Modifié

L'Union européenne dit n'avoir "absolument pas besoin" du vaccin russe - Le suivi mondial du Covid-19

Selon le commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton, l'Union européenne n'a pas besoin du vaccin russe Spoutnik V pour parvenir à vacciner en masse sa population. La France, elle, va créer des centres de vaccination géants soutenus par l'armée.

L'épidémie de Covid-19 a fait plus de 2'716'000 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi lundi à midi par l'AFP. Plus de 123,2 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché en nombre de morts et de cas, avec 542'359 décès et 29,8 millions de cas recensés, devant le Brésil et le Mexique. En tenant compte du nombre d'habitants, c'est toutefois la République tchèque qui déplore le plus grand nombre de morts avec 2,3 décès pour 1000 habitants, devant la Belgique (1,95), la Hongrie (1,91), la Slovénie (1,91), le Monténégro (1,91) et le Royaume-Uni (1,85). Pour comparaison, la Suisse compte 1,17 décès pour 1000 habitants.

L'UE dit pouvoir se passer du vaccin Spoutnik

L'Union européenne n'a pas besoin du vaccin russe contre le Covid-19 et pourra atteindre une immunité collective d'ici le 14 juillet avec les vaccins disponibles si leurs calendriers de livraison sont respectés, a déclaré dimanche le commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton. "On n'aura absolument pas besoin de Spoutnik V (...), et pas d'autres vaccins non plus", a-t-il affirmé dimanche soir sur TF1, ajoutant que, de toute manière, la Russie avait "un mal fou" à fabriquer son vaccin en masse.

Ses producteurs ont réagi peu après sur Twitter, accusant Thierry Breton d'avoir émis un "commentaire biaisé" visant un "vaccin sûr et efficace". "Les échecs de Breton sont clairs pour de nombreuses personnes dans l'UE", indique également le message posté sur le compte officiel du vaccin russe.

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

FRANCE - Des "vaccinodromes" soutenus par l'armée

La France a annoncé sa volonté d'ouvrir des "vaccinodromes", soit des centres dédiés pour vacciner rapidement et massivement la population, au cours des prochaines semaines. Le premier devrait fonctionner d’ici la fin mars et l'objectif est d’en ouvrir un à deux par département. Ces centres pourront offrir entre 1000 et 2000 injections par jour. Pour assurer la logistique de ces centres, l'armée française sera mobilisée.

>> Ecouter les précisions d'Alexandre Habay dans le 12h30 lundi:

Un centre de vaccination proche de Lille en France. [Michel Spingler - AP Photo/Keystone]Michel Spingler - AP Photo/Keystone
La France a décidé de faire appel à l’armée pour accélérer la vaccination / Le 12h30 / 1 min. / le 22 mars 2021

Le confinement auquel sont soumis un tiers des Français depuis samedi a été allégé avec la suppression de l'attestation de sortie, jugée infantilisante et bureaucratique. Le gouvernement a également revu la liste des commerces considérés comme essentiels. Aux magasins d'alimentation s'ajoutent désormais les chocolatiers, les fleuristes ou encore les concessions automobiles. "Nous avons fait des exceptions tout simplement pour le moral des Français, parce qu'il y a des professions comme les fleuristes qui font la moitié de leur chiffre d'affaires pendant cette période de printemps. Nous l'avons fait pour les chocolatiers parce que c'est Pâques", a déclaré lundi sur la radio RTL le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

Sur le plan sanitaire, la situation reste tendue, avec plus de 30'000 nouveaux cas par jour en moyenne la semaine dernière, contre environ 10'000 début décembre. Le nombre de décès, lui, reste orienté légèrement à la baisse depuis début février. Il est passé de 450 à 260 décès par jour (en moyenne sur 7 jours).

ALLEMAGNE - Vers un prolongement des mesures anti-Covid

Angela Merkel entend prolonger durant le mois d'avril et pour une durée encore indéterminée les restrictions anti-Covid en place actuellement en Allemagne en raison de la troisième vague de la pandémie, selon un document gouvernemental dévoilé dimanche. Il servira de base de travail à une réunion prévue lundi sur le sujet entre la chancelière et les régions allemandes.

Les réouvertures envisagées le 4 avril dans la restauration en plein air ou de lieux culturels et sportifs notamment paraissent désormais des perspectives très lointaines. En trois semaines, la donne a complètement changé en Allemagne, souvent considérée comme une bonne élève de la gestion pandémique au printemps dernier et désormais menacée d'être submergée par une troisième vague.

Le nombre de cas quotidiens est remonté d'environ 7000 (mi-février) à 13'000 actuellement. Le nombre de décès, qui avait atteint un record de 900 par jour (en moyenne sur 7 jours) au pic de la deuxième vague mi-janvier, a lui passé sous la barre des 200 à la mi-mars, mais stagne depuis. Depuis le début de l'épidémie, 0,9 habitants sur 1000 sont décédés du Covid-19 en Allemagne, un taux inférieur à la majeure partie des pays européens.

>> Ecouter le sujet de La Matinale de la RTS lundi:

Angela Merkel entend prolonger les mesures anti-Covid en avril. [Michael Sohn - Keystone/AP]Michael Sohn - Keystone/AP
Vers un nouveau tour de vis en Allemagne face à la 3e vague de Covid-19 / La Matinale / 1 min. / le 22 mars 2021

ROYAUME-UNI - Une manifestation anti-mesures dégénère à Bristol

Une manifestation contre un projet de loi renforçant les pouvoirs de la police face aux manifestations non violentes a dégénéré dimanche à Bristol, dans l'ouest de l'Angleterre. Deux policiers ont été hospitalisés, l'un avec un bras cassé et l'autre souffrant de côtes cassées.

"Ce qui a commencé comme une manifestation pacifique a tourné en désordre violent par l'action d'une petite minorité", a déclaré un responsable de la police, qui a évoqué des scènes "absolument honteuses". "Des officiers ont été l'objet de niveaux de violence et d'insultes considérables", a-t-il ajouté.

Deux véhicules de police ont été incendiés et des dégâts ont été commis à l'extérieur du commissariat. Des photos publiées sur le site de la BBC montrent un manifestant brisant les vitres du bâtiment et des feux d'artifices éclatant au milieu de la foule.

>> Plus de détails dans notre article: Une manifestation dégénère à Bristol, plusieurs policiers blessés

SLOVAQUIE - Le Premier ministre prêt à démissionner sous conditions

Le Premier ministre slovaque Igor Matovic a consenti dimanche soir à démissionner de son poste tout en restant dans le cabinet en tant que ministre uniquement, ce qui permettrait une sortie de crise pour la coalition, déchirée au sujet de la gestion de la pandémie de Covid-19. Conservateur populiste, l'élu de 47 ans a également demandé au nom de son parti, Olano, que les ministres de l'Economie et de la Justice Richard Sulik et Maria Kolikova quittent le gouvernement "pour ramener la paix au sein du cabinet".

Les dissensions au sein de la coalition gouvernementale de centre droit, constituée de quatre partis, sont nées après que le Premier ministre a unilatéralement scellé l'achat de deux millions de doses du vaccin russe Spoutnik V, déclenchant la colère de ses partenaires qui voulaient attendre l'approbation de l'UE de ce vaccin.

ISRAEL - La Palestine démarre la vaccination des plus de 75 ans

L'Autorité palestinienne a commencé dimanche la vaccination des personnes de plus de 75 ans et de certains malades en Cisjordanie occupée, quelques jours après la réception d'un premier lot de vaccins anti-coronavirus du dispositif Covax destiné aux régions défavorisées.

L'exécutif palestinien attend également la livraison de 100'000 doses du vaccin chinois Sinopharm. La ministre de la Santé Mai al-Kaila avait alerté ces dernières semaines sur la recrudescence des contaminations et la suroccupation des hôpitaux en Cisjordanie, où un couvre-feu est en vigueur la nuit et le week-end.

ETATS-UNIS - La machine vaccinale tourne à plein régime

Les Etats-Unis ont franchi vendredi, avec plus d'un mois d'avance, l'objectif fixé en campagne par Joe Biden de 100 millions de doses de vaccins administrés pour les 100 premiers jour de son mandat, un succès retentissant en partie dû également à l'administration Trump.

Le rythme de vaccination dans le pays a accéléré de manière spectaculaire au cours des dernières semaines. Il est actuellement de 2,4 millions de doses par jour en moyenne, contre un peu moins d'un million lorsque le démocrate est arrivé au pouvoir le 20 janvier.

En doses totales administrées, le pays dépasse la Chine depuis février déjà. En doses par habitant, il s’affiche très loin devant la Suisse, avec trois fois plus de vaccins administrés. Pour l'instant, seuls Israël ou le Chili font mieux, mais avec des populations nettement moindres. Selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), 24,5% de la population américaine a désormais reçu au moins une dose de vaccin. Et 13,3% est entièrement vaccinée, contre 5,0% en Suisse.

>> Le sujet du 19h30 sur la vaccination aux Etats-Unis:

Les Etats-Unis deviennent champions de la vaccination avec 2,7 millions de doses injectées chaque jour. [RTS]
Les Etats-Unis deviennent champions de la vaccination avec 2,7 millions de doses injectées chaque jour. / 19h30 / 1 min. / le 21 mars 2021

>> Lire aussi: La machine vaccinale américaine tourne désormais à plein régime

INDE - Des doses du vaccin russe Spoutnik V produites en Inde

Le Fonds souverain russe a annoncé lundi avoir conclu un accord avec le groupe pharmaceutique indien Virchow Biotech pour produire en Inde 200 millions de doses du vaccin Spoutnik V contre le Covid-19. "Le transfert de technologie doit être achevé au deuxième trimestre 2021, et sera suivi de la mise en production commerciale à grande échelle", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Moscou entend ainsi diversifier les sources de production pour son vaccin, ses propres capacités étant encore limitées et dédiées en priorité à l'approvisionnement de la population russe. Cet accord s'ajoute à celui annoncé vendredi avec une autre entreprise pharmaceutique indienne, Stelis, pour produire 200 millions de doses. Un autre portant sur 100 millions de doses avait été paraphé en novembre avec Hetero, également une firme indienne.

Selon le Fonds souverain russe, le vaccin Spoutnik V est désormais autorisé dans 54 pays, ce qui représente 1,4 milliard de personnes. Il n'est cependant pas encore homologué en Inde, où des essais cliniques sont en cours.

PHILIPPINES - Voyages non-essentiels prohibés

Les églises de Manille vont être fermées et les voyages non-essentiels hors ou à destination de la capitale des Philippines seront prohibés dès lundi en vertu de nouvelles restrictions annoncées dimanche, alors que les contaminations dans le pays ont dépassé les 6000 par jour la semaine dernière (en moyenne sur 7 jours), un record depuis le début de l'épidémie.

Au total, le pays déplore plus de 670'000 contaminations au Covid-19 et près de 13'000 décès.

VENEZUELA - Confinement pour Pâques

Le Venezuela fait face à une deuxième vague de Covid-19 qui semble plus forte que la première. Elle inquiète les autorités et le corps médical. Dimanche soir, le président Nicolas Maduro a annoncé un durcissement des mesures avec un nouveau confinement qui affectera la semaine sainte, un événement important pour le pays. "Nous allons passer à 14 jours de quarantaine radicale avec une vigilance maximale de l'Etat. Nous le faisons pour la santé de la famille et de notre peuple", a-t-il annoncé sur un ton solennel.

Depuis des mois et la première vague en août et septembre, le Venezuela vit avec un système particulier, enchaînant "semaine flexible (possibilité de sortir)" et "semaine radicale" (confinement avec ouverture des commerces essentiels). Les écoles, notamment, restent fermées.

Le pays et ses 30 millions d'habitants a enregistré jusqu'ici environ 150'000 cas et 1500 morts du Covid-19. Toutefois, alors qu'il y avait entre 300 et 400 cas nouveaux par jour fin 2020, les chiffres ont explosé en mars, avec près de 750 cas par jour en moyenne la semaine dernière. En conséquence, les hôpitaux ont du mal à suivre. "L'occupation des lits hospitaliers augmente dans les centres de soins, dans les hôpitaux", a reconnu le président Maduro sans donner de chiffres. Mais des témoins parlent d'hôpitaux publics saturés ou "pleins".

RTSinfo avec agences

Publié Modifié

AstraZeneca défend à nouveau son vaccin

Le vaccin d'Astrazeneca est efficace à 80% contre le Covid-19 chez les personnes âgées et n'augmente pas le risque de caillots sanguins, a affirmé le laboratoire lundi après des essais cliniques de phase III menés aux Etats-Unis. Selon ses résultats, il est efficace à 79% dans la population générale et à 100% pour empêcher les formes sévères de la maladie et l'hospitalisation.

Ces essais ont été réalisés sur 32'449 participants. 20% d'entre eux étaient âgés de plus de 65 ans et 60% avaient des problèmes de santé associés à des risques plus élevés de développer une forme grave de Covid, comme le diabète, l'obésité ou des problèmes cardiaques. Aucun risque accru de thrombose n'a été relevé, a également indiqué AstraZeneca

Plusieurs pays ont renoncé à prescrire ce vaccin aux aînés en raison d'un manque de données sur les personnes âgées lors des précédents essais. Ce mois-ci, plusieurs pays ont aussi suspendu son utilisation par crainte qu'il ne provoque des caillots sanguins.