Modifié le 28 juin 2010 à 13:15

Un ancien terroriste allemand libéré

L'ex-terroriste allemand Christian Klar libéré après 26 ans de prison.
L'ex-terroriste allemand Christian Klar libéré après 26 ans de prison. [Keystone]
Christian Klar, ancien membre dirigeant de la Fraction Armée Rouge, est sorti vendredi de prison après 26 ans de détention. L'ancien terroriste allemand avait été condamné à la perpétuité pour sa participation à plusieurs assassinats dans les années 1970.

L'ex-membre de la «bande à Baader», âgé aujourd'hui de 56 ans,
bénéficie d'une remise en liberté conditionnelle, la justice
allemande ayant estimé qu'il ne représente plus une menace pour la
société. Christian Klar n'a toutefois jamais renié ses
convictions.





Détenu près de Karlsruhe, il a été relâché avec deux semaines
d'avance en raison de travaux qu'il a réalisés en prison, a annoncé
le ministère de la Justice du Land de Bade-Wurtemberg.





Christian Klar «est désormais libre de décider lui-même ce qu'il
veut faire, et où», selon son avocat, qui a précisé que son client
n'avait «en aucun cas» l'intention de s'exprimer dans des
talk-shows télévisés.





Figure centrale de la «Rote Armee Fraktion» (RAF), le groupe
terroriste d'extrême-gauche qui a fait trembler l'Allemagne durant
les années 1970, Christian Klar avait été arrêté en 1982. Trois ans
plus tard, il était condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir
participé à neuf assassinats et onze tentatives d'assassinat.





Parmi ses victimes, principalement des figures de l'industrie
allemande et des personnalités publiques, figuraient le patron des
patrons allemands Hanns Martin Schleyer et le banquier Jürgen
Ponto, tous deux tués lors de l'»Automne allemand» sanglant de
1977.

Trente-quatre morts

La RAF est tenue pour responsable de la mort de 34 personnes
entre 1970 et 1991.





Connue aussi sous le nom de «groupe Baader-Meinhof», du nom de ses
fondateurs Andreas Baader et Ulrike Meinhof, la RAF était née dans
le milieu étudiant à la fin des années 1960 pour combattre le
capitalisme et «l'impérialisme américain». Elle a été démantelée il
y a dix ans.





agences/lan

Publié le 19 décembre 2008 à 22:10 - Modifié le 28 juin 2010 à 13:15

Aussi en Suisse

Lors des années les plus sanglantes, ses membres ne se sont pas cantonnés à l'Allemagne.

Christian Klar a ainsi également sévi en Suisse. Le 5 janvier 1977, il a tiré, sans le toucher, sur un policier au poste de frontière de Riehen (BS).

En novembre 1979, il a participé à un hold-up sanglant dans une banque à Zurich, en compagnie de trois autres terroristes.

Lors de ce braquage, Christian Klar a sorti une femme de force d'une voiture et lui a tiré une balle dans la poitrine. La victime a survécu à ses blessures, contrairement à une autre femme, âgée de 58 ans, tuée lors du hold-up. Un policier avait aussi été blessé.