Modifié

L'Agence européenne des médicaments valide le vaccin de Pfizer/BioNTech

Vaccin Pfizer: que va décider l'Agence Européenne des médicament? [RTS]
L'Agence européenne des médicaments valide le vaccin de Pfizer/BioNTech / Forum / 2 min. / le 21 décembre 2020
L'Agence européenne des médicaments (AEM) a donné lundi son feu vert au vaccin de Pfizer et BioNTech, avec la perspective de permettre aux vaccinations de débuter dans l'Union européenne dans moins d'une semaine.

"Je suis ravie d'annoncer que le comité scientifique de l'AEM s'est réuni aujourd'hui et s'est montré favorable à une autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l'UE pour le vaccin développé par Pfizer et BioNTech", a déclaré sa directrice Emer Cooke au cours d'une conférence de presse en ligne.

"Notre avis scientifique ouvre la voie à la première autorisation de mise sur le marché dans l'UE", a-t-elle poursuivi, précisant que l'autorisation doit couvrir l'ensemble des 27 Etats membres de l'Union européenne. Basée à Amsterdam, l'instance avait avancé d'une semaine la réunion initialement prévue le 29 décembre au cours de laquelle elle devait se prononcer, l'Allemagne et d'autres pays ayant fait pression pour obtenir une décision plus rapide.

"Pour l'Europe, c'est l'heure. Les 27, 28 et 29 décembre, la vaccination débutera à travers l'UE. Nous protégeons nos citoyens ensemble", a tweeté dans la foulée la présidente de la commission européenne Ursula von der Leyen.

Premières injections encore en 2020

Plusieurs pays du bloc communautaire, parmi lesquels l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie et la France, ont fait savoir qu'ils entendaient débuter les vaccinations dès dimanche prochain, alors que le déploiement du vaccin a déjà commencé ce mois-ci au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. La Suisse, elle, l'a autorisé samedi et la vaccination devrait commencer dès lundi prochain dans les cantons de Fribourg et du Valais notamment.

>> Lire à ce sujet: Les cantons sont obligés de revoir leurs plans de vaccination

L'Europe s'apprête à lancer sa campagne de vaccination alors qu'une nouvelle souche du SRAS-CoV-2 a été découverte en Grande-Bretagne, ce qui a conduit plusieurs pays à suspendre provisoirement leurs liaisons de transport avec le Royaume-Uni.

>> Lire: Plusieurs pays, dont la Suisse, suspendent leurs liaisons aériennes avec le Royaume-Uni

Personnel soignant et aînés prioritaires

L'arrivée du vaccin intervient également dans un contexte de résurgence de l'épidémie sur le Vieux Continent. Plusieurs pays ont imposé un nouveau confinement ou durci les mesures de restriction pour tenter de freiner la propagation du virus et éviter ainsi une saturation du système de santé.

Le personnel de santé et les résidents des maisons de retraite devraient figurer parmi les premières personnes à être vaccinées. Le grand public, lui, ne devrait être vacciné qu'à la fin du premier trimestre, au mieux. L'Union européenne vise cependant une vaccination d'au moins 70% de ses 450 millions d'habitants.

Reuters/vic

Publié Modifié