Modifié

Déficit record pour l'Allemagne en 2020 - Le suivi du Covid dans le monde

L'Allemagne a enregistré un déficit de plus de 200 milliards de francs en 2020. [Martin Messner - Keystone]
L'Allemagne enregistre un déficit de plus de 200 milliards de francs en 2020 / Le Journal horaire / 22 sec. / le 7 avril 2021
L'Allemagne a enregistré l'an dernier son plus grand déficit depuis la réunification du pays en 1990, à hauteur de 210 milliards de francs. De son côté, le Brésil est empêtré dans une situation qui semble hors de contrôle. Dernier bilan journalier: 4195 morts, un record.

La pandémie de SARS-CoV-2 a fait près de 2'875'000 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à midi.

Plus de 132'382'700 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 556'528 décès pour 30'847'167 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Viennent ensuite le Brésil avec 336'947 morts et 13'100'580 cas, le Mexique avec 205'002 morts (2'256'380 cas), l'Inde avec 166'177 morts (12'801'785 cas), et le Royaume-Uni avec 126'882 morts (4'364'529 cas).

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

ALLEMAGNE - Un déficit de 210 milliards en 2020

L'Allemagne a accusé l'année dernière un déficit public de 189,2 milliards d'euros (210 milliards de francs), le premier depuis 2013 et le plus important depuis la réunification du pays en 1990, en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé l'Office de la statistique.

La pandémie, qui a fait plus de 77'000 morts en Allemagne, a marqué la première économie d'Europe même si elle s'est montrée plus résistante que certains ne le prévoyaient grâce à ses exportations vers la Chine.

Les dépenses publiques ont augmenté de 12,1% pour atteindre 1700 milliards d'euros avec les mesures mises en place par le gouvernement pour compenser l'impact économique de plusieurs mois de confinement tandis que les recettes fiscales ont diminué de 3,5% pour atteindre 1500 milliards d'euros, d'après les chiffres de Destatis.

BRÉSIL - Gabegie et triste record

Le Brésil a franchi pour la première fois mardi le seuil des 4000 morts de Covid-19 en une seule journée, avec 4195 décès enregistrés en 24 heures, un nouveau record, selon le dernier bilan officiel du ministère de la Santé.

Avec 4195 morts du Covid-19 en 24 heures, le Brésil a enregistré un triste record. [Antonio Lacerda - Keystone]Avec 4195 morts du Covid-19 en 24 heures, le Brésil a enregistré un triste record. [Antonio Lacerda - Keystone]La pandémie semble totalement hors de contrôle dans le plus grand pays d'Amérique latine. En seulement six jours, plus de 15'000 décès ont été recensés en ce mois d'avril au Brésil, avec 2757 morts par jour en moyenne. Les spécialistes craignent une hécatombe encore pire que celle de mars, quand 66'000 vies avaient été fauchées par le virus.

Les hôpitaux sont saturés dans la plupart des régions. À Sao Paulo, la ville la plus peuplée et la capitale économique du pays, des autobus ont commencé à être utilisés pour transporter des cadavres.

Les cimetières y sont tellement débordés que des enterrements ont lieu de nuit pour faire face à l'afflux continu de nouveaux corps à inhumer.

En l'absence d'une vraie coordination au niveau national, chaque ville et chaque Etat finit par prendre des mesures souvent insuffisantes et parfois contradictoires.

ARGENTINE - Nouvelles restrictions en vue

Le nombre des contaminations au coronavirus enregistrées en Argentine lors des dernières 24 heures est de 20'870, un record depuis le début de l'épidémie dans ce pays.

Devant la seconde vague de l'épidémie que connaît l'Argentine, la ministre de la Santé a jugé nécessaire de prendre des mesures de protection "intensives", mais "sans impact sur le commerce et la production, et le moins possible sur l'éducation".

Le gouvernement est sur le point d'instaurer de nouvelles restrictions en raison de l'augmentation alarmante du nombre des cas, car la situation requiert "trois semaines d'efforts plus importants" de la part de la population, a déclaré la ministre.

GRANDE-BRETAGNE - Essais du vaccin d'AstraZeneca sur les enfants suspendus

L'université d'Oxford a annoncé mardi qu'elle suspendait les essais sur les enfants du vaccin contre le Covid-19 qu'elle a développé avec le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca. Elle veut attendre l'avis du régulateur britannique.

"S'il n'y a pas d'inquiétude concernant la sécurité de l'essai clinique pédiatrique, nous attendons des informations complémentaires du MHRA", le régulateur britannique, "sur les cas rares de thromboses qui ont été rapportés chez des adultes, avant de procéder à de nouvelles vaccinations dans l'essai", a indiqué l'université britannique.

Le MHRA enquête sur des signalements de caillots sanguins chez des patients qui ont reçu le vaccin AstraZeneca. Sept cas mortels ont été recensés au Royaume-Uni sur un total de 30 cas identifiés, avait indiqué samedi le régulateur, alors que plus de 18 millions de doses du vaccin AstraZeneca ont été administrées dans le pays.

FRANCE - Début de la vaccination au stade de France

Symbole de l'accélération promise de la campagne de vaccination, le Stade de France a ouvert ses portes aux premières piqûres mardi. Le stade rejoint d'autres enceintes - le Vélodrome à Marseille à la mi-mars ou le Groupama Stadium à Lyon (10'000 piqûres pendant le week-end de Pâques) - dans la liste des grands centres de vaccination voulus par le gouvernement.

L'objectif des autorités sanitaires est de parvenir dans un premier temps à 10'000 injections par semaine dans cette enceinte en Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de France, durement frappé par le Covid dès la première vague, et où le taux d'incidence frôlait toujours les 800 nouveaux cas pour 100'000 habitants sur sept jours, selon les derniers chiffres vendredi.

La France compte mercredi 5729 patients atteints du COVID-19 en soins critiques dans les services de réanimation, soit 103 de plus que la veille, montre le site Geodes de Santé publique France.

Le pays a enregistré 433 nouveaux décès en 24 heures dans les hôpitaux. Selon les chiffres de la Direction générale de la santé, près de 9,8 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin contre le Covid et 3,36 millions ont reçu deux doses.

>> Ecouter le reportage du 12h30:

Le stade de France s’est transformé en "vaccinodrome". [Thomas Samson - EPA/Keystone]Thomas Samson - EPA/Keystone
Le stade de France s’est transformé en "vaccinodrome" / Le 12h30 / 2 min. / le 7 avril 2021

NORVEGE - Réouverture en quatre étapes

La Norvège, qui a réussi à garder l'épidémie de Covid-19 sous contrôle, va lever ses mesures sanitaires en quatre étapes espacées chacune d'au moins trois semaines, a annoncé la Première ministre, sans s'engager sur une date pour une réouverture totale de la société.

"La réouverture doit être fondée sur des données, pas des dates", a déclaré Erna Solberg devant le Parlement norvégien.

Bien qu'elle n'ait pas dévoilé de calendrier précis, Erna Solberg a estimé que les trois premières étapes seraient, sauf imprévu, vraisemblablement franchi d'ici à la fin juin.

Les autorités avaient temporairement interdit la vente d'alcool dans les bars et restaurants, fermé des lieux comme les salles de gym et piscines publiques, enjoint la population à limiter drastiquement les interactions sociales et durci les conditions de quarantaine imposées à la plupart des voyageurs entrant sur le territoire national.

Selon Erna Solberg, le gouvernement va réfléchir "dans les prochains jours" à l'annulation de ces mesures renforcées mises en place le 25 mars, ce qui constituera la première des quatre étapes envisagées vers une quasi-normalisation.

MAROC - Couvre-feu renforcé pour le ramadan

Le Maroc va renforcer le couvre-feu pour la durée du ramadan, mois de jeûne musulman qui débute mi-avril, dans le but de juguler la pandémie de coronavirus, a annonce mercredi un communiqué de l'exécutif.

"Le gouvernement a décidé l'interdiction des déplacements nocturnes à l'échelle nationale de 20h00 à 06h00 (...) avec le maintien des différentes mesures préventives annoncées précédemment", indique le communiqué, la date devant encore être précisée par les autorités religieuses locales.

Renforcée par des mesures restrictives comme l'interdiction des fêtes et des rassemblements, cette mesure suspend de facto les prières collectives du soir dans les mosquées et proscrit les traditionnelles sorties en famille après la rupture du jeûne.

AUSTRALIE - Retard dans la vaccination à cause de l'Europe

Le Premier ministre australien Scott Morrison a imputé à des problèmes de livraison de vaccins par l'Union européenne le retard pris par la campagne de vaccination en Australie, qui vaut au gouvernement de plus en plus de critiques de l'opposition.

Le dirigeant conservateur a fait état d'une pénurie de vaccins et d'un "contrôle strict des exportations" de l'Union européenne pour expliquer le fait que son pays n'ait reçu que 700'000 doses d'une commande de 3,8 millions de fioles du vaccin Oxford/AstraZeneca.

L'Australie a plutôt bien réussi à contenir la propagation du coronavirus sur son sol, mais elle accuse des retards dans son programme de vaccination. Le gouvernement australien s'était initialement engagé à administrer quatre millions de doses avant la fin mars. Mais mercredi, le total de vaccins injectés n'était que de 920'000.

CHILI - 56,5% d'efficacité pour le Coronavac

La vaccination anti-covid en cours au Chili, essentiellement basée sur le vaccin chinois Coronavac, a démontré une efficacité de 56,5% contre les infections deux semaines après l'injection de la deuxième dose, selon une étude rendue publique mardi. Le vaccin n'a par contre aucun effet significatif après une seule dose.

CUBA - Renforcement des mesures

Une application plus stricte des sanctions et une campagne pour inciter la population à être plus vigilante: Cuba a décidé d'appliquer de nouvelles mesures pour lutter contre la hausse de cas de coronavirus, avec des chiffres records ces derniers jours.

Les patrouilles de police seront plus nombreuses pour garantir l'isolement des quartiers en quarantaine et l'application d'amendes à ceux qui ne portent pas le masque ou ne respectent pas les mesures d'isolement.

RTSinfo avec agences

Publié Modifié