Modifié

Les indépendantistes conservent la main en Catalogne

La Catalogne divisée entre socialistes et indépendantistes au terme des élections régionales [RTS]
La Catalogne divisée entre socialistes et indépendantistes au terme des élections régionales / 12h45 / 1 min. / le 15 février 2021
Les partis indépendantistes catalans ont réussi dimanche à conserver leur majorité absolue au sein du parlement régional. Le scrutin se déroulait trois ans après une tentative de sécession avortée de cette région du nord-est de l'Espagne.

Après le dépouillement de plus de 90% des bulletins, l'ex-ministre de la Santé Salvador Illa est arrivé en tête avec environ 23% des voix et 33 sièges sur les 135 que compte le parlement régional. Mais comme les partis séparatistes se sont engagés par écrit à ne pas sceller d'accord avec lui, Salvador Illa n'a pas de marge de manoeuvre lui permettant de compter sur les voix nécessaires pour prendre la présidence de la région.

En termes de sièges, il est devancé par la formation indépendantiste ERC (Gauche Républicaine de Catalogne) qui disposerait de la majorité absolue avec l'autre grand parti séparatiste Ensemble pour la Catalogne (JxC) et les radicaux de la CUP.

Très divisés depuis l'échec de la tentative de sécession de 2017, JxC, parti de l'ex-président régional Carles Puigdemont, et ERC, sembleraient donc en mesure de rester à la tête de cette riche région espagnole de 7,8 millions d'habitants.

Stratégie de Pedro Sanchez en échec

Bien décidé à briser la mainmise des indépendantistes, au pouvoir depuis 2015 à Barcelone, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez avait fait appel à Salvador Illa, figure de proue de la lutte contre le Covid-19 en Espagne, pour conduire les socialistes à la bataille. Alors qu'il s'est personnellement beaucoup investi dans la campagne, l'échec de l'ancien ministre à se hisser à la tête de la région serait donc aussi le sien si un tel résultat se confirmait.

Si ERC est un allié du gouvernement de Pedro Sanchez au parlement espagnol, cette formation plus modérée que JxC s'était engagée par écrit comme les autres partis séparatistes à ne pas sceller d'accord avec Salvador Illa.

Les malades du Covid aux urnes

Masques, gants, visières de protection, distances: les mesures anti-Covid ont marqué le scrutin dont la dernière heure était même réservée aux malades du Covid et aux personnes en quarantaine. Une décision très controversée dans un contexte sanitaire toujours très tendu, même si la situation s'est améliorée ces derniers jours.

A 18h00, seuls 45,7% des quelques 5,5 millions d'électeurs avaient voté, un chiffre en baisse de 22 points par rapport aux précédentes régionales de 2017.

Le gouvernement régional avait décidé de repousser le scrutin à fin mai en raison de la pandémie mais la justice est intervenue pour rétablir la date initiale.

>> Interview de la ministre espagnole des Affaires Etrangères Arantxa Gonzalez Laya dans Forum:

Résultats des élections régionales catalanes: interview d'Arancha González Laya [RTS]
Résultats des élections régionales catalanes: interview d'Arancha González Laya / Forum / 6 min. / le 15 février 2021

afp/oang

Publié Modifié

Carles Puigdemont toujours en exil

Ces élections se sont déroulées un peu plus de trois ans après l'échec d'une tentative de sécession marquée par l'organisation, le 1er octobre 2017, d'un référendum d'autodétermination interdit par la justice et émaillé de violences policières dont les images avaient fait le tour du monde.

Le chef du gouvernement catalan de l'époque, Carles Puigdemont, est toujours en exil en Belgique et neuf dirigeants indépendantistes ont été condamnés en 2019 à des peines allant de neuf à 13 ans de prison.