Modifié

Enlèvements d'humanitaires et d'écoliers dans le nord du Nigeria

Une classe vide dans le nord est du Nigeria (Image illustrative). [Afolabi Sotunde - Reuters]
Deux employés d'organisations internationales enlevés par des jihadistes au Nigeria / Le Journal horaire / 22 sec. / le 12 décembre 2020
Deux employés d'organisations internationales ont été enlevés par des djihadistes dans l'Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, alors qu'ils revenaient du mariage de l'un d'entre eux. Dans un autre Etat au nord du pays, des hommes armés ont attaqué une école et ont enlevé des élèves.

Il s'agit d'un employé du Programme alimentaire mondial (PAM) qui venait de célébrer son mariage et d'un collègue du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), son témoin lors de la cérémonie, selon les mêmes sources.

Le groupe Etat islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap), branche dissidente de Boko Haram, a revendiqué vendredi dans un communiqué l'enlèvement de "deux chrétiens travaillant pour la Croix-Rouge", à un barrage entre le village de Mainok et Maiduguri, capitale de l'Etat.

"Les terroristes de l'Iswap ont enlevé les deux travailleurs humanitaires à un barrage qu'ils avaient dressé près de Jakana", a affirmé à l'AFP une source au sein de l'ONU sous le couvert de l'anonymat.

Boko Haram et l'Iswap continuent de semer la terreur dans le nord-est du Nigeria, où le conflit a débuté en 2009, faisant plus de 36'000 morts et 2 millions de déplacés.

Des dizaines d'écoliers enlevés

Dans l'Etat de Katsina, dans le nord du Nigeria, des hommes armés ont attaqué un établissement d'enseignement secondaire, a annoncé la police.

Vendredi soir, "les bandits sont arrivés à moto en tirant par intermittence et ont tenté d'entrer dans l'école" gouvernementale à Kankara, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de l'Etat, Isa Gambo. Des habitants ont rapporté des enlèvements d'élèves, se comptant en dizaines selon les médias locaux.

Des bandes armées parfois fortes de plusieurs centaines de membres sèment la terreur depuis plusieurs années dans les zones rurales du centre et du nord du Nigeria, pratiquant à grande échelle le vol de bétail et les enlèvements contre rançon.

asch avec afp

Publié Modifié