Modifié

Un Suisse parmi les plus grands donateurs du Parti démocrate américain

Hansjörg Wyss a fait fortune dans la fabrication d'instruments médicaux aux Etats-Unis. En 2021, sa fortune était estimé à 6,5 milliards de dollars, selon Forbes.  [LAURENT GILLIERON - KEYSTONE]
Aux Etats-Unis, un milliardaire suisse fait partie des donateurs les plus importants du parti démocrate / La Matinale / 1 min. / mardi à 06:00
Selon le New York Times de lundi, le Bernois Hansjörg Wyss fait partie des donateurs les plus importants du Parti démocrate. Le mécène aurait en effet versé plus de 200 millions de dollars à des organisations soutenant l'agenda des démocrates et du président Joe Biden.

Hansjörg Wyss, qui réside dans le Wyoming, a fait fortune dans la fabrication d'instruments médicaux aux Etats-Unis. Sa fortune est estimé à 6,5 milliards de dollars (6 milliards de francs), selon le magazine Forbes.

Son nom n'est pas forcément connu du grand public, mais il joue un rôle très important dans le financement du Parti démocrate.

Via une fondation

Le New York Times a pu consulter des déclarations d'impôts et évoque la somme de 208 millions de dollars (190 millions de francs) versée entre 2016 et 2020, ce qui fait du Bernois l'un des soutiens les plus importants des démocrates.

Ces dons sont toutefois difficiles à tracer, car ils sont effectués via des organisations à but non lucratif comme la Fondation Wyss, à Washington, qui soutient des projets environnementaux.

>> Relire: Le mécène Hansjörg Wyss débourse 100 millions pour la recherche climatique

Opposé à Donald Trump

L'élection de Donald Trump a été l'un des éléments déclencheurs. A ce moment-là, les sommes versées ont pris l'ascenseur. Le Bernois de 85 ans, qui est un amoureux des parcs nationaux américains, s'est, semble-t-il, activement opposé à l'agenda de Donald Trump.

>> Relire aussi: Donald Trump réduit drastiquement la taille de deux parcs nationaux en Utah

Hansjörg Wyss n'a pas répondu aux sollicitation du New York Times, ni à celles de la RTS. Le milliardaire semble vouloir influencer la politique américaine dans l'ombre. La pratique est pourtant dénoncée par Joe Biden et les démocrates.

Raphaël Grand/vajo

Publié Modifié