Modifié

L'Inde enregistre plus de 400'000 nouveaux cas en 24h – Le suivi du Covid-19 dans le monde

L'Inde a enregistré samedi un nouveau record de contaminations avec plus de 400'000 cas en 24 heures. Elle ouvre le même jour sa campagne de vaccination à l'ensemble de ses quelque 600 millions d'adultes en dépit des pénuries.

La pandémie de coronavirus a fait au moins 3'168'333 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP vendredi à la mi-journée. Plus de 150'446'870 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Plus de 150 millions de cas de Covid-19 ont été recensés dans le monde, tandis que le nombre des nouvelles contaminations quotidiennes atteint des niveaux inédits depuis le début de la pandémie. Cette flambée est notamment due à l'Inde, où 2,5 millions de cas ont été détectés ces sept derniers jours.

Les États-Unis sont le pays le plus touché en nombre de morts avec 575'899 décès, suivis par le Brésil (403'781), le Mexique (216'447), l'Inde (208'330), et le Royaume-Uni (127'502).

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

INDE - Plus de 400'000 cas supplémentaires en 24 heures

En première ligne de la pandémie avec le Brésil, l'Inde a répertorié samedi 401'993 nouvelles infections sur les dernières 24 heures, une première mondiale, a annoncé le ministère de la Santé. Sur le seul mois d'avril, l'Inde, pays de 1,3 milliard d'habitants, a détecté environ sept millions de nouvelles infections.

>> Lire aussi: Sébastien Farcis, correspondant en Inde: "C'est juste la mort qui nous entoure"

Au total, 3523 décès ont été enregistrés samedi sur la journée écoulée, portant le total à 211'853 morts. Nombre d'experts estiment toutefois que les chiffres réels sont beaucoup plus élevés en raison de tests insuffisants et d'un enregistrement inexact de la cause du décès.

Avant même son lancement, le programme indien de vaccination à très grande échelle semble déjà mis à mal.

>> Le reportage à Bangalore du 12h30:

L'Inde ouvre sa campagne de vaccination à l'ensemble de ses quelque 600 millions d'adultes en dépit des pénuries. [RAJESH KUMAR SINGH - KEYSTONE]RAJESH KUMAR SINGH - KEYSTONE
L'Inde enregistre plus de 400'000 nouveaux cas de coronavirus en 24h / Le 12h30 / 1 min. / le 1 mai 2021

Aide médicale internationale

L'aide médicale internationale, annoncée par plus de 40 pays, a commencé à arriver cette semaine en Inde, où les hôpitaux manquent cruellement de lits, d'oxygène et de médicaments.

Samedi, un avion transportant du matériel sera chargé à l'aéroport français de Roissy, et un appareil militaire américain, transportant plus de 400 bouteilles d'oxygène et un million de tests de dépistage du coronavirus, a atterri vendredi à New Delhi. D'autres approvisionnements en provenance de nombreux pays sont attendus ces prochains jours. La Suisse va envoyer des respirateurs et des concentrateurs d'oxygène.

>> Lire aussi: Face à la flambée des cas de Covid-19, l'Inde manque d'oxygène

>> Plusieurs pays décident de suspendre les vols en provenance d'Inde. Le reportage du 12h45:

Alors que l'Inde est durement frappée par la pandémie, plusieurs pays décident de suspendre les vols qui en viennent. [RTS]
Alors que l'Inde est durement frappée par la pandémie, plusieurs pays décident de suspendre les vols qui en viennent. / 12h45 / 1 min. / le 1 mai 2021

CHINE - Ruée sur les transports pour le 1er Mai

Quasiment débarrassés de l'épidémie de Covid-19, les Chinois se ruaient samedi vers les destinations touristiques à l'occasion des cinq jours de congés du 1er Mai, qui donnent lieu à une forte affluence dans les transports.

A Badaling, l'une des sections de la Grande muraille les plus proches de Pékin, une foule de visiteurs se pressaient le long du prestigieux vestige de la Chine impériale. Certains touristes ont mis plus de trois heures pour effectuer dans la matinée les 60 km d'autoroute qui séparent le site du centre-ville de Pékin.

La foule de voyageurs immortalisée le 30 avril à la gare de Shanghai.  [ALEX PLAVEVSKI - KEYSTONE]La foule de voyageurs immortalisée le 30 avril à la gare de Shanghai. [ALEX PLAVEVSKI - KEYSTONE]Plus de 260 millions de trajets

Dans l'espoir de limiter les contacts entre les gens, les autorités ont réduit à 75% le nombre de touristes autorisés sur le site, tout en allongeant les heures d'ouverture. Les visiteurs devaient réserver leur ticket à l'avance.

Mais même si le port du masque reste obligatoire sur la Grande muraille, les Chinois semblent bien décidés à profiter de leurs jours de congé, les transports retrouvant à l'occasion leurs niveaux du 1er mai 2019, voire mieux.

Les autorités tablent sur 265 millions de trajets durant les cinq jours du week-end du 1er mai, soit plus du double de l'an dernier et un niveau semblable à 2019. A la différence de cette année-là, les déplacements se font en quasi-totalité en Chine même, les voyages à l'étranger étant pratiquement à l'arrêt.

FRANCE – Le déconfinement en quatre étape se prépare

A son tour, la France prépare son déconfinement. Celui-ci se fera par étapes selon un calendrier dévoilé jeudi par le président Emmanuel Macron. Le processus sera décliné en quatre étapes. La première, c’est lundi prochain 3 mai, jour de rentrée scolaire après les vacances de printemps. Elle concerne la fin de la limitation géographique des déplacements, à savoir la règle des 10 kilomètres autour de chez soi et des trajets inter-régions.

>> Les précisions du 12h30:

Une femme passe devant une terrasse fermée à Paris. [EPA/Ian Langsdon - Keystone]EPA/Ian Langsdon - Keystone
France : un plan de déconfinement en 4 étapes jusqu’à la fin du mois de juin / Le 12h30 / 1 min. / le 30 avril 2021

Ensuite, le 19 mai, interviendra la réouverture tant attendue des commerces et des terrasses. Les cinémas aussi accueilleront du public en demi-jauge. Le 9 juin, ce sera au tour des salles de sport et des salles de restaurants.

Ouverture de la vaccination à tous le 15 juin

Un certificat sanitaire devrait aussi être mis en place pour accéder aux lieux de brassage des foules comme les stades ou les festivals. Et enfin, le 30 juin marquera la fin du couvre-feu nocturne après 8 mois d'application.

Concernant la vaccination, tous les adultes pourront se faire vacciner à partir du 15 juin, a précisé Emmanuel Macron, vendredi sur Twitter. Auparavant, les plus de 50 ans pourront le faire à partir du 15 mai. Pour l'instant, la vaccination est ouverte à tous à partir de 55 ans, et des motifs médicaux précis sont nécessaires en-dessous de cet âge, hors professions prioritaires.

Les autorités françaises ont par ailleurs enregistré samedi 195 décès à l'hôpital liés au coronavirus, contre 270 vendredi, et signalé un recul du nombre de patients admis en soins intensifs pour la cinquième journée consécutive.

Cette tendance à la baisse survient deux jours après les annonces du président Emmanuel Macron détaillant un allègement progressif, à partir de lundi et jusqu'à l'été, des restrictions imposées pour freiner la pandémie.

PORTUGAL - Le pays reprend pied

Après six mois d'état d'urgence sanitaire marqués par un hiver meurtrier, le Portugal a entamé samedi la dernière étape d'un déconfinement graduel qui, pour l'heure, n'a pas provoqué un regain de l'épidémie de Covid-19.

Réouverture des frontières terrestres avec l'Espagne, premiers concerts-tests, élargissement des horaires des cafés, des restaurants, des commerces et des espaces culturels: l'allègement des restrictions sanitaires se poursuit ce week-end, avec deux jours d'avance par rapport au calendrier annoncé à la mi-mars.

Deuxième jour sans mort depuis août 2020

Avec une incidence du coronavirus qui s'est réduite de moitié depuis le début du déconfinement, à 66 cas pour 100'000 habitants, le Portugal pointait samedi au 93e rang mondial, alors que le pays avait passé en début d'année plusieurs semaines au sommet de ce classement issue des données collectées par l'AFP auprès des autorités nationales.

Vendredi, aucun décès provoqué par le Covid n'a été recensé pour la deuxième fois cette semaine, alors que le précédent jour sans mort remontait à début août 2020. Depuis le début de la pandémie, ce pays de 10 millions d'habitants a enregistré près de 17'000 morts.

FINLANDE - Personnes arrêtées après une manifestation contre les restrictions

Une cinquantaine de personnes ont été arrêtées samedi au cours d'une manifestation à Helsinki organisée en protestation contre les mesures prises par le gouvernement finlandais pour lutter contre le Covid-19, a annoncé la police sur Twitter.

La manifestation, qui a rassemblé jusqu'à 300 personnes dans le centre de la capitale finlandaise, a été dispersée par les forces de l'ordre qui n'ont déploré aucun incident majeur.

ETATS-UNIS - Restrictions aux voyageurs venant d'Inde

Le président américain Joe Biden a décidé vendredi d'imposer dès la semaine prochaine des restrictions aux voyageurs en provenance d'Inde. Le pays est confronté à une recrudescence exponentielle des cas de Covid-19.

"Suivant les conseils de Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), l'administration va imposer des restrictions sur les voyages depuis l'Inde", a indiqué la Maison Blanche. Cette décision entrera en vigueur le 4 mai, a-t-elle ajouté, sans autres précisions.

Les restrictions ne s'appliqueront toutefois pas aux étudiants qui viendront suivre des cours aux Etats-Unis l'automne prochain. L'Inde est la deuxième nation la mieux représentée parmi les étudiants étrangers présents sur le sol américain.

>> Ecouter aussi le reportage du 12h30 sur le tourisme vaccinal entre le Mexique et les Etats-Unis:

Des Mexicains profitent de se faire vacciner aux Etats-Unis. [John Locher - AP Photo/Keystone]John Locher - AP Photo/Keystone
Tourisme vaccinal entre le Mexique et les Etats-Unis / Le 12h30 / 2 min. / le 1 mai 2021

CANADA - La distribution de 300'000 doses du vaccin Johnson & Johnson retardée

Le ministère canadien de la Santé a annoncé vendredi qu'il allait retarder la distribution d'une livraison de doses du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson reçues cette semaine au Canada en raison de préoccupations sur leur qualité.

L'annonce concerne la livraison de 300'000 doses du vaccin de Janssen du laboratoire américain reçue par l'Agence de la santé publique du Canada, a précisé Santé Canada dans un courriel à l'AFP.

Plus de 13 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 ont été administrées dans le pays, où plus de 24'000 personnes sont décédées de la maladie, d'après les autorités fédérales.

Samedi, des milliers de manifestants ont par ailleurs défilé autour du stade olympique de Montréal, qui abrite l'un des principaux centres de vaccination du Québec, pour dénoncer les mesures sanitaires imposées afin de contrer la troisième vague de la pandémie au Canada.

Les manifestants, pour la plupart non-masqués et peu soucieux des mesures de distanciation, jugent "injustifiées" les restrictions sanitaires imposées par le gouvernement québécois. Ils dénoncent notamment le port du masque obligatoire en cas de rassemblement à l'extérieur ou l'imposition d'un couvre-feu provincial depuis début janvier.

BRÉSIL - Nouveau record mensuel avec 82'000 morts en avril

Le Brésil a enregistré vendredi 2595 nouveaux décès dus au Covid-19, portant le total pour le mois d'avril à 82'266, deuxième record mensuel consécutif depuis le début de la pandémie, selon des chiffres du ministère de la Santé. En mars, jusque-là le mois le plus meurtrier, 66'573 décès avaient été comptabilisés.

Au total, le pays de 212 millions d'habitants déplore 403'781 morts, ce qui en fait le deuxième pays le plus endeuillé au monde en chiffres absolus derrière les Etats-Unis (plus de 575'000 morts).

Et plus de 14 millions de contaminations ont été recensées depuis l'apparition d'un premier cas de Covid-19 en février 2020.

KENYA - Assouplissement des mesures

Le président kényan Uhuru Kenyatta a annoncé samedi l'assouplissement des mesures prises pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, notamment la réouverture prochaine des écoles et la levée de l'isolement de Nairobi.

S'exprimant depuis la présidence à l'occasion du 1er Mai, le président kényan a mis en avant une diminution de 74% des infections à Nairobi durant le mois d'avril comparé au mois de mars et de 89% pour la ville portuaire de Mombasa, la deuxième du pays.

Au 30 avril, le Kenya, pays de 52 millions d'habitants, avait enregistré près de 160'000 cas depuis le début de l'épidémie mi-mars 2020, dont 50'000 encore actifs. Le pays a enregistré 2724 décès imputés au Covid-19, dont quelque 570 au mois d'avril, le plus meurtrier depuis le début de l'épidémie.

RTSinfo et les agences

Publié Modifié

La Chaîne du Bonheur étend à l'Inde son appel aux dons

La Chaîne du Bonheur, qui participe financièrement depuis l’automne dernier à l’aide fournie par ses partenaires dans 13 pays du monde, étend sa liste de pays bénéficiaires à l'Inde, où la pandémie de Covid-19 est hors de contrôle depuis quelques jours.

Plusieurs organisations partenaires de la Chaîne du Bonheur sont déjà actives sur le terrain et concentrent leurs efforts sur le renforcement du système de santé, la distribution de kits d’hygiène et les campagnes de sensibilisation.

Les 9 millions de dons qu'elle a déjà reçus dans le cadre de son opération internationale sont toutefois presque totalement épuisés. Afin de pouvoir continuer son soutien, un nouvel appel aux dons est lancé. Ils peuvent lui être adressés sur le compte postal 10-15000-6 avec la mention Coronavirus International, ou directement sur son site Internet.

L'OMS donne son homologation d'urgence au vaccin de Moderna

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a accordé vendredi son homologation d'urgence au vaccin contre le Covid-19 de Moderna, le cinquième à bénéficier d'une telle validation de l'agence sanitaire de l'ONU.

Ce vaccin à ARN messager "s'ajoute à la liste croissante des vaccins validés par l'OMS pour une utilisation d'urgence", a-t-elle souligné dans un communiqué.

L'OMS a déjà homologué le vaccin de Pfizer-BioNTech, les deux sérums AstraZeneca fabriqués en Inde et en Corée du Sud et celui de Johnson & Johnson, appelé Janssen. Une décision est attendue prochainement, selon toute vraisemblance la semaine prochaine, pour les deux vaccins chinois, Sinopharm et Sinovac.

Cette procédure aide les pays qui n'ont pas les moyens de déterminer d'eux-mêmes l'efficacité et l'innocuité d'un médicament à avoir plus rapidement accès à des thérapies. Elle permettra également au système Covax, mis en place par l'OMS avec des partenaires, de distribuer notamment des vaccins contre le Covid-19 dans les nations défavorisées.