ces données sanitaires aux billets, mais propose un contrôle numérique préalable des documents qui tient compte du certificat Covid suisse.

ROYAUME-UNI - Des scientifiques craignent la levée des restrictions

D'influents scientifiques internationaux ont appelé vendredi le gouvernement britannique à revenir sur sa décision de lever lundi l'essentiel des dernières restrictions liées au coronavirus en Angleterre, dénonçant les risques de cette stratégie non seulement au Royaume-Uni mais aussi dans d'autres pays.

Dans un communiqué, ce groupe de scientifiques explique vouloir "tirer la sonnette d'alarme sur la réponse dangereuse du gouvernement britannique à l'augmentation exponentielle des infections".

Le Premier ministre Boris Johnson a confirmé lundi qu'il comptait lever dès le 19 juillet presque toutes les dernières restrictions sanitaires encore en vigueur en raison de la pandémie, y compris l'obligation de porter un masque et la distanciation sociale.

HONGRIE - Vaccination aussi obligatoire pour les soignants

La Hongrie va rendre obligatoire la vaccination anti-Covid pour les soignants, comme d'autres pays européens avant elle dont la France, a annoncé le Premier ministre, qui a aussi fait part d'autres mesures pour relancer la vaccination.

"Nous ne sommes pas en faveur de la contrainte, mais nous faisons une exception dans un domaine, la vaccination va être obligatoire pour les soignants", a déclaré Viktor Orban dans son interview hebdomadaire à la radio. Il n'a pas précisé quand cette mesure prendrait effet.

CANADA - Entrée des voyageurs vaccinés dès septembre

Le Canada pourrait autoriser les voyageurs entièrement vaccinés à entrer sur son territoire dès le début du mois de septembre, a annoncé jeudi le Premier ministre Justin Trudeau.

"Le Premier ministre a noté que, si notre trajectoire positive actuelle du taux de vaccination et des conditions de santé publique se poursuit, le Canada serait en mesure d'accueillir les voyageurs entièrement vaccinés de tous les pays d'ici le début septembre", indique un communiqué.

Près de 78% des personnes de plus de 12 ans ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 au Canada, ont déclaré récemment les autorités sanitaires. Près de 44% des personnes de plus de 12 ans sont entièrement vaccinées.

Le gouvernement canadien a annoncé par ailleurs jeudi qu'il mettrait fin, à compter du 1er novembre, à l'interdiction des croisières dans ses eaux prise en raison de la pandémie, soit quelques mois plus tôt que prévu.

ETATS-UNIS - Los Angeles rétropédale sur le port du masque

Porter un masque sera de nouveau obligatoire à Los Angeles à partir de dimanche, que l'on soit vacciné ou non, ont annoncé les autorités jeudi en raison de la hausse continue des cas de Covid dans la région. La mégalopole californienne, deuxième ville des Etats-Unis, est la première à rétropédaler en ce sens.

Joe Biden "prêt" à donner des vaccins à Cuba

Joe Biden s'est dit prêt jeudi à envoyer des "quantités importantes" de vaccins anti-Covid à Cuba, île en proie à des manifestations anti-gouvernementales historiques.

"Je serais prêt à donner des quantités importantes de vaccins si, de fait, j'étais certain qu'une organisation internationale administrerait ces vaccins et le ferait de manière à ce que les citoyens aient accès à ces vaccins", a dit le président américain lors d'une conférence de presse, Cuba n'ayant pas adhéré au programme onusien Covax.

ISRAËL - Vers de nouvelles restrictions sanitaires

Israël envisage d'imposer de nouvelles restrictions sanitaires afin de lutter contre le Covid-19, en raison d'une hausse des contaminations.

Selon ce plan, les personnes complètement vaccinées ou guéries du Covid-19 seront les seules autorisées à participer à des événements rassemblant plus de 100 participants dans des lieux fermés. Elles devront aussi porter des masques, sauf pour manger et boire.

AUSTRALIE - Début du cinquième confinement à Melbourne

Les rues de Melbourne étaient tristement vides vendredi matin, quelques heures après le début d'un cinquième confinement. Sydney étant depuis fin juin soumis à une mesure similaire, ce sont désormais plus de 12 millions d'Australiens qui sont priés de rester chez eux.

Melbourne a enregistré six cas vendredi, tous liés à des foyers connus. Au total, la ville en est à 24 contaminations dans le cadre de cette vague épidémique. La population n'est autorisée à sortir de chez elle que pour certaines raisons très spécifiques, comme faire les courses ou faire du sport.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié