Modifié

Des images satellite montrent l'ampleur de la tâche pour libérer le canal de Suez

Des clichés pris par des satellites montrent l'ampleur du défi posé par le porte-conteneurs de plus de 220'000 tonnes et 400 mètres de long coincé depuis mardi dans le sud du canal de Suez.

Les clichés les plus récents, d'une grande précision, ont été pris par des appareils WorldView de la compagnie américaine Maxar Technologies, spécialisée dans la fabrication de satellites de communication et d'observation de la Terre. Mais l'Agence spatiale européenne et le Centre national d'études spatiales de Toulouse (CNES) ont aussi fourni des données.

>> Deux images montrant les opérations de dragage en cours le 27 mars pour libérer le porte-conteneurs

Les images donnent une idée des efforts qui se multiplient depuis mercredi pour renflouer le mastodonte qu'est le Ever Given. Des excavateurs creusent la berge et des dragues aspirent depuis vendredi le sable sous le navire, pour faciliter le travail des remorqueurs. Des bateaux de dragage avaient déjà retiré vendredi 20'000 tonnes de sable autour de l'avant du navire.

Si cela ne suffit pas, il faudra procéder à l'enlèvement de conteneurs pour alléger le navire. Car l'Ever Given "n'est pas uniquement échoué sur le sable en superficie, il s'est également coincé dans la berge", a expliqué à l'AFP Plamen Natzkoff, expert chez VesselsValue.

>> Le 25 mars, le Centre national d'études spatiales de Toulouse (CNES) et Airbus Space avaient aussi publié un cliché similaire

La société néerlandaise en charge du sauvetage a estimé que le navire pourrait être dégagé au début de la semaine prochaine grâce à des remorqueurs et des dragueurs plus lourds et à une marée plus forte. L'arrière du navire a bougé samedi soir, mais la marée est redescendue et les opérations ont dû être interrompues.

Longue file d'attente

L'Ever Given bloque une voie stratégique qui voit passer 10 à 15% du commerce maritime international. Et quelque 320 bateaux sont actuellement coincés aux deux extrémités du canal reliant la mer Rouge à la mer Méditerranée, selon Ossama Rabie, le chef de l'Autorité égyptienne du canal de Suez (SCA).

L'an dernier près de 19'000 navires ont emprunté le canal, selon la SCA, soit une moyenne de 51,5 navires par jour.

>> Une image de Maxar Techologies montrant environ 120 navires patientant dans le Golfe de Suez (sud) le 27 mars

>> Un tweet de l'Agence spatiale européenne du 26 mars propose des clichés du satellite Copernicus Sentinel-1 montrant un jour normal dans le Golfe de Suez (gauche) et depuis le blocage (droite)

Le blocage entraîne d'importants retards dans les livraisons de pétrole et d'autres produits, avec une répercussion sur les cours de l'or noir, en hausse vendredi. Ossama Rabie, le chef de l'Autorité égyptienne du canal de Suez (SCA), a estimé que l'Egypte perdait entre 12 et 14 millions de dollars pour chaque jour de fermeture du canal, tandis que la revue spécialisée Lloyd's list estime que le porte-conteneurs coincé bloque chaque jour l'équivalent d'environ 9,6 milliards de dollars de marchandises.

>> Revoir l'interview de Myriam Benraad, politologue et spécialiste du monde arabe, sur le rôle du Canal de Suez dans le commerce mondial?

Quel est le rôle du Canal de Suez dans le commerce mondial? (vidéo) [RTS]
Quel est le rôle du Canal de Suez dans le commerce mondial? (vidéo) / Forum / 6 min. / le 26 mars 2021

cab avec afp et reuters

Publié Modifié