Modifié

En mal de touristes, l'Italie allège ses conditions d'entrée – le suivi du Covid dans le monde

En mal de touristes, l'Italie allège ses conditions d'entrée. [Cesare Abbate - Keystone]
En mal de touristes, l'Italie allège ses conditions d'entrée. [Cesare Abbate - Keystone]
Le Premier ministre italien Mario Draghi a annoncé mercredi que les conditions d'entrée dans la Botte seraient allégées à partir du 16 mai. De son côté, la Serbie va payer ses habitants 25 euros pour se faire vacciner, afin de relancer l'intérêt pour la vaccination.

La pandémie a fait au moins 3'230'058 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à midi.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 578'500 décès pour 32'512'946 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Les autres pays les plus touchés sont le Brésil avec 411'588 morts et 14'856'888 cas, l'Inde avec 226'188 morts (20'665'148 cas), le Mexique avec 217'740 morts (2'352'964 cas), et le Royaume-Uni avec 127'543 morts (4'423'796 cas).

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

Parmi les pays les plus durement touchés, la Hongrie est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 290 décès pour 100'000 habitants, suivi par la République tchèque (275), la Bosnie-Herzégovine (266), le Monténégro (241) et la Macédoine du Nord (240).

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

ITALIE –  Mesures sanitaires allégées pour relancer le tourisme

L'Italie, ses villes, ses plages et ses montagnes sont prêtes à accueillir à nouveau des touristes, a affirmé le Premier ministre Mario Draghi après une réunion du G20, qui a placé le tourisme et les voyages au centre de la reprise post-Covid.

Dans cette perspective, le chef du gouvernement transalpin a annoncé que les mesures de restrictions seront fortement allégées dès le 16 mai. Terminée la quarantaine de cinq jours pour les touristes européens. Les voyageurs n'auront qu'à présenter un certificat de vaccination ou un test négatif, voire un test sérologique indiquant qu'une personne a eu le Covid et a développé des anticorps.

Pour l'Italie, cette réouverture est synonyme d'espoir et de redémarrage pour un secteur clé de l'économie qui pèse pour plus de 13% du PIB.

>> Ecouter le sujet du 12h30:

L'Italie envisage de placer Venise en quarantaine. [AP Photo/Francisco Seco - Keystone]AP Photo/Francisco Seco - Keystone
L'Italie allège ses mesures sanitaires pour relancer le tourisme / Le 12h30 / 1 min. / le 5 mai 2021

SERBIE – Population payée pour se faire vacciner

La Serbie versera 25 euros à chacun de ses ressortissants déjà vaccinés contre le Covid-19 et à ceux qui se feront vacciner d'ici la fin mai, a annoncé le président Aleksandar Vucic. Cette initiative gouvernementale semble être la première du genre dans le monde.

En pointe en matière de vaccination de sa population, avec à ce jour 1,3 million de personnes ayant reçu les deux doses, pour 7 millions d'habitants, la Serbie veut relancer sa campagne d'immunisation, alors que l'intérêt du public a diminué.

Le président espère que près de 3 millions de personnes seraient ainsi vaccinées fin mai avec au moins une dose de vaccin.

Le pays balkanique a acheté des millions de doses de vaccins, aussi bien auprès des laboratoires occidentaux que chez leurs concurrents chinois et russes. Fin mars, les autorités serbes avaient même invité pendant plusieurs jours des ressortissants des pays de la région à venir se faire vacciner en Serbie.

ÉTATS-UNIS – Vaccins européens menacés par l'America First

Le groupe pharmaceutique allemand Curevac a lancé mardi un avertissement: la production de centaines de millions de doses de vaccin anti-Covid commandées par l'Europe est menacée par la politique de Joe Biden.

En effet, dès son arrivée à la présidence des Etats-Unis, Joe Biden a appliqué la stratégie de l'America First pour que les Américains aient suffisamment de vaccins à leur disposition. Pour cela, il a activé le le DPA (Defense Production Act), une législation datant de 1950 et la Guerre de Corée qui permet au président américain de contrôler les industries nationales privées, notamment en limitant leurs exportations – des composants indispensables à la fabrication du vaccin dans le cas de la "guerre contre le Covid" – pour assurer la couverture des besoins nationaux.

Cette mesure est d'autant plus pernicieuse qu'elle s'applique même pour les groupes étrangers qui produisent sur sol américain. Conséquence: la stratégie américaine pénalise aujourd'hui le reste du monde. Plusieurs entreprises comme Curevac ou Serum Institute of India n'arriveront probablement pas à fabriquer les doses promises.

Les lignes de production pourraient même être interrompues d'ici fin mai si les Etats-Unis ne revoient pas leur politique.

>> Plus d'explications dans Forum:

Joe Biden, président des Etats-Unis depuis 100 jours. [Evan Vucci - Keystone]Evan Vucci - Keystone
Vaccins: quand les Etats-Unis de Biden appliquent le slogan "America First" / Forum / 3 min. / le 5 mai 2021

Le président américain Joe Biden a en outre fixé mardi un nouvel objectif de vaccination aux Etats-Unis: au moins une injection pour 70% des adultes d'ici la fête nationale du 4 juillet. Le président américain a également annoncé un objectif de 160 millions d'Américains entièrement vaccinés d'ici la même date.

Une demande d'extension de l'autorisation en urgence du vaccin de Pfizer/BioNTech pour les 12-15 ans a été déposée début avril aux Etats-Unis, et la décision de l'Agence américaine des médicaments (FDA) est attendue dans les jours qui viennent.

CANADA – Le vaccin de Pfizer dès 12 ans

Le ministère canadien de la Santé a annoncé qu'il autorisait l'utilisation du vaccin anti-Covid Pfizer-BioNTech pour les adolescents dès 12 ans. Le Canada devient le premier pays à l'approuver à partir de cet âge.

Santé Canada a conclu que le vaccin est "sûr et efficace" pour prévenir le Covid-19 chez les adolescents âgés de 12 à 15 ans, après avoir réalisé un examen scientifique "rigoureux et indépendant des données probantes connues", a indiqué le ministère.

JAPON – Vers une prolongation des mesures, les JO en balance

Le gouvernement japonais envisage de prolonger l'état d'urgence instauré à Tokyo et dans d'autres grandes zones urbaines, ce qui pourrait remettre en question la tenue des Jeux olympiques d'été.

Les autorités pencheraient pour une prolongation des mesures dans les préfectures de Tokyo, Osaka, Kyoto et Hyogo au-delà du 11 mai, alors que le pays fait face à une recrudescence des cas de COVID-19, rapporte la presse.

La prolongation des mesures risque d'attiser les inquiétudes persistantes quant à la possibilité de tenir les Jeux olympiques de Tokyo, qui doivent commencer le 23 juillet.

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga rencontrera les principaux ministres du gouvernement mercredi pour discuter d'une éventuelle prolongation. Les médias n'ont pas précisé quelle pourrait en être la durée, mais le gouverneur de la préfecture d'Osaka a déclaré qu'une prolongation de trois semaines à un mois pourrait être nécessaire, selon les médias nationaux.

ALLEMAGNE – Un centre pour étudier les pandémies

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Allemagne s'unissent pour améliorer la préparation des pandémies dans le monde. Ils ont annoncé un nouveau centre de données, de surveillance et d'analyse, à Berlin, sur le modèle du CERN.

Cette infrastructure doit mener l'innovation avec des partenaires dans le monde entier pour tenter d'anticiper et de répondre aux pandémies. La chancelière allemande Angela Merkel a appelé "les partenaires du monde entier à contribuer", alors que la pandémie a montré les besoins d'une collaboration. Le nouveau centre "ouvrira dès cette année", a-t-elle dit à la presse.

>> Lire aussi: L'OMS va créer un centre mondial de prévision des épidémies à Berlin

INDE – Des milliards pour lutter contre la pandémie

L'Inde a débloqué 6,7 milliards de dollars de prêts pour aider son secteur de la santé asphyxié. L'objectif immédiat est de "préserver la vie humaine et de restaurer les moyens de subsistance par tous les moyens possibles", a déclaré le gouverneur de la Reserve Bank of India (RBI).

Le géant asiatique a atteint plus de 222'000 morts et près de 20,3 millions de contaminations depuis le début de la pandémie, un bilan que certains experts estiment largement sous-évalué.

>> Revoir le reportage du 19h30 sur la pénurie de doses de vaccins en Inde:

Alors que les contaminations atteignent de nouveaux records, l'Inde fait face à une pénurie de doses de vaccin. [RTS]
Alors que les contaminations atteignent de nouveaux records, l'Inde fait face à une pénurie de doses de vaccin. / 19h30 / 1 min. / le 1 mai 2021

RTSinfo /agences

Publié Modifié