Publié

Appel à plus de solidarité au sein de l'UE pour gérer l'afflux de migrants

Les manifestants ont défilé à l'occasion de la Journée contre le racisme. [Orestis Panagiotou - EPA/Keystone]
Manif à Athènes contre les conditions de détention des migrants en Grèce / Le Journal horaire / 1 min. / le 21 mars 2021
Cinq pays européens "en première ligne dans l'accueil des migrants" ont demandé samedi à l'UE de se montrer plus solidaire. En Grèce, des manifestants ont protesté contre les conditions de détention toujours plus dures dans les camps.

Chypre, l'Espagne, la Grèce, l'Italie et Malte se sont entendus samedi à Athènes pour élaborer des "propositions communes" sur le nouveau pacte migratoire européen. Ces cinq Etats européens de Méditerranée veulent un pacte plus solidaire avec les pays "en première ligne" de l'accueil des migrants.

La Grèce, l'Italie, Malte et l'Espagne ont déjà déclaré à la Commission européenne que le projet du nouveau pacte sur les migrations et l'asile ne partageait pas assez largement le fardeau des migrants arrivant en Europe.

"Nous réitérons notre ferme plaidoyer en faveur d'un véritable équilibre nécessaire entre solidarité et responsabilité, car dans sa forme actuelle le Pacte ne rassure pas suffisamment les États membres de première ligne", indique la déclaration commune publiée samedi.

Avant le sommet de l'UE sur la Turquie

La réunion d'Athènes intervient une semaine avant le sommet européen des 25 et 26 mars consacré aux relations UE-Turquie.

Le mécanisme de renvoi de migrants a déjà été abordé dans le cadre de l'élaboration du "nouveau pacte sur la migration et l'asile" présenté par la Commission européenne en septembre dernier. Selon l'UE, la coopération avec les pays d'origine des migrants passe aussi par l'aide au développement, les investissements, le commerce et une meilleure organisation des voies d'immigration légale.

Il y a une semaine, la commissaire européenne Ylva Johansson, chargée des questions migratoires, avait estimé qu'il était "urgent" de définir avec les Etats membres une liste de pays avec lesquels engager en priorité des négociations pour "améliorer la coopération" sur les "réadmissions" de migrants.

Manifestations de soutien aux migrants

A l'occasion de la réunion d'Athènes et de la Journée internationale contre le racisme, des manifestations se sont déroulées dans plusieurs villes de Grèce contre les conditions de détention des migrants, de plus en plus dures dans les camps.

Pendant que les dirigeants méditerranéens bataillaient sur le plan politique, plusieurs milliers de protestataires ont battu le pavé en dénonçant également le pacte entre l'Union européenne et la Turquie, qui fête ses cinq ans. Les protestataires estiment que cet accord piège les migrants en Grèce et demandent des conditions de vie décentes dans les camps ainsi que l'accélération pour des procédures d'examen des dossiers.

oang avec afp et Angélique Kourounis

Publié