Modifié

Un Appel de Genève pour la libération "immédiate" de Julian Assange

À Genève, plusieurs institutions et personnalités ont lancé un appel à la libération immédiate de Julian Assange [RTS]
À Genève, plusieurs institutions et personnalités ont lancé un appel à la libération immédiate de Julian Assange / 19h30 / 2 min. / le 4 juin 2021
Plusieurs institutions et personnalités s'unissent autour d'un Appel de Genève pour la libération "immédiate" de Julian Assange. Dans cette initiative lancée vendredi, elles demandent à la Suisse ou d'autres pays d'accueillir le fondateur de WikiLeaks.

"Nous, citoyens de Genève et d'ailleurs, lançons 'l'Appel de Genève' pour demander la libération immédiate de Julian Assange", affirment les signataires. Parmi les soutiens figurent la maire de Genève Frédérique Perler ou le conseiller aux Etats Carlo Sommaruga (PS/GE). Une statue de l'Asutralien a été dévoilée vendredi aux Bains des Pâquis et sera inaugurée officiellement samedi.

Installée sur le quai des Pâquis, face au Jet d'eau de Genève, la sculpture de Davide Dormino «AnythingToSay?» («quelque chose à dire?»), représentant les lanceurs d'alerte Edward Snowden, Chelsea Manning et justement Julian Assange, sera officiellement inaugurée ce samedi 5 juin. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Installée sur le quai des Pâquis, face au Jet d'eau de Genève, la sculpture de Davide Dormino «AnythingToSay?» («quelque chose à dire?»), représentant les lanceurs d'alerte Edward Snowden, Chelsea Manning et justement Julian Assange, sera officiellement inaugurée ce samedi 5 juin. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]

Le cas de Julian Assange est "comparable" à l'affaire Dreyfus en France, a dit à la presse le rapporteur spécial de l'ONU contre la torture, le Zurichois Nils Melzer. L'Australien "a exposé des atrocités, des crimes de guerre", raison pour laquelle il fait face à la menace d'une peine de 175 ans aux Etats-Unis, a-t-il ajouté, en appelant aux citoyens et aux médias.

"Il n'a perpétré aucun crime", insiste-t-il. Après lui avoir rendu visite à plusieurs reprises, Nils Melzer avait relevé que le détenu présentait les "symptômes" de torture. Il avait déjà par le passé demandé à la Suisse d'attribuer un visa humanitaire pour soigner le fondateur de WikiLeaks.

Appel à refuser l'extradition

Outre cette revendication, les signataires demandent eux aux autorités britanniques, qui doivent se prononcer dans les prochaines semaines, de refuser l'extradition de M. Assange. Ils voient une menace et des "effets dévastateurs" pour la liberté de la presse.

L'Australien, 49 ans, est poursuivi pour avoir diffusé à partir de 2010 plus de 700'000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines. Il a été arrêté en avril 2019 après sept ans où il avait été enfermé à l'ambassade d'Equateur à Londres. Il s'y était réfugié en liberté sous caution.

ats/ther

>> Voir aussi le sujet de Forum:

Genève lance un appel pour la libération de Julian Assange [RTS]
Genève lance un appel pour la libération de Julian Assange / Forum (vidéo) / 5 min. / le 4 juin 2021
Publié Modifié