Modifié

Le Vietnam découvre un nouveau variant se transmettant rapidement dans l'air – Le suivi du Covid-19 dans le monde

Le Vietnam a découvert un nouveau variant du virus du Covid-19, qui se transmet rapidement dans l'air. [Nhac Nguyen - afp]
Le Vietnam découvre un nouveau variant / Le Journal horaire / 21 sec. / le 29 mai 2021
Le Vietnam a détecté un nouveau variant du virus du Covid-19, qui se transmet rapidement dans l'air. Il s'agit d'une combinaison des variants indien et britannique, ont rapporté samedi les médias d'Etat.

La pandémie de Covid-19 a fait 3'524'960 morts dans le monde depuis l'annonce de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP samedi à la mi-journée. Plus de 169,3 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués. Sur la journée de vendredi, 12'237 nouveaux décès et 524'350 nouveaux cas ont été recensés.

Sans pondération par rapport à la population, les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 593'962 décès, devant le Brésil (459'045), l'Inde (322'512), le Mexique (223'072) et le Royaume-Uni (127'768).

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

VIETNAM – Découverte d'un nouveau variant

Le Vietnam a découvert un nouveau variant du virus du Covid-19, qui se transmet rapidement dans l'air. Il s'agit d'une combinaison des variants indien et britannique, ont rapporté samedi les médias d'Etat.

Cette nouvelle a été annoncée alors que le pays fait face à une nouvelle vague de contaminations sur plus de la moitié de son territoire, y compris les zones industrielles et les grandes villes, dont Hanoï et Ho Chi Minh Ville.

Le Vietnam avait été jusqu'à récemment très peu touché par le virus. La majorité des 6700 cas et 47 morts déclarés ont été enregistrés depuis avril. Le pays, qui compte 97 millions d'habitants, a pour l'instant vacciné un peu plus d'un million de personnes. Il cherche à augmenter la cadence de la vaccination, et les autorités espèrent arriver à une immunité collective d'ici la fin de l'année.

BRÉSIL – Des milliers de personnes contre Bolsonaro et sa gestion de la pandémie

Des dizaines de milliers de personnes ont à nouveau manifesté samedi dans plusieurs villes du Brésil contre le président Jair Bolsonaro et sa gestion contestée de la pandémie, qui a fait près de 460'000 morts et menace de s'aggraver à nouveau.

Dans le centre de Rio, quelque 10.000 personnes masquées ont participé à une manifestation organisée par des organisations de gauche et des mouvements étudiants, aux cris de "Bolsonaro dehors !" ou "Bolsonaro génocide !".

Depuis le début de la pandémie, qu'il a qualifié de "grippette", le président a critiqué les mesures de quarantaine, promu des médicaments sans efficacité prouvée et mis en doute l'efficacité des vaccins.

Les manifestants estiment que de nombreux décès auraient pu être évités si le gouvernement avait lancé plus tôt la campagne de vaccination, qui progresse lentement.

>> Les précisions d'Anne Vigna dans Forum:

Le Brésil craint une troisième vague. [Andre Coelho - EPA]Andre Coelho - EPA
Journée de manifestations contre la gestion de la crise du Covid au Brésil / Forum / 2 min. / le 29 mai 2021

THAÏLANDE – Prisons submergées par le Covid

De très nombreux cas de Covid-19 touchent actuellement les prisons thaïlandaises. En quelques semaines, plus de 22'000 prisonniers ont été testés positifs et consigne a été passée de garder son masque à tout moment, même la nuit.

Pour tenter de freiner la propagation du virus, les autorités accordent des libérations anticipées aux prisonniers souffrant de problèmes de santé et ont annoncé davantage de tests.

Ces dernières semaines, les tests ont concerné 36'000 prisonniers, et une campagne de vaccination est en cours pour les détenus et le personnel pénitentiaire.

CHINE – Confinement d'un quartier d'une ville du sud

Un quartier de la ville de Guangzhou, dans le sud de la Chine, a été confiné samedi alors que les autorités locales tentent de contenir une hausse des cas de coronavirus.

Vingt cas de Covid-19 ont été signalés la semaine dernière dans ce centre industriel au nord de Hong Kong, qui compte quelque 15 millions d'habitants.

Les marchés, les écoles et les lieux de divertissement de ce secteur ont été fermés. En outre, les autorités locales ont entamé des tests de dépistage massifs de la population qui avaient englobé jusqu'à mercredi 700'000 personnes.

L'apparition de ce foyer serait liée selon des responsables locaux de la santé à une femme de 75 ans atteinte du variant apparu en Inde.

JAPON – L'état d'urgence prolongé jusqu'au 20 juin

Le gouvernement japonais a une nouvelle fois prolongé l'état d'urgence en vigueur dans une partie de l'archipel. Il est désormais en vigueur jusqu'au 20 juin, soit quasiment un mois avant l'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août). "Le nombre de nouveaux cas a décliné depuis la mi-mai, mais la situation continue d'être incertaine", a justifié le Premier ministre Yoshihide Suga devant la presse.

Déjà prolongé courant mai, l'état d'urgence concerne actuellement 10 des 47 départements du Japon, dont ceux de Tokyo et de sa grande banlieue, Osaka ou encore Kyoto. Ce dispositif n'a cependant rien à voir avec les mesures de confinement imposées ailleurs dans le monde et consiste principalement à imposer des fermetures des bars et restaurants à 20h et à leur demander de ne pas servir d'alcool.

Le Japon, troisième économie mondiale, est à la traîne pour son programme de vaccination: moins de 2,5% de la population nationale a actuellement reçu deux doses de vaccin, du fait notamment de lourdeurs bureaucratiques. L'archipel nippon a cependant été relativement épargné par la pandémie malgré quatre vagues de contamination, avec quelque 12'700 décès officiellement recensés depuis début 2020 (soit 0,1 pour 1000 habitants, contre 1,2 en Suisse, 1,8 aux Etats-Unis ou encore 2,1 au Brésil).

>> Les précisions du 19h30:

Un sondage révèle que 80% des Japons sont favorables à un report ou une annulation des Jeux olympiques d'été. Reportage [RTS]
Un sondage révèle que 80% des Japons sont favorables à un report ou une annulation des Jeux olympiques d'été. Reportage / 19h30 / 2 min. / le 28 mai 2021

FRANCE – Un concert-test du groupe Indochine pour faire avancer la science

Quelque 5000 spectateurs ont eu rendez-vous samedi pour danser au son des tubes du groupe français Indochine et retrouver l'ambiance du live, dans la fosse de la salle de concerts de Bercy à Paris, lors d'un concert doublé d'une étude scientifique très attendus par un secteur durement éprouvé par le Covid-19.

Pas de distanciation, mais masque obligatoire. Et pour respecter le couvre-feu toujours en vigueur en France à 21h, le concert gratuit a démarré à l'heure du thé, avec une première partie électro assurée dès 17h par Etienne de Crécy, figure de la "french touch", avant l'arrivée du chanteur d'Indochine Nicola Sirkis et sa bande.

"Ça fait des mois qu'on n'a pas de concert. Revoir la foule, ça fait du bien, on reprend goût à la vie", a témoigné Loïs, une technicienne de laboratoire de 30 ans, postée au plus près de la scène.

Cette expérimentation, déjà réalisée ailleurs en Europe, était devenue un serpent de mer en France, où elle a été reportée plusieurs fois. Elle a finalement lieu sur fond de nette amélioration de la situation sanitaire, à deux jours de l'ouverture de la vaccination pour tous les adultes.

Les expériences précédentes, en Espagne ou au Royaume-Uni, n'ont pas montré de risque élevé de contamination. Mais les résultats rassurants du premier concert-test européen, réalisé à Barcelone en décembre (500 personnes), sont difficilement extrapolables, ont prévenu les chercheurs dans leur étude publiée vendredi, en raison des "conditions strictes" de sa réalisation, alors que le virus circulait faiblement.

La pression hospitalière poursuit sa décrue

Parallèlement,l Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés a continué de baisser lentement samedi, avec moins de 17'000 personnes hospitalisées dont 3028 en soins critiques, selon les données de Santé publique France.

Les contaminations poursuivent elles aussi leur décrue, avec 10'675 cas positifs recensés en 24 heures (11'268 vendredi) pour un taux de positivité (nombre de personnes positives rapporté au nombre total de personnes testées) à 3,3% sur les sept derniers jours.

Du côté de la vaccination, qui sera généralisée à toute la population majeure à partir de lundi, 25'315'595 personnes ont reçu au moins une injection (soit 37,8% de la population totale et 48,2% de la population majeure), et 10'742'886 personnes ont reçu deux injections (soit 16% de la population totale et 20,5% de la population majeure), précise le ministère de la Santé.

ESPAGNE – Réouverture de ses ports le 7 juin aux navires de croisière

Les navires de croisière internationaux vont pouvoir accoster dans les ports espagnols à partir du 7 juin, a annoncé samedi le gouvernement espagnol, levant des restrictions imposées au début de la pandémie de Covid-19.

Cet assouplissement est dû au ralentissement de la circulation du virus en Europe, d'où viennent la plupart des navires, et à la montée en puissance de la vaccination, a spécifié le ministère des Transports dans un communiqué.

L'interdiction a été imposée mi-mars 2020 en Espagne, qui était avant la pandémie la deuxième destination en Europe pour les escales de navires de croisière, qui jouent un rôle important dans l'économie, selon le ministère.

IRLANDE – Liste des pays soumis à la quarantaine à l'hôtel réduite

L'Irlande a retiré vendredi la Belgique, la France, le Luxembourg et les États-Unis de sa liste de pays dont l'arrivée est soumise à une quarantaine obligatoire dans les hôtels avant la réouverture des voyages aériens non essentiels le 19 juillet.

Ces changements signifient qu'aucun pays de l'Union européenne ne figure désormais sur la liste. Les arrivants en provenance de pays non désignés comme à haut risque sont en revanche tenus de présenter un résultat négatif à un test de dépistage du COVID-19 et d'observer une quarantaine à domicile de 14 jours.

Il est également fortement conseillé à toute personne voyageant depuis la Grande-Bretagne de faire un test cinq jours après son arrivée et de respecter strictement les règles de quarantaine à domicile en raison des inquiétudes suscitées par les nouveaux variants du COVID-19, a ajouté le ministre de la santé dans un communiqué.

CANADA – Le Québec entame son déconfinement

Huit mois après la fermeture des restaurants en raison de la pandémie, les Québécois ont pu profiter, vendredi, de la joie de se retrouver en terrasse avec la levée de nombreuses restrictions anti-Covid. C'est, toutefois, un redémarrage plutôt lent qu'ont vécu les restaurants puisque la plupart des terrasses étaient vides en matinée en raison du temps froid.

La réouverture des terrasses de restaurants se fait pour le moment à 50% de leur capacité et de manière restreinte puisque seules les tables de deux personnes sont acceptées.

Ce vendredi marque également l'allégement d'autres mesures sanitaires au Québec: le couvre-feu instauré depuis janvier, mesure inédite au Canada à l'échelle d'une province depuis l'épidémie de grippe espagnole, a été levé. En outre, les déplacements entre régions à l'intérieur de la province sont de nouveau autorisés, et les stades extérieurs et les grandes salles de spectacles pourront accueillir jusqu'à 2500 personnes en plusieurs zones de 250 personnes.

RTSinfo/agences

Publié Modifié

Vaccin Pfizer efficace contre le variant indien, mais de façon "légèrement" diminuée

Chez les personnes vaccinées avec deux doses du vaccin Pfizer, les anticorps présents dans leur sérum sanguin sont efficaces sur le variant anglais, mais légèrement moins efficaces contre le variant indien étudié, selon une étude de chercheurs de l'Institut Pasteur.

Malgré "une efficacité légèrement diminuée, d'après les tests en laboratoire, le vaccin Pfizer est probablement protecteur", rassure Olivier Schwartz, coauteur de l'étude et directeur de l'unité virus et immunité à l'Institut Pasteur.

Le vaccin Pfizer autorisé par l'UE pour les 12-15 ans

L'Agence européenne des médicaments a approuvé vendredi l'utilisation du vaccin anti-Covid Pfizer/BioNTech pour les 12-15 ans. C'est le premier vaccin à être autorisé pour les adolescents au sein des 27 pays de l'Union européenne.

Le Comirnaty - nom commercial du vaccin développé par le laboratoire américain Pfizer et l'allemand BioNTech - n'était pour l'instant autorisé qu'à partir de 16 ans.

Les trois autres vaccins validés à ce stade par l'EMA - ceux d'AstraZeneca, de Janssen, filiale de Johnson & Johnson, et de Moderna - sont à l'heure actuelle réservés aux adultes, voire seulement à certaines catégories les plus âgées.

>> Lire aussi: Feu vert à la vaccination des 12-15 ans au sein de l'Union européenne