Modifié

Joe Biden annonce une restriction des forages pétroliers et gaziers

Joe Biden a annoncé mercredi un moratoire sur les forages d'hydrocarbures sur les terres et les eaux fédérales. [SPENCER PLATT - AFP]
Joe Biden refait du climat l'une des priorités des Etats-Unis / La Matinale / 28 sec. / le 28 janvier 2021
Joe Biden a annoncé mercredi un moratoire sur les forages d'hydrocarbures sur les terres et les eaux fédérales. Le président américain veut également un sommet international sur le climat en avril, selon un communiqué de la Maison Blanche.

Le président démocrate américain doit signer plus tard dans la journée un décret détaillant ces mesures, dont l'organisation par les Etats-Unis d'un sommet de dirigeants sur le climat le 22 avril, le jour de la Terre. Cette date correspond aussi au cinquième anniversaire de la signature de l'accord de Paris, que les Etats-Unis ont à nouveau rejoint quelques heures après l'entrée en fonction du nouveau président.

La "pause" sur l'octroi de nouvelles concessions pour des forages pétroliers et gaziers sur les terres et les eaux appartenant au gouvernement n'aura pas d'impact sur les concessions déjà accordées, mais elle permettra à Joe Biden de tenir une de ses promesses de campagne. Les Etats-Unis vont aussi s'engager à préserver l'intégrité de 30% des terres et des eaux fédérales d'ici 2030, afin d'enrayer la perte de la biodiversité.

Création d'un conseil scientifique

Joe Biden a également annoncé que les considérations climatiques deviendraient un élément essentiel de la diplomatie et des politiques de sécurité américaines, et qu'il allait reconstituer un conseil scientifique composé d'experts.

En outre, le président américain va ordonner aux agences fédérales d'investir dans les zones dépendantes économiquement des énergies fossiles, et le soutien aux populations particulièrement affectées par la crise climatique.

Près d'un quart des émissions de dioxyde de carbone aux Etats-Unis proviennent d'énergie produite sur des terrains fédéraux, note un rapport gouvernemental de 2018. Et l'octroi de concessions pétrolières, gazières, ou d'extraction de charbon a généré près de 11,7 milliards de dollars de revenus pour le gouvernement américain en 2019, selon les chiffres du département de l'Intérieur.

ats/vajo

Publié Modifié

Neutralité carbone d'ici 2050

Avec cette série de mesures (lire ci-dessus), Joe Biden se rapproche ainsi de manière concrète de son objectif d'abandon progressif des énergies fossiles, et d'une neutralité carbone dans le secteur énergétique d'ici 2035 et dans l'ensemble de l'économie d'ici 2050.

Mais certaines associations environnementales, comme l'ONG Oceana, souhaitent que le nouvel hôte de la Maison Blanche aille encore plus loin, transformant le moratoire sur les forages en une interdiction permanente. Le projet présidentiel a aussi provoqué de vives critiques dans l'industrie des énergies fossiles.