Modifié

"Vert", "orange", "rouge", la France donne son code couleur aux voyageurs – Le suivi du Covid-19 dans le monde

Des touristes masqués devant la tour Eiffel, le 27 août 2020. [Mehdi Taamallah - AFP]
Des touristes masqués devant la tour Eiffel, le 27 août 2020. [Mehdi Taamallah - AFP]
Les Européens "verts", les Britanniques "orange", les Brésiliens "rouges": le gouvernement français a publié vendredi un classement qui détermine quels voyageurs arrivant en France à partir du 9 juin pourront se passer de test PCR. Au Royaume-Uni, le vaccin Pfizer/BioNtech a été approuvé pour les 12-15 ans.

La pandémie a fait au moins 3'704'003 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 12h.

Après les Etats-Unis (596'434 décès), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (469'388), l'Inde (340'702), le Mexique (228'362) et le Pérou (185'380). Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. Ils excluent les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques.

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 562 décès pour 100'000 habitants, suivi par la Hongrie (308), la Bosnie (284), la République tchèque (281) et la Macédoine du Nord (261).

>> L'incidence du Covid-19 en Europe:

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

FRANCE - Code couleur pour les voyageurs dès le 9 juin

Les Européens "verts", les Britanniques "orange", les Brésiliens "rouges": le gouvernement français a publié vendredi un classement qui détermine quels voyageurs arrivant en France à partir du 9 juin pourront se passer de test PCR, et lesquels resteront soumis à des restrictions.

Il y a les pays classés "verts" qui maîtrisent la circulation du coronavirus et n'ont pas de problème de variant "préoccupant" (Espace européen, Australie, Corée du Sud, Israël, Japon, Liban, Nouvelle-Zélande, Singapour). Si vous arrivez de ces pays-là, plus aucun motif impérieux de visite ne sera exigé de vous. Et vous ne devrez fournir de preuve de test négatif (PCR ou antigénique) de moins de 72h que si vous n'êtes pas vaccinés. Les vaccinés seront, eux, dispensés de test.

Les vaccinés sont ceux qui auront effectué une vaccination complète depuis au moins 14 jours à la date du voyage avec les vaccins Pfizer, Moderna, AstraZeneca (et depuis quatre semaines pour le vaccin Johnson & Johnson).

Pour l'espace européen (dont la Suisse fait partie), les déplacements seront facilités à partir du 1er juillet avec le pass sanitaire intégrant une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement du Covid de moins de 6 mois.

Pour les pays classés "rouge" (Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Suriname, Turquie, Uruguay), un motif impérieux reste nécessaire pour venir en France, des tests PCR ou antigéniques seront exigés que l'on soit vacciné ou non et une quarantaine de 7 à 10 jours, selon qu'on est vacciné ou non, sera imposée à l'arrivée sur le sol français.

Enfin, pour les pays classés "orange", comme les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne, où un variant du coronavirus inquiète les autorités, un test PCR ou antigénique sera exigé si le voyageur est vacciné, sinon il lui faudra un motif impérieux, un test négatif et il devra se placer en auto-isolement de 7 jours.

BELGIQUE - Restaurants ouverts en intérieur dès mercredi

Les cafés et restaurants en Belgique pourront servir leurs clients en salle à partir de mercredi, grâce aux progrès de la lutte contre la pandémie, a annoncé vendredi le Premier ministre belge Alexander De Croo lors d'une conférence de presse.

Cette réouverture, qui fait partie d'un plan de levée progressive des restrictions dans le pays, avait déjà été annoncée le 11 mai. Elle restait toutefois suspendue à l'évolution de la circulation du coronavirus responsable du Covis-19.

"Les chiffres positifs nous permettent à partir du 9 juin de franchir cette première étape", a déclaré Alexander De Croo, à l'issue d'une réunion de concertation avec différents responsables politiques du pays.

RUSSIE - Moscou optimiste sur une homologation de son vaccin

Les responsables russes se sont dit optimistes vendredi pour la reconnaissance de leur vaccin Spoutnik V par l'Organisation mondiale de la santé et l'Agence européenne des médicaments.

"Tout se passe comme prévu. Ils doivent préparer un rapport, faire des recommandations sur la façon de finaliser certaines questions", a déclaré au forum économique de Saint-Pétersbourg le ministre de la Santé Mikhaïl Mourachko.

"Jusqu'à présent, nous n'avons reçu aucune question critique, je pense que tout le travail se déroule comme prévu, nous attendons les résultats", a-t-il ajouté, cité par les agences de presse russes.

Kirill Dmitriev, patron du fonds souverain russe qui a co-développé le vaccin Spoutnik V, a de son côté dit espérer "une décision positive de l'EMA dans un avenir proche".

ROYAUME-UNI - Le vaccin Pfizer autorisé pour les 12-15 ans

L'agence britannique des médicaments a étendu jeudi l'autorisation d'utiliser le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer/BioNtech aux jeunes âgés de 12 à 15 ans, après un "examen rigoureux concernant sa sécurité".

"Nous avons soigneusement examiné les données des essais cliniques chez les enfants âgés de 12 à 15 ans et avons conclu que le vaccin Covid-19 de Pfizer/BioNTech est sûr et efficace dans ce groupe d'âge", a déclaré dans un communiqué la directrice générale de la MHRA, June Raine, affirmant que "les avantages de ce vaccin l'emportent sur tout risque".

ITALIE - Ouverture de la vaccination aux plus de 12 ans

L'Italie, pays européen le plus touché par la pandémie après le Royaume-Uni, a ouvert jeudi la vaccination contre le Covid-19 à toutes les tranches d'âge à partir de 12 ans.

L'agence italienne du médicament a donné son feu vert à la vaccination pour les adolescents de 12 à 15 ans, qui représentent une tranche de population de 2,3 millions de personnes.

Chaque région italienne adapte toutefois ces consignes nationales en fonction de l'état d'avancement de son plan vaccinal et de son niveau d'approvisionnement.

COLOMBIE - Record quotidien de morts

La Colombie a enregistré jeudi 545 morts du Covid-19 en 24 heures, son record depuis le début de l'épidémie, et a dépassé le seuil des 90'000 décès à ce jour, en pleine crise sociale contre le gouvernement.

Dans son dernier rapport, le ministère de la Santé a indiqué que le nombre de morts depuis le début de la pandémie en mars 2020 s'élevait à 90'353, alors que les contaminations dépassent les 3,4 millions de cas, après un record de 28'624 cas au cours de ces dernières 24 heures.

La Colombie subit une troisième vague de l'épidémie de Covid-19, avec un nombre de cas mortels parmi les plus élevés depuis le début de la pandémie. Le gouvernement de Ivan Duque attribue en partie cette hausse aux manifestations qui secouent le pays depuis le 28 avril ayant fait près de 60 morts.

JAPON - "Les Jeux olympiques auront lieu"

Les Jeux olympiques, reportés l'an dernier du fait de la pandémie, auront lieu "à 100%", a assuré la présidente du comité d'organisation Tokyo 2020, Seiko Hashimoto. Cette déclaration arrive malgré une opposition persistante du public japonais à 50 jours de l'évènement.

Dans une interview diffusée par la BBC Sport, Seiko Hashimoto s'est déclarée convaincue que les JO se dérouleront comme prévu, du 23 juillet au 8 août. "Je crois que la possibilité que ces Jeux aient lieu est de 100%, nous les ferons", a-t-elle dit.

Elle a également réaffirmé que ces JO pourraient être les premiers de l'Histoire à se dérouler à huis clos, si l'exclusion des spectateurs locaux est jugée nécessaire pour prévenir des infections. Les organisateurs ont déjà décidé d'interdire tout public venant de l'étranger.

RTSinfo et les agences

Publié Modifié

Pas assez de doses de vaccin pour les objectifs de Covax

Il faut 250 millions de doses à Covax pour vacciner 10% de la population de chaque pays d'ici septembre. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé vendredi à Genève les Etats à accélérer leurs donations au dispositif international pour un accès équitable aux technologies contre la pandémie.

En raison notamment des contrôles aux exportations après les variants du coronavirus, Covax n'a pu acheminer qu'un peu plus de 70 millions de doses auprès des pays en développement. Au total, 150 millions de vaccins ont été promis par les Etats mais ces volumes ne devraient pas arriver avant août.

Il sera très difficile d'atteindre le nouvel objectif d'immuniser au moins 30% de la population de chaque pays d'ici la fin de l'année si la plupart des doses ne sont livrées que dès septembre, a aussi estimé vendredi devant la presse le responsable de Covax à l'OMS Bruce Aylward. Il y a deux jours, une réunion de donateurs avait abouti à des promesses de 2,16 milliards de francs supplémentaires pour financer le dispositif.